Des dramas corréens comiques et fantastiques (1) : Strong girl bong Soon

Publié le par Lael Marguerite

l'héroïne et ses deux prétendants

l'héroïne et ses deux prétendants

2017- 16 épisodes d'une heure. (On trouve aussi la série sous la dénomination Strong Woman Do Bong Soon. C'est Strong Girl Bong Soon chez Neftflix.)

Do Bong-soon* est une jeune fille, vivant dans la Corée actuelle, à la force surhumaine. Elle a appris à cacher son pouvoir et évite de l'utiliser, notamment car si elle l'utilise mal elle va le perdre voire être maudite. Mais un jour elle aide un homme qui se fait tabasser par des gangsters. Elle les défonce tous en un claquement de doigts. Ahn Min-hyuk, jeune entrepreneur à la tête de Ainsoft, une grande entreprise de jeux vidéos, est témoin de son exploit. Étant donné qu'il est victime d'un maître chanteur, il décide d'embaucher Bong-soon comme garde du corps. Pendant ce temps, une horrible agression à lieu dans le quartier.

Dès le début, le show nous explique en voix off l'origine de ces pouvoirs familiaux, évacuant d'emblée toute intrigue sur leurs origines. Le drama va se focaliser en effet sur les relations entre Bong-soon et ses proches, jouant sur la comédie par sa maladresse à user de ses pouvoirs. Il faut dire qu'elle peut être particulièrement gauche et que c'est plutôt drôle. Le show va avoir deux axes : d'un côté la vie de Bong-soon et ses relations amoureuses, de l'autre un terrible psychopathe qui agresse des jeunes femmes dans son quartier. C'est assez coréen je crois de mélanger les genre et ce n'est pas pour me déplaire, il y en a pour tout les goûts. On a même le droit à un peu d'action, de course-poursuite en fait, ce qui vient relever un peu le goût assez indigeste de cet aspect thriller.

Parce que franchement ça m'a gonflé : le psychopathe est un cliché sur patte, il fait certes peur car il joue bien et c'est bien scénarisé, mais c'est lassant de voir un tel stéréotype, sans nuance psychologique, qui tient plus du fantasme que de la réalité. L'enquête policière est une plaie à suivre. Elle ne décolle jamais vraiment car ils ne sont pas doués, ils n'utilisent pas leurs indices ou dix épisodes plus tard... Pourtant, j'ai bien aimé les derniers rebondissements de cette affaire (si on excepte une facilité scénaristique), la série parvient à en faire quelque chose d'intéressant en le mélangeant à la trame amoureuse de Bong-soon.

Sur le côté action, je dois citer aussi toute la trame de Bong-soon avec les truands. Les combats étaient plutôt sympas, il y a du budget en bandages mdr. Les effets spéciaux sont réussis. C'est assez bluffant de la voir porter des voitures ou des container comme si de rien n'était. La bande de truand est surtout l'occasion de faire de l'humour qui malheureusement perd en finesse au cours des épisodes. J'ai cela dit apprécié leur utilisation finale dans l'intrigue principale.

fight !

fight !

Côté romance, cela prend tellement toute la place vers le 10ème épisode que ça devient vraiment trop long (plus d'une heure de scènes où ils se regardent dans les yeux sur musique love, sans rire j'aurai du mettre un timer), dans le genre ils sont vraiment prude (si vous voulez du sexe il faut regarder une série américaine ! lol Bon je m'y attendais c'est typique des coréens, mais quand même). Pourtant j'ai trouvé cette histoire bien amenée, mais les longueurs ont été éprouvantes. Car il faut bien comprendre que le drama joue une bande-son qu'il va rabâcher encore et encore jusqu'à ce que vous criez grâce : entre la chanson "happy", la chanson "love you", la chanson bonheur, la chanson "super power girl"... De ce que j'ai vu jusqu'à présent, les OST sont ainsi sur le devant de la scène dans les dramas, on est loin de la bande-son discrète de la plupart de nos productions occidentales. Et qu'il s'agisse de chansons plutôt que d'instrumental (même s'il y a les deux) en rajoute en couche.

D'autant que le drama use et abuse de bruitages et d'effets visuels. C'était aussi le cas dans Mystic pop up bar (j'y reviendrais), et je suppose que c'est une caractéristique propre aux dramas comiques et modernes. Par moment c'est sympa (comme ajouter les gémissements d'un chien lorsque les personnages ont des yeux de chiens battus), à d'autres j'aurais aimé un peu plus de mesure.

Enfin comment parler de cette série sans ses personnages. J'ai aimé que les femmes soient de forts caractères. Si j'ai levée les yeux au ciel plusieurs fois avec les deux hommes qui tournent autour de l'héroïne qui ont tendance au combat de coq, j'ai beaucoup aimé la sensibilité des rôles masculins. Le pauvre père martyrisé amoureux de littérature et surtout Min-hyuk que j'ai trouvé touchant dans sa solitude (et émouvant à la fin de la résolution de l'intrigue du maître-chanteur, même si ça tombe à plat - j'ai pas compris les intentions du harceleur, et donc la conclusion de cette intrigue m'a déçue). Il y a par moment une inversion des clichés assez sympa avec l'héroïne qui porte son patron, ou une femme qui défend un homme qui va être battu par sa femme.

Bong Soon portant Min-hyuk

Bong Soon portant Min-hyuk

Cela dit j'ai le sentiment que la Corée reste en retard, sur ce qui est des questions de la représentation des minorités par exemple, ce qui donne des moments un peu curieux quand ils évoquent l'homosexualité ici. L’héroïne qui fantasme des deux hommes ensembles et qui hurle que c'est "dégueulasse", c'est peut être un peu exagéré comme réaction non ? Ou dire qu'un homosexuel va changer d'avis en voyant une belle fille, bon comment dire, c'est dépassé comme discours. Je ne sais pas non plus quoi penser de l'exhubérant Mr Oh qui est apparement une caricature gay. Dans ces moment là, rajouté aussi le côté très "amour propre et pure" de ces dramas, j'ai l'impression de regarder des séries des années 90.

Le fantasme gay

Le fantasme gay

Bref, cette série était plutôt sympathique et drôle, et j'ai aimé la sensibilité des hommes présents. Mais elle s'est enlisée dans des caricatures pas drôle (monsieur Oh est insupportable il en fait beaucoup trop) et dans une romance avec beaucoup beaucoup de longueurs. Ce drama aurait mérité quelques épisodes de moins et de resserrer ses intrigues. L'histoire d'amour est mignonne quand même. Les derniers rebondissements de l'intrigue policière sont satisfaisants et j'ai adoré la conclusion amoureuse (ce fou rire !).

3,5/5

Barème/dosage des éléments de cette série :
humour ++++
amour ++++
thriller action +++
tranche de vie ++
fantastique ++
drame +

Autres chroniques : koreasowls (attention spoilers) / stellarsisters

Note : une adaptation américaine est en cours de production. De plus, l'actrice principale a obtenu deux prix pour son rôle ( "Actrice coréenne exceptionnelle " au 12th Seoul International Drama Awards, et Meilleure actrice au 1st The Seoul Awards )

*Do est le nom de famille, qui comme dans beaucoup de pays d'asie, se donne avant le prénom.

Publié dans dramas corréens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article