Challenge 10 animés/mangas/jeux ayant marqués ma vie, première partie

Publié le par Lael Marguerite

Sur Facebook j'ai découvert ce challenge des 10 animes/mangas/jeux vidéos ayant marqué ma vie. L'occasion rêvée de faire le point, de raconter des anecdotes, et d'évoquer des œuvres qui n'ont pas leurs articles dédiés, souvent parce que ce sont de tels coup de cœur que je ne trouve pas les mots ! (Les articles étant généralement là, cachés à l'état de brouillon, un jour peut être j'oserais les finir ^^) Voilà mes réponses, il n'y a pas d'ordres de préférence pour les numéros.

1 : Fairy tail a été mon tout premier animé et reste l'un de ceux qui m'a le plus ému ! La musique me fait toujours frémir ! Je suis tombé dessus par hasard, curieuse de découvrir la nouvelle chaîne J-one. Ce qui m'a fait accroché c'est l'humour et le style pleins d'énergie dans ce nekketsu (shonen de baston) d'une guilde de mage bien déjantés. Et si je l'ai élu premier de mon Top animes, c'est par l'émotion et le fait que les personnages croquent la vie à pleine dent, y'a une belle morale d'aller au delà des difficultés pour vivre pleinement.

Sans Fairy tail je ne serais pas là aujourd'hui dans l'univers manga à faire du cosplay, des animations et du dessin !

Puisque j'adore le personnage d'Erza, qui reste le perso féminin d'anime le plus badass que je connaisse, j'en ai fait un fanart (dispo à la vente, je dis ça je dis rien lol) et je l'ai cosplayé version hakama. Mon prochain cosplay (après celui que je termine actuellement pour Hanabi fin aout) sera toujours Erza mais en armure cette fois, laquelle suspens ^^

Challenge 10 animés/mangas/jeux ayant marqués ma vie, première partie
Challenge 10 animés/mangas/jeux ayant marqués ma vie, première partie

2 : Après mon premier animé, mon premier manga (j'ai mis longtemps à passer au format papier de peur d'acheter des masses de mangas, et j'avais raison de me méfier lol). Un manga qui m'a mis une claque visuelle et émotionnelle, j'ai nommé X 1999 de Clamp

Manga maudit, parce que le côté post apocalyptique n'a pas plus aux éditeurs (il faut dire que le Japon a connu de violents séismes pile poil au moment de la sortie de ce manga où dans l'histoire les séismes sont annonciateurs de l'apocalypse 😅), cela fait plus de dix ans qu'il est en "pause" juste avant le final 😥. Il a été adapté en animé (qui a donc une fin) et en film. Je vous conseille surtout le manga, parce qu’il y a une esthétique visuelle, parce que l'histoire est très forte psychologiquement (des destinées qui se croise, surmonter un traumatisme...), mais attention !! Si le début est gentillet, cela devient trash brusquement, il y a des moments gores, et de la violence psychologique !! 
J'avais fait une comparaison animé/manga ici (et à ma première lecture j'ai galéré lol comme quoi ça demande un p'tit temps d'adaptation parfois, faut dire je n'ai pas commencé avec le manga le plus facile)
C'est bien de coupler le manga avec l'animé, déjà pour avoir une fin, mais aussi parce qu'à part le premier épisode plus ou moins, les deux supports nous présentent différemment le puzzle de l'histoire. 

Si vous n'avez pas encore découvert ce chef d'œuvre c'est le moment ! 

Challenge 10 animés/mangas/jeux ayant marqués ma vie, première partieChallenge 10 animés/mangas/jeux ayant marqués ma vie, première partie

3 : Je vais vous parler de l'impact d'un manga et animé des Clamp : Magic Knight Rayeath. 

Pourquoi ? Parce c'est ce magical girl que j'ai choisi pour mon premier cosplay en incarnant l'héroïne principale Hikaru Shido. Son dynamisme et sa joie de vivre font vraiment du bien ! Quand je pense que je voulais un cosplay simple 😂 quand on débute on ne se rend pas compte (même après en fait) 😂 dire que j'ai bricolé une armure sans rien connaître des matériaux cosplay, ça aurait été tellement plus simple de la faire en mousse 😅 c'est aussi avec ce cosplay que j'ai fais mon premier concours cosplay en 2014 (que j'ai remporté 😎), et ça a été très important dans ma vie parce-que me mettre ce défi, et au cosplay en général, m'a aidé à sortir de l'agoraphobie. Puis j'ai réalisée ma première épée (et j'suis tombée amoureuse du polystyrène extrudé 😂). J'ai trop kiffé couler les gemmes en résine aussi. C'est avec ce cosplay que j'ai fait mes premières animations micro (quizz, remise des prix...), mes premiers shooting (où je gardais encore mes lunettes 😅), que j'ai arpenté la Japan Touch plusieurs fois (et me suis cassée la gueule avec mon plat de ramen à cause de kikoolol 😡) bref, pleins de souvenirs. 

Pour savoir comment j'ai fabriqué mon cosplay et des photos c'est là

Challenge 10 animés/mangas/jeux ayant marqués ma vie, première partie
Challenge 10 animés/mangas/jeux ayant marqués ma vie, première partie

4 : le manga Kenshin le vagabond. pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est l'histoire d'un samouraï qui a décidé de ne plus jamais tuer, au début de l'ère medji alors que le Japon est en plein changement. On le reconnaît avec sa cicatrice en X sur la joue.

Pour l'anecdote, j'ai découvert la série par un moyen très peu conventionnel : une figurine ! Elle était en promo sur un site, je trouvais qu'il avait la classe et ça m'a intriguée. Comme quoi ça tient parfois à peu de chose ! C'est d'ailleurs la première figurine de ma petite collection

Kenshin est un shonen de baston (nekketsu) mais possède des qualités qui transcende le genre : en premier lieu grâce au personnage de Kenshin lui même qui est un homme mature, en quête de rédemption, et très adepte du vivre l'instant présent. Cela rend la saga pleines d'émotions, pour pas dire bouleversante à quelques moments, en tout cas ça me touche.
En prime la saga s'ancre dans une époque de changement cruciale au Japon, et le côté historique m'a fait m'intéresser à cette époque, et celle du Bakumatsu juste avant qui a donné cette révolution. C'est la première fois que j'ai entendu parler des Ishin Shishi, des Shinsengumi... Et c'est émouvant de songer que j'en suis venue à tellement me passionner pour la période que j'écris un roman uchronique s'y déroulant !!

La saga est assez connue par la qualité des OAV adaptant le passé très sombre de Kenshin, mais je conseille surtout le manga, qui après quelques tomes possède des qualités graphiques génialissimes. L'adaptation animé ne rend pas grâce et se permet une infantilisation pénible. Il y a aussi un film d'animation que je n'ai pas encore vu (comme je n'ai pas réussi à lire les derniers tomes, ni à finir la chronique sur mon blog, ça me crève trop le cœur de finir la saga 😅) et par contre je conseille les films lives qui réadaptent très bien et sont aussi bien à conseiller pour les novices que les fans.

Désolé pour le pavé mais c'est Kenshin quoi Un jour peut être j'en ferais son cosplay !
Je finis avec le fanart que j'ai fait à la peinture de Kenshin je rappelle que lui aussi est disponible à la vente (sifflote)

Challenge 10 animés/mangas/jeux ayant marqués ma vie, première partie
Challenge 10 animés/mangas/jeux ayant marqués ma vie, première partie

Et vous, des oeuvres qui ont marqués votre vie ? à bientôt pour la suite !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fanarie 13/07/2018 21:41

M'est avis, que si je donnes mes listes, je vais prendre un coup de vieux. :-)
1- je crois quand premier lieu, je suis obligé de citer les Mystèreiuses Cités, d'Or, animé qui a bercé mon enfance (à sa sortie, donc bien avant la migration de Dorothée sur la première chaîne), et c'est pour ça que j'ai été particulièrement déçu par sa suite de 2012, même si j'ai pourtant essayé de lui laisser une chance.
2 - Là je vais sortir une vieillerie de derrière les fagots, avec le Vol du Dragon, j'en avais parlé il y a assez longtemps d'ailleurs ici
3-4 - En dernier ex-aequo, je dirais Lodos to Senki et Ah My Goddess, qui sont les deux animés, qui m'ont fait revenir au manga, après la période de calme plat en France, qui a suivi la cloture de l'aventure Dorothée. Ce ne sont ni les mieux réalisés, ni les meilleurs, mais quand même.

Bien sûr j'ai aussi de très bons souvenirs de Kenshin (moins pour la dernière saison quand même), et de X1999, et merci pour l' "anecdote" de sa mise en berne, je n'étais pas au courant.