Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016

Publié le par Lael

Le week end dernier se tenait le Salon du Livre de Paris, le plus grand salon de France. Mon éditeur, le Grimoire, y partageait un carré de stand avec L'homme sans Nom et les éditions Matagot. C'était le lancement officiel de notre anthologie "Du plomb à la lumière", et l'occasion pour moi de faire le grand saut : premier festival en tant qu'auteur, premières dédicaces, et à Paris carrément (je n'étais jamais montée à la capitale) ! L'occasion aussi de rencontrer les auteurs de l'anthologie de l'année dernière (peu nombreux finalement snif), les autres de cette année, le comité de lecture, l'éditeur, de revoir l'anthologiste qui était venu m'interviewé chez moi, bref, tout ceux qui sont derrière le livre. Comment dire, c'était... je manque de superlatif. C'était de la folie ! Une overdose de bonheur condensée en deux jours trop trop courts.

Bref, le vendredi midi avec mon compagnon de voyage co-auteur Valentin Desloges, j'ai donc débarqué dans un autre monde. J'ai mis mon badge, non sans fierté bien sûr, de pouvoir enfin réaliser mon rêve que de publier et d'être ainsi de l'autre côté. Un exaltant "frisson de l'aventure" et de la pure joie. A peine avais-je salué un autre auteur de l'anthologie qu'on me la mettais dans les mains, les yeux brillants, en me demandant : "Tu peux me la dédicacer stp ?" Tout s'est enchainé si vite que j'ai eu du mal à réaliser (Je n'avais encore pas eu le livre dans les mains, je le découvrais ainsi tout frais de l'imprimeur). Heureusement je m'étais entraîné à la dédicace,  j'avais réfléchis à quelques idées de phrases, et c'était d'autant plus salutaire qu'il est vraiment difficile de discuter avec le lecteur tout en écrivant (moi qui avait trouvé ce silence difficile de l'autre côté quand je demandais une dédicace, je comprends mieux !). C'était un tourbillon de demandes, entre les lecteurs qui venaient de l'acheter et les auteurs (on était une douzaine samedi). De la folie, et pourtant, y'avait pas la foule de samedi ! Mais dans cette joyeuse euphorie accélérée, j'ai pris un instant pour regarder la page d'entrée de ma nouvelle, et j'en fut tout émue !

Diapo avec mes premières dédicaces et quelques photos du stand (Le grand machin noir c'était une machine à hologramme au dessus d'une montagne d'anthologies) :

Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016

Et puis j'ai profité à fond de ces rencontres multiples et tellement géniales ! Ce fut un vrai plaisir que de rencontrer les autres auteurs et de discuter avec eux, même si on avait pas encore trop la possibilité de discuter de nos textes, soit car on l'avait pas lu, soit par manque de temps (on était là pour les lecteurs quand même XD) mais on se l'ai promis (j'ai crû saouler tout le monde avec ça XD). Mais aussi de rencontrer de même tout ceux qui ont rendus cette aventure possible et qui étaient vraiment charmant, de Fab le monteur vidéo, à la stagiaire, Clémence la correctrice, aux personnes du comité de lecture qui ont eu des mots très gentils sur nos textes et sont si adorables (Brigitte, Matthieu et Tiphaine, cette dernière étant d'ailleurs une grande fan de mon texte c'était trop touchant !) (l'éditeur Sebastien Boudaud et l'anthologiste Oliver Portejoie furent si occupés que l'on a à peine échangé un mot :) ) (j'espère que je n'oublie personne) L'ambiance était formidable !

Portraits :

Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016

(oui lol jme suis amusée à glisser ma photo, vous m'avez reconnus ^^ ? bon ceux qui me suivent sur FB c'est facile c'est mon avatar)

Enfin bien sûr la rencontre avec les lecteurs. Qui n'avaient donc jamais lu mon texte bien sûr, mais c'était chouette que de "happer" les personnes passant devant le stand, et encore plus de dédicacer en voyant comment chacun était passionné. Le mot d'ordre sur notre stand, imposé de lui même, donné à une personne achetant l'antho était "attrapez les tous !", et ils se retrouvaient à faire la chasse aux auteurs dans une ambiance bonne enfant vraiment géniale. Je propose même que nous nous fassions des badges pokémon personnalisé la prochaine fois (moi je serais dracaufeu huhu). Je n'oublierais pas de sitôt les yeux brillants de cette femme entre deux âges à qui j'avais dit que je faisais le tour du stand pour venir lui faire sa dédicace, et qui me regardait comme si vraiment j'étais quelqu'un d'important. Ou le jeune garçon qui m'a demandé un conseil pour trouver un stand en regardant avec admiration mon badge comme si c'était une médaille d'honneur. On se sent vraiment pousser des ailes dans ces moments là et on en oublie la fatigue. C'est vraiment du bonheur en barre. Même lorsque deux bonnes femmes un peu acariâtres sont passés devant le stand en grommelant "ça c'est pour les gamins" ça m'a fait sourire de leur répondre au tac au tac "pas que" et de les voir continuer à grommeler.

Et puis samedi fut une journée bien spéciale à plus d'un titre. Après avoir passé la nuit chez mon amie blogueuse Leia Tortoise que j'ai pris grand plaisir à retrouver et qui a été une crème avec moi, je craignais un peu la foule de ce jour là. Donc je me suis beaucoup baladé dans le salon. Bon ça fait pas très sérieux dit comme ça, mais j'avais une bonne raison, ma cousine est venue me retrouver et ça faisait des mois qu'on s'était pas vue ! Et puis autre bon moment de la journée, j'ai pu enfin rencontrer en vrai l'un de mes plus fidèle suiveur et commentateur du blog, aussi un collègue bloggueur, monsieur Fanarië (non je n'ai pas oublié les accents sur les A mais je ne sais pas les faire avec ce clavier) ! C'était vraiment trop chouette de le rencontrer, et pouvoir dédicacer ainsi à des personnes que j'apprécie beaucoup beaucoup ! Enfin, il y a eu la remise du Prix Mille Saisons de l'année dernière. L'un des prochains romans de la Collection Mille Saisons sera donc une uchronie romaine avec un brin de fantastique, écrit par Philippe Aurèle Leroux et illustré par Eloise Goude !

Pas vraiment de surprise vu leurs avances, et un poil stressant pour moi qui cherchait mes bouquins égarés pour partir prendre mon train, mais c'était cool, et leurs statuettes étaient magnifiques :

Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016

Cela va sans dire que j'ai aussi été sur le stand des Indé de l'imaginaire (regroupant ActuSF, Les moutons électriques et Mnemos) qui en plus était dans l'allée derrière nous, où j'ai croisé Sara Doke (mais pas osé la saluer), et à un jour près j'ai raté Lhisbei, et son confrère pas là quand je suis passée, mais j'ai acheté leur guide de l'uchronie en souhaitant vivement le faire dédicacer l'année prochaine :)

J'ai aussi été voir une chouette conférence sur "le cyborg, l'homme de demain ?" qui m'a foi résonnait bien avec les thèmes de ma nouvelle.

Du reste du salon je ne dirais pas grand chose à part que j'ai été assez interloqués de voir des "grands" auteurs (dans leurs domaines pour moi c'était des inconnus), chez gallimard je crois, être derrière une vitre comme des poissons dans un aquarium, avec de longues files d'attentes devant leurs "guichets" à dédicace. Sérieux, c'est comme cela qu'ils envisagent leur relation auteur-lecteur ?!

Finissons par un coin "people" : sur notre stand du Grimoire nous avions une guest, à savoir le créateur du donjon de Naheulbeuk, monsieur Pen of Chaos, avec qui j'ai discuté un peu et qui m'a montré de belles illustrations qu'il colorise :) Nous avons eu aussi la multiple visite de monsieur Francis Lalanne qui apparemment aimais bien notre stand (faut dire qu'il y avait du vin et des jolies filles) à qui j'ai serré la main. Et puis parce que j'étais en mode "allez j'ose" après la conférence, j'ai été saluer les intervenants Jean-Michel Besnier (faudra que j’approfondisse la piste de son travail, il publie des études visiblement bien intéressantes sur les cyborgs and co) et puis l'honorable Michel Serres dont je voulais absolument serrer la main (j'ai du le voir à la télé).

Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016

Conclusion : mon bilan est bien sûr extrêmement positif, même si je n'aurai pas eu le même sentiment en tant que simple visiteur (l'organisation du salon est une honte à cette échelle, leur site est pire qu'une meule de foin pour trouver des infos, et sur place ce n'est pas mieux. J'ai finis par me perdre, et pas un seul stand autour de moi n'avaient les repères chiffrés me permettant de me repérer ! Heureusement que la sfff et les mangas sont à peu près groupés parce que pour le reste, ma cousine cherche encore des livres de botanique). J'y retournerais l'année prochaine sur du plus long terme, peut être les quatre jours, afin de profiter au mieux de la joie d'être derrière le stand à la rencontre des gens.

D'après mon éditeur, " les éditions Le Grimoire ont vendu 290 exemplaires de la nouvelle anthologie parue dans la collection Mille Saisons "DU PLOMB À LA LUMIÈRE" aux visiteurs du salon du livre. Officiellement l'une des 3 plus grosses ventes de l'ensemble du salon de Paris ! "

MERCI !

A LA PROCHAINE !

Retour sur le Salon Du Livre Paris 2016
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fánaríë 30/03/2016 18:29

Content, que cela t'ait plus, et que tu t'y sois amusée. Pour ma part j'avance dans la lecture, mais j'ai plein d'autre chose sur le feu, donc tu n'auras pas de retour dans les semaines à venir.
Bien la dernière photo, on a l'impression, qu'il n'y avait personne, et pour le coup ce n'était quand même pas trop le cas.
Et sinon il y avait un stand sur le jardinage, près de l'entrée.

NB: comment écrire Fánaríë avec tous ses accents, c'est simple, tu vas sur mon blog, tu sélectionnes à la souris l'auteur du premier article et du fait Crtl+C, après tu n'as plus qu'à faire un Ctrl+V où tu veux :-)
Sinon il y a une autre méthode, qui nécessite de connaître 2 nombres : 160 et 161, comme ça en tapant ALT+ (le code), ça te permet de faire le á et le í.

Lael 06/04/2016 22:58

la dernière photo a été prise à un moment de creux le vendredi c'est vrai :)

Lola 27/03/2016 19:10

Coucou Marguerite !
Grand moment dis-donc, toi qui écris de la science-fiction, tu as compris ce que c'est que de planer dans les étoiles ! J'en suis très heureuse pour toi. Des projets je suppose ? Gros bisous.

Lael 06/04/2016 23:03

Merci lola ! oui j'ai plané^^ Des projets, dans l'immédiat c'est festival, festival et encore festival, pour dédicaces et encore dédicaces ^^ Déjà meximieux ce week end, puis les Intergalactiques à Lyon... Sans doute un passage à grenoble aussi, bref ! Sinon côté écriture oui j'ai des idées en tête, que ce soit un recueil de nouvelles avec un thème que je ne vais pas dévoiler pour l'instant, ou reprendre mon dyptique (saga de romans en deux volumes) mais pour ce dernier j'attends de pouvoir me poser et faire ça comme il faut. ça viendra c'est sûr mais j'attends le bon timing ^^ C'est sûr que ça m'a remotivé à écrire, et j'ai dans l'idée aussi de participer à d'autres appels à textes. voilà ^^