Les Oniriques 2017

Publié le par Lael

Je me suis décidé à y aller au dernier moment car le programme de cette 3ème édition était alléchant, et je ne l'ai pas regretté ! C'était une super édition !

Les Oniriques 2017

Vendredi, j'ai participé à un match d'écriture organisé par Présences d'esprits. Quand j'ai vu ça j'ai sauté sur l'occasion car je trouvais ce concept trop génial. Le principe étant d'écrire une nouvelle en 1h45, puis de laisser le public et un jury voter pour la meilleure équipe.

Car oui, ce qui est très sympa, c'est que ça se fait par équipe de deux, et j'ai beaucoup aimé le fait d'avoir ce coup de pouce, cette convivialité, et de ne pas être bêtement là seul sur son clavier. Merci à mon partenaire Eric Morlevat (qui a quand même remporté les prix Barjavel -des Intergalactiques- et De Bussy en 2015 oO ).

On pouvait prendre des contraintes pour gagner un peu de temps, et ainsi après avoir prit le thème "le cheval-vapeur à faim" j'ai pioché deux contraintes : "dans les soutes d'un vaisseau spatial" et "un archer maladroit". Pas simple d'allier tout ça, n'est-ce pas ?

C'était un super moment, très épuisant aussi car impossible de prendre son temps et de buller, il fallait du rendement ! Je suis contente d'avoir réussi à relever le défi et d'avoir finit ma nouvelle, je sais bien que la rapidité n'est pas vraiment mon point fort.

Pour tout vous dire, je met pour répondre à un appel à texte environ un mois entre la réflexion, l'écriture elle-même, et les corrections (concrètement cela dois faire une vingtaine d'heure d'écriture), et cela donne une nouvelle d'en moyenne 12/15 pages (avec l'autre syndrôme connu des écrivains plutôt bavards comme moi : devoir couper, retailler encore et encore pour que le texte entre dans les clous de la taille maximale imposée). Evidemment en deux heures j'ai ici pondu une nouvelle de trois pages n'allez pas croire au miracle non plus lol

Les textes furent affichés pendant le festival pour que les gens puissent voter

Les textes furent affichés pendant le festival pour que les gens puissent voter

Les résultats tardent à être annoncés officiellement, mais Eric ayant été là sur place dimanche, j'ai les résultats ! Et devinez quoi ? Mon collègue a remporté le prix de la meilleure nouvelle, ainsi que le prix public sur son thème !! Et ma nouvelle "dans le ventre de la bête" a remporté le prix public de mon thème imposé !! Donc évidement ça fait super plaisir, en plus de l'expérience très enrichissante du match lui-même.

Vous pouvez lire tout les textes sur le site de présences d'esprits, en attendant qu'ils mettent tout les résultats. Et je reposterais mon texte ici :)

Outre cette chouette aventure, j'ai fait un tour au rez-de-chaussée de la médiathèque avec les livres et les auteurs. Et là j'ai bavé des litres, je me suis un peu (beaucoup) culpabilisée de ne plus (?) arriver à lire, et ça m'a un peu perturbé d'être là comme visiteur et pas derrière les stands (surtout en arrivant un quart d'heure avant l'ouverture du festival).

J'ai fait un petit live vidéo samedi dans la salle :

Côté livres

J'ai été très contente de discuter un peu avec l'ex-blogopote et auteur Emmanuel Quentin, avec son livre de SF anticipation intitulé "Dormeurs" (chroniqué ici par Blop).

Emmanuel Quentin et son collègue Michael Roch dont on peut voir la bonne humeur !

Emmanuel Quentin et son collègue Michael Roch dont on peut voir la bonne humeur !

Puis j'ai rencontré Pierre Bordage ! ça m'a fait très plaisir de mettre une visage et une voix sur une sommité dont j'entends parler depuis longtemps. Pour découvrir sa plume j'ai opté pour "Echos dans le temps", un roman court sorti récemment (janvier 2017) avec un voyageur temporel. Obsédée moi par le temps et les robots ? noooon... Pour l'anecdote d'ailleurs, lors du match d'écriture, j'ai volontairement rejeté un thème robotique pour me changer un peu de mes habitudes. Oui parce qu'en ce moment je met une Intelligence Artificielle dans 99% de mes textes, même quand ce n'est pas du tout prévu !

Samedi re-belotte, me revoilà aux Oniriques, car je voulais absolument aller à une conférence sur la création de planètes. Quand je veux écrire de la SF, je peux vous dire c'est l'un des trucs les plus passionnants mais les plus compliqués aussi, pour que ce soit un minima crédible. D'autant que même si l'astronomie m'intéresse je ne suis pas du tout une scientifique de base et que je ne connais pas de scientifiques dans mes connaissances. Conférence absolument passionnante, qui m'a notamment ouvert les yeux sur le fait que l'histoire que l'on souhaite raconter, les émotions que l'on souhaite faire passer, et l'aspect esthétique et poétique d'un texte, passe finalement largement devant le souci scientifique ou le réalisme. A partir du moment où le texte reste cohérent dans sa logique interne. Bref, à moins d'écrire de la hard sf, je me prend peut être trop la tête là dessus :)

Mille pardons pour cette photo floue, mais la luminosité de la salle était particulièrement mauvaise. Vous pouvez quand même voir qu'ils sont tous souriants, et ils nous ont beaucoup fait rire ! De gauche à droite : Jean Rébillat, Sylvie Lainé, Pierre Bordage, et Danielle Martinigol

Mille pardons pour cette photo floue, mais la luminosité de la salle était particulièrement mauvaise. Vous pouvez quand même voir qu'ils sont tous souriants, et ils nous ont beaucoup fait rire ! De gauche à droite : Jean Rébillat, Sylvie Lainé, Pierre Bordage, et Danielle Martinigol

Via Facebook (quel merveilleux outil quand même) j'ai pris rdv avec Luce Basseterre pour acheter son roman "Les enfants du passé" qui me fait de l'oeil depuis un bout de temps. Pi quand on discute bout de gras sur internet ça donne envie d'en savoir plus sur les gens, non ? Ce fut une très chouette occasion de pouvoir la rencontrer, et à la sortie de la conférence on a papoté une demi-heure avec le modérateur de la conférence, et lui aussi auteur, Jean Rébillat, et je peux vous dire que là j'étais aux anges ! Quelle joie de pouvoir parler écriture et science-fiction avec d'autres auteurs !! Ce fut le moment fort de mon week end <3

Les Oniriques 2017

Enfin, j'ai été du côté du marché des créateurs, situé sur une place juste à côté en extérieur. D'ailleurs le soleil était au rendez vous et c'était super agréable. C'est avant tout un marché médiéval, pour petits* et grands, et c'est assez notable de voir que cela se marrie très bien avec les mondes de l'imaginaire : les Oniriques ont deux pôles mais cela ne créé pas un festival schizophrène pour autant !

Petit live fait sur place :

Voici quelques photos de ce que l'on pouvait trouver :

des jolis dragons au Buron aux Sorcières

des jolis dragons au Buron aux Sorcières

des bijoux steampunk avec incrustations de scarabées chez Mad'hands

des bijoux steampunk avec incrustations de scarabées chez Mad'hands

et des recettes du moyen âge !

et des recettes du moyen âge !

Au final, j'ai juste regretté que beaucoup des produits présentés soient très chers sur les stands (même si on s'en doute, le travail du cuir ou des bijoux avec du vrai argent, ça coûte).

Les Oniriques 2017, c'était fantastique donc, je ne vous ai même pas parlé de tout (trop de choses XD ) et mon seul regret aura été de louper mes blogopotes Xapur (qui a nous a livré son bilan des Oniriques hier), et Dup et Phooka de Book en stock. (Et Blop dimanche mais les trois jours de suite j'aurais finis au cimetière, j'étais épuisée). Si ça continue, il va falloir qu'on se traque par gps sur les festivals XD

C'est un festival se déroulant tout les deux ans, alors il va falloir être patient, mais j'ai hâte d'être au prochain !

 

*Les Oniriques est un festival gratuit qui donne la part belle aux animations destinés pour les enfants. Une sortie familiale idéale donc !

Commenter cet article