Tuto cosplay Nariko d'Heavenly Sword partie 1 : les armes

Publié le par Lael

Le rendu final

Le rendu final

Bonjours à tous, comme promis voilà l'envers du décors et le détail de la fabrication de mon dernier cosplay. Pour commencer on va parler des armes : bien entendu je vous livre ici ma méthode, qui est loin d'être parfaite, d'autant que ce n'est que la deuxième fois que je fais une arme !

J'ai utilisé à nouveau du polystyrène extrudé, c'est une plaque d'isolant que l'on trouve dans des grands magasins de bricolages (castorama and co). C'est vraiment peu cher (entre 5 et 8 euros la plaque d'1m50) et possède l'avantage d'être facile à travailler avec du matériel de base de bricolage. Inutile d'investir dans du matériel onéreux (dremel et je ne sais quoi, sauf si vraiment vous voulez fignoler à mort), ce pourquoi j'utilise cette méthode plutôt que d'autres un peu plus chère (type mousse EVA). En prime, comme cela a été le cas pour moi, on peut facilement faire plusieurs armes dans une seule plaque (et ça fait une arme dure, j'aime le rendu !). L'épaisseur varie, j'ai pris du 3 cm ce qui est déjà assez épais. (Ah oui, la question qui revient souvent : c'est ultra léger ! j'ai pesé la plus grande arme, 300gr à peine !)

Bref, ma première épée avait été faite dans cette matière, et globalement j'ai repris la même technique en tâchant de l'améliorer.

Première étape, ça parait bête à dire, mais cherchez des images de références de vos armes complètes ! Avec les détails ! dans mon cas, ce fut celle ci :

le modèle (que j'avais trouvé en version sans fond sur mon smarthphone, ce qui me permettait de zoomer à loisir, pratique).

le modèle (que j'avais trouvé en version sans fond sur mon smarthphone, ce qui me permettait de zoomer à loisir, pratique).

J'ai vite compris que je n'aurais pas le détail complet des déco et qu'il me faudra improviser, mais c'est aussi l’intérêt, celui de faire sa propre version du cosplay, qui colle le plus possible à la référence tout en gardant une part de création. J'ai aussi regardé des photos de cosplayeurs ayant eux aussi réalisés ce cosplay, ce qui aide aussi dans ses choix (à ça c'est une bonne idée ! à adapter. Heu là non... etc), et parfois à traquer les "erreurs" à éviter (c'était particulièrement vrai pour le vêtement du bas. J'y reviendrais quand je parlerais du reste du cosplay).

Deuxième étape, réunion du matos : reste suffisant d'une plaque de polystyrène extrudé, stylo, différents cutters et tapis de coupe, éponge à poncer (outil miracle), tiges d'aluminimum en renfort intérieur (pas obligatoire, j'y reviendrais. Je les ai trouvées et fait couper à Monsieur bricolage directement à la bonne taille, sinon il faut une scie à métaux).

Pour les décos carton mousse de 3mm d'épaisseur (pas une super idée mdr, privilégiez la créamousse), papier calque, et de la colle forte (voir détail plus loin, c'est un peu compliqué). Enfin bien sûr, gesso, peinture acrylique, pinceaux à poil doux, vernis en spray pour acrylique, colle à bois, du papier journal, de quoi se protéger et beaucoup de temps !

Troisième étape : dessiner la forme globale des armes sur du papier, se décider de la taille qu'elles feront en réfléchissant à l'aspect pratique (les armes de plus d'un mètre sont galère à transporter et il faut prévoir de les démonter ! De plus, si vous voulez en mettre une à votre ceinture regardez votre taille !). Dans mon cas j'ai choisis de faire la plus grande dans les 80 cm, et l'autre à 70.

Pensez aussi que le polystyrène peut casser ! Revisitez le design original en conséquence : pour les épées de Nariko il y a des pointes à la courbe que j'ai élargie pour ne pas qu'elles soient trop fragiles, et j'ai réduis les trous. Si vous optez pour des renforts comme moi, prévoyez aussi où vous allez les mettre, ainsi sur l'épée la plus petite dont le design original présente une poignées extrêmement fine, je l'ai refaite plus large, et en prévoyant de mettre un bout de baguette d'aluminium dedans. (EDIT :  J'ai pas du tout prévu que les deux épées originales de Nariko sont censés s'emboiter pour n'en former qu'une...)

Enfin... dessinez au stylo bille directement sur le polystyrène pour les fou furieux comme moi, ou préparez un patron à l'avance, si vous êtes sage, et le reportez.

Attention ! le dessin doit être le même des deux côtés de la plaque, avec un décalage à éviter d'un demi-centimètre max on va dire, d'où l'utilisation du papier calque ! Donc une fois qu'un côté est ok, reprenez-le au calque, sans oublier que l'endroit devient l'envers (comme en tissu, la plaie ! Donc vous posez la feuille, vous décalquez, et là on vous avez décalqué, c'est le côté qui va devoir se poser sur la face de l'autre côté de la plaque. Ok ?)
 

papier calque tenu très artificiellement par un bout de scotch en haut, pour pouvoir décalquer l'image afin de faire l'autre côté.

papier calque tenu très artificiellement par un bout de scotch en haut, pour pouvoir décalquer l'image afin de faire l'autre côté.

Note : le polystyrène se "creuse" sous le coup d'un stylo : pour la découpe ce n'est pas grave, c'est même bien que cela indique directement au cutter où se mettre, mais pour des traits "de brouillons" ou de simples accrocs dus à des chocs, attention cela se voit à la fin (à moins d'être des maniaques pour cacher et lisser à la fin, mais c'est galère) !

Tuto cosplay Nariko d'Heavenly Sword partie 1 : les armes

Quatrième étape : la taille !

Une fois la forme générale de faite, et que vous en êtes satisfaits, c'est parti pour un premier taillage grossier : cutter grosse lame, le but est de séparer notre future lame de sa plaque sans faire tout les détails (ici il y a des trous et des pointes incurvés sur les lames).

Ensuite on passe aux détails : toujours avec le gros cutter, posez bien votre plaque à plat sur un support résistant au cutter (bois -enfin ça peut rayer, tapis vert spécial...) et là je vous invite à couper que sur la moitié de la profondeur de chaque côté, plutôt que sur toute la profondeur d'un seul côté, c'est plus facile et ça évite les problèmes. Bien entendu soyez minutieux, et optez plutôt pour un taillage plus large que trop court par rapport à votre trait de coupe, puisque vous allez poncer ensuite. Et faites attention à l'inclinaison de votre lame de cutter lorsque vous l'enfoncez !

une partie de la découpe au détail s'est faite sur la plaque de verre de la cuisine ! (bien entendu laver ensuite la plaque, le polystyrène n'est pas comestible !)

une partie de la découpe au détail s'est faite sur la plaque de verre de la cuisine ! (bien entendu laver ensuite la plaque, le polystyrène n'est pas comestible !)

Tuto cosplay Nariko d'Heavenly Sword partie 1 : les armes

Etape facultative : les renforts en aluminium

Comme vous le voyez sur les photos les traits centraux dans les armes, et sur la garde de celle du haut, sont les endroits où j'ai inséré mes tiges d'alu. Comment ? En creusant un canal avec un petit cutter pardi, avant d'insérer la baguette dans trois tonnes de colles à bois. Alors il faut savoir que je suis apparemment un peu la seule à utiliser cette méthode sur du polystyrène extrudé lol.

D'habitude, cela est réservé aux armes faites en mousse EVA, avec une technique "sandwich" où la tige est entre deux plaques de mousse. Je le fais dans mes armes de polystyrène en me disant que cela évite la casse, où en tout cas, si ça casse, l'arme ne devrait pas se séparer en morceaux. Je n'ai pas assez porté ces armes sur le terrain pour voir si cette précaution est nécessaire, par contre je connais bien les inconvénients de cette technique maison lol. Cela se résume à l'aspect lisse final : puisque j'inserre la baguette sur disons un peu moins de la moitié de l'épaisseur de la plaque, sur un côté, c'est nickel, mais de l'autre, cela se voit plus ou moins. Si la baguette est trop enfoncée, il est difficile de remplir correctement le creux sans que cela ne fasse un léger creux de surface (j'ai eut le cas sur la plus petite arme, j'ai passé un nombre incalculable de couche de colle dans le creux, avant d'avoir un résultat un peu plus correct avec une colle plus pâteuse type ni clou ni vis. Je testerais la prochaine fois la pâte à bois.) Si à l'inverse, la baguette n'est pas assez enfoncée, cela fait une légère bosse !

Par exemple, la rainure se voit sur la photo de l'en-tête de cet article sur l'arme de gauche, car il y a un effet de lumière qui est venu faire son pénible. Mais après les décorations par exemple cachent beaucoup ce "défaut", qui peut aussi faire un effet sympa (sur ma première lame, où j'avais mis une tige de bois en renfort, cela donne je trouve l'impression de voir le fil central de la lame.)

Bon bien sûr c'est de la finition et du pinaillage, et faut vraiment regarder de près si vous faites ça correctement (et je ne suis pas une pro des finitions). Je pense aussi que l'on peut faire, tout comme avec la mousse EVA, la méthode sandwich avec deux plaques de polystyrène plus fines, mais je suis là-dessus du genre à raccourcir le plus possible le nombre d'étapes (déjà que c'est super long et qu'à la quatrième fois où je décalque j'en peu plus).

Cinquième étape : le ponçage

Important, le polystyrène fait de la poussière fine au ponçage et ça saute partout, et c'est une poussière plutôt toxique, donc privilégiez l'extérieur, des vêtements de bricolages, et prévoyez de prendre une douche ensuite ! (lol sans déconner j'en avais jusque dans les cheveux). D'où ma préférence pour crafter l'été, le mois d'août est idéal pour ça (en plus la chaleur fait sécher les peintures plus vite). Après y'a le regard des voisins mais tant pis !

Si vous utilisez un dremel (sorte de ponceur électrique), il est même vivement recommandé de prendre des lunettes de protections. Dans mon cas je n'ai pas de dremel et j'ai des lunettes de vues, il me semble que mes lunettes m'ont protégés mine de rien.

Bref, c'est là qu'apparait l'outil magique : l'éponge à poncer ! Alors certes, vous pouvez le faire avec des papier de grains différents à l'ancienne, mais franchement je trouve que c'est extrêmement long, tandis qu'avec une éponge c'est magique et ça permet de faire tout de suite des rendus bien droit ! Ma première épée l'aurait sans doute été beaucoup plus avec cette éponge. Bref, pour en revenir aux épées d'Heavenly Sword, J'ai noté des repères sur les "penchants" à poncer pour que les côtés soient faussement tranchants, ainsi que le milieu de ma "tranche" pour que les deux côtés soient équilibrés, et on y va gaiement !

L'éponge magique pleine de poussière de polystyrène et à moitié arrachée sur les bords. Dure vie !
L'éponge magique pleine de poussière de polystyrène et à moitié arrachée sur les bords. Dure vie !

L'éponge magique pleine de poussière de polystyrène et à moitié arrachée sur les bords. Dure vie !

Cette éponge à poncer est très peu cher (4 euros à Monsieur Bricolage il me semble, et j'en vois des moins cher sur le net), par contre elle s'use vite, et là avec deux épées elles est dans un sale état !

Bon par contre cela ne m'a pas permis de poncer les "trous" ni vraiment les "pointes" côté intérieur, que j'ai du un peu arranger avec du papier mâché par soucis de finition plus tard, mais en fait ça ne se voit pas à moins de loucher dessus :)

***

La suite du tuto ce sera la prochaine fois ! Vous verrez notamment comment j'utilise ma toute petite chambre comme atelier ce n'est pas triste XD

Si vous avez des questions n'hésitez pas, en attendant je rappelle que la galerie des photos de mon cosplay finit est ici :)

Publié dans cosplay

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article