[anime] Gintama, le samouraï version fun

Publié le par Lael

316 episodes (pause temporaire sans doute), débuté en 2006, 36 tomes en France (62 au Japon), toujours en cours (fin annoncée, cette année ou en 2017) par Hideaki Sorachi

shonen / comédie / action / samourai / sf / uchronie

2 films

[anime] Gintama, le samouraï version fun

Nous sommes à Edo*, au temps des samouraï... sauf que des extraterrestres, les Amantos, ont pris le contrôle du pays et qu'il est désormais interdit de porter le sabre. Mêlant bon coeur et fainéantise, Gintoki, un ancien samouraï s'étant battu lors de la guerre contre les Amantos, aide les gens d'Edo avec son sabre de bois. Il leur rappelle que la voie du samourai vit encore dans leur coeur, peu importe qui dirige le pays.

Voilà une série fleuve (des centaines d'épisodes, en cours) qui est une sorte de parodie burlesque du "genre" samouraï. Il n'y a qu'à voir le pitch pour comprendre qu'on à affaire à une grosse blague ! Mais là où la série fait fort, c'est qu'elle parvient à mettre au milieu de toute cette bouffonneries (le mot est faible), quelques arcs sérieux (un arc de gintama faisant 8 épisodes grand max) intenses à souhaits, comme quoi le concept se tient. Si la longueur vous fait peur je vous rassure tout de suite : Gintama c'est une galeries de personnages (y'a qu'à voir l'image ci dessus, et ils n'y sont pas tous) dans 90% de stand-alones (des épisodes indépendants), la vraie continuité est dans les personnages et leurs interractions. La série se rapproche finalement du tranche-de-vie dans le sens où le schéma est pour beaucoup "le temps d'un épisode on va vous raconter la vie d'un pauvre bougre et l'aider -si possible, et surtout si on est payé". A part ça on a bien affaire à "l'esprit samourai" avec ses codes moraux, son sabre et ses combats, et on ne sera pas surpris de sentir l'admiration du mangaka pour Bleach (étant aussi un ami de ce mangaka en question. Notez notamment lorsque Gintoki rêve de faire le bankaï d'ichigo dans l'un des génériques).

Mais histoire de commencer comme il faut, je vous invite à regarder Donten, l'un des meilleurs génériques de Gintama qui envoie du lourd (vive Does !), et très gros hit de vente CD au Japon, qui vous présentera un peu les personnages (là ils paraissent sérieux profitez en c'est rare)  :

(Pour une version plus basé sur l'humour je vous invite à voir l'op 9 "Tougenkyou alien")

L'humour de Gintama

Je préviens quand même que si la série est très drôle et m'a fait passé de bons moments, l'humour va vite dans des trucs sexuels ou scatos (j'ai la mauvaise idée de manger devant, ben il m'est arrivée de me dire que non, c'était pas une bonne idée lol). C'est donc sans surprise que l'idol de Gintama n'a que des paroles censurés, sans parler des "suffixe otsu" qu'elle rajoute en fin de phrase qui sont au mieux en non-sens, mais bien souvent scatos. On verra aussi souvent sexe, vomi et caca en mode "pixels censurés". Le héros passe d'ailleurs la majeure partie du temps le doigts dans le nez. Car Gintama aime la provoc et le non-sens, et l'un des running gag de la série consiste par exemple à bafouer le shogun est le présentant dans des positions peut avantageuses, par exemple ici où il est prit pour une planche de snowboard par le héros (à côté, même manque de respect à l'autorité avec le vice commandant de la police qui se retrouve sur son patron, même si lui c'est involontaire) :

[anime] Gintama, le samouraï version fun

Qui dit comédie dit série possédant beaucoup de références, principalement Dragon Ball, One Piece, Bleach, Naruto, Ken le survivant, Albator etc. On trouve aussi Death Note dans des jeux d'images et de scenar etc. Idéalement il vaut mieux connaitre les personnages principaux en question (ou le pouvoir de l'oeil dans Naruto etc). Le mangaka est aussi visiblement très fan du jeu Monster Hunter et j'en passe. Malheureusement, il s'agit aussi très souvent de références propre au Japon et donc relativement obscurs pour nous petit français : dramas que l'on ne connait pas ici, stars japonaises et émissions de télévision etc. (je vous invite donc à voir une version fansub qui donne les explications au fur et à mesure. Crunchyroll a licencié la dernière saison et recense les références (sans explications) sur son forum. )

Tout pretexte est bon pour la parodie, que ce soit Katsura qui, étant rebelle, se déguise, ou que la situation est tordue pour s'y prêter (la première chose que le héros fait lorsqu'il se retrouve seul sur une île déserte, c'est s'entrainer au kameha meha !), quand ce n'est pas, à 95%, de la pure déconnade ("l'esprit du lac toya" du sabre de Gintoki qui fait référence à l'esprit du sabre d'ichigo dans Bleach, le pauvre esprit ayant bien du mal à vouloir apprendre un coup ultime à un héros fainéant... Toshi qui part sur une autre planète à la recherche de la dernière cigarette et se retrouve en plein Dragon Ball). Et bien trop de choses inrracontables XD

[anime] Gintama, le samouraï version fun

L'humour bien sûr s'appuie sur une galerie de personnages plus tarés les uns que les autres. Entre le héros fainéant, son second "l'invisible" (réduit parfois à ses lunettes), la chinoise extraterrestre qui a la force d'un hulk et le comportement d'un mafieux, le chien géant à la tête kawaï mais qui aime croquer la tête des gens, le chef rebelle qui adore jouer le mystérieux personnage et se déguiser (pour cacher son incompétence), la ninja adepte du SM, Madao le sdf à cause des héros, le patron flic stalker qui se planque dans les poubelles, le flic espion qui pête un cable à chaque planque foireuse (Anpannnnn), celui qui est complètement sadique et adore tuer sous son apparence d'ange blond... et y'en a tellement que j'ai pas tout dit, mais je tiens à finir sur mon préféré car je craque toujours sur les bad boy, eh bien Toshi la caricature du flic bad boy qui fume et qui est accroc... à la mayonnaise (?!!!)... bref y'a du choix et on peut pas dire que ça tombe dans les clichés, ou si c'est le cas c'est pour mieux les exploser !

Gintama n'a peur de rien, et va jusqu'à créer des versions alternatives des personnages ou jouer sur l'image pour changer du dessin classique (c'est de rares séquences dans toute la saga mais tellement jouissif d'inventivité !)

Mais le plus drôle reste comment la série ne joue du quatrième mur. C'est plutot jouissif de voir les personnages interpeller le spectateur comme s'ils avaient conscience qu'ils sont dans un animé ! Souvent les personnages interpellent le staff (en les traitant de fainéants, comme dans un début d'épisode où ils ne sont pas entièrement dessinés !) et Elisabeth, une mascotte aux jambes poilues suspectes, cache ni plus ni moins que le directeur ou quelqu'un du staff suivant l'occasion... ! En général le temps de l'animé suit fidèlement le temps réel : il n'est pas rare que les personnages fasses mention de "la semaine passée" pour dire "l'épisode précédent" ou donnent le temps exact qui s'est écoulé de l'épisode (genre "on a tenus 4minute 40" et on est à 4min 40 de la video !).

[anime] Gintama, le samouraï version fun

J'ai particulièrement bien rit lorsque Shinpachi (éternel "second rôle" admiratif de Gintoki) se voit dans une affaire amoureuse et se retrouve dans un Love hotel** A ce moment là il se met à paniquer qu'on ne peut pas montrer ça dans un anime pour enfants !! (il a d'ailleurs une réaction finale à laquelle on ne s'attend pas du tout, et j'apprécie beaucoup que l'anime se permette de nous faire des surprises comme ça, parce que justement tout est permis pour les personnages ! La série est imprévisible sur bien des points et ne fait clairement pas comme tout le monde)

Les quelques épisodes aussi qui m'ont bien fait rire c'est lorsque les personnages sont au courant de leur côte de popularité, les fans ayant votés pour leur personnage préféré dans la vraie vie (pratique courante du shonen jump où le manga est publiée). Shinpachi et Yamazaki dépriment car ils se sentent invisible et trop secondaires, les personnages féminins jalousent la dernière arrivée et décident de comploter... Ils se mettent à vouloir augmenter leur cote et sont prêts à tout, quitte à déshonorer leur compagnon pour faire baisser leur classement ! Ils ont leur numéro au dessus de la tête en permanence ce qui occasionne aussi d'autres gags mais je vous laisse découvrir. Et dans le classement il y a Sorachi, ah oui je ne vous ai pas dit que le mangaka apparait comme un singe dans l'anime !! Bref, l'occasion aussi de dire clairement ce qu'il pensent sur les personnages des uns et des autres, certains estimant qu'ils tiennent trop le même role par exemple. Ou Otae qui reproche àToshiro et Katsura d'utiliser la popularité de leur personnage historique, ce à quoi il rétorque que ça leur cause au contraire beaucoup de plaintes de la part des lecteurs !

La série est aussi connue pour annoncer sa fin et autres rumeurs, avoir fait une fausse fin avec le grand manitou qui les rappelle à l'ordre... Prêtez attention à tout, y compris au générique qui peut être lancé n'importe quand parfois (ou modifiés... ce qui m'a fait piqué le plus grand fou rire de la série, regardez toujours l'op 9, que j'ai mis en lien plus haut, en entier jusqu'à la fin !!). Ou aux previews/omake (à la fin d'un épisode après le générique), l'important étant souvent pour l'anime de gagner de précieuses minutes... avec des bavardages inutiles sur fond fixe ! Ou sur fond réutilisé comme le running gag de la discussion du nouvel an, chaque année la même avec au bout d'un moment Shinpachi qui réagit. Sans oublier les petits ajouts du style Shinpachi-sensei qui répond aux courriers du lecteur, le but étant toujours de combler afin de ne pas rattraper le manga*** (l'éternel dilemne, qu'ils expliquent d'ailleurs avec schémas dans un épisode, et donnent même les astuces utilisés dans d'autres animes.)

exemple du plan fixe avec shinpachi qui parle de l'anime en terme peu élogieux !

exemple du plan fixe avec shinpachi qui parle de l'anime en terme peu élogieux !

Il faut admettre que le pari est tenu : non seulement c'est très drôle en général, mais cela évite les longs fillers**** qui rallongent souvent maladroitement une série.

 

Mais aussi du sérieux et de la baston

Sous ses couverts d'humour, la série reste ancrée dans l'histoire et dans son délire uchronique. J'aime comment cette série revisite les grands classiques de l'histoire du Japon (sans se priver d'anachronismes comme la présence du JUMP !), non pas par de barbant cours d'histoires revisités mais en jouant sur la caricature des différents groupes d'opposition / du gouvernement (et puis sur l'image du début de l'ère Meji, avec l'interdiction du port du sabre par ex). On retrouve les Oniwabanshu et Shinsengumi bien sûr. Cela permet, mine de rien, de venir faire une critique sociale. Ainsi mes personnages préférés sont les flics du Shisengumi, une bande de personnages tous plus tarés les uns que les autres, et parfaitement lucide quand au fait qu'ils sont en réalité aux ordres des Amantos qu'ils doivent supporter comme ils peuvent. J'aime bien d'ailleurs cette idée de contrôle du pays qui, même s'il a commencé par une guerre, se fait par l'économie et l'influence, et non par les armes.

[anime] Gintama, le samouraï version fun

Le héros, Sakata Gintoki, a fait la guerre contre les Amantos : son passé violent est, tout comme Kenshin le Vagabond que cela évoque inévitablement, la source d'un mystère qui mettra très longtemps à se dévoiler (tellement que les personnages se moqueront même ouvertement du fait que le mangaka n'est pas décider à le dévoiler). Mais sans parler du mystère lui même, qui est enfin donné dans les derniers arcs qui poussent dans la dramatisation, les conséquences sont là : les anciens compagnons de Gintoki pendant la guerre sont toujours bien actifs et ont tendances à planifer des plans 'terroristes'. Que ce soit les plans foireux du rebelle Katsura, où les plans de destruction massive bien plus sérieux de Takasugi, ce sont eux qui poussent Gintoki à se battre (plus ou moins entraîné malgré lui) et à entrer dans des arcs sérieux de bons shonen, baston et émotion au rendez vous. Le Shinsengumi et toute la question polititique derrière ouvrira aussi d'autres arcs.

Takasugi, le "méchant" badass

Takasugi, le "méchant" badass

Ces arcs, plutot courts, cassent la routine des one-shots humoristiques, et la série révèle alors tout son potentiel dramatique. L'arc Benizakura, ep 58 à 61, est le premier a voir le jour et atteints des sommets de sang, combat... excitation et peur pour nos héros. L'arc de la crise du shisengumi (101-105) ainsi que celui de la soeur d'okita aura su me tirer une larme. On peut voir aussi la qualité graphique s'améliorer nettement et certaines scènes sont vraiment superbes (les combats de Gintoki et *big boss* dans l'arc des 4 divas 210-214... le combat entre Toshiro et Sasaki, oh my quelle classe de couper la balle en deux avec le ralenti adéquat et tout ! ahhhhhhh)

[anime] Gintama, le samouraï version fun
[anime] Gintama, le samouraï version fun

Ne parlons pas des derniers arcs qui s'allongent, osent enfin nous dévoiler l'histoire de gintoki et opérer des changements majeurs, jpeux vous dire que ça envoie du lourd. La fluidité des combats est presque trop et demande de faire pause pour profiter pleinement, on s'émerveille du jeu de lumière sur les combattants et du soin extrême de l'animation (là on regrette presque que cela soit réservé à de trop courtes scènes). Mais parce que ça reste du gintama, avec le sang et les larmes, des fenêtres de délires sont quand même là (ainsi l'arc de "l'assasinat du shogun" commence avec un délire de faux shogun cachés dans des déguisements de sexe masculins !!).

 

Conclusion

Personnellement si j'aime beaucoup Gintama parce que c'est une série très drôle, bien barrée, et notamment pour son don d'oser et de surprendre, j'ai regretté par moment qu'elle soit peu "light" : elle aurait mérité un plus grand développement de son univers, et surtout elle met vraiment du temps à aller sur des arcs dramatiques intenses, qui sont, reconnaissons-le, du pure délice. Alors certes, les combats sont d'autants plus appréciés qu'ils sont attendus, et le contrepoids de l'humour WTF de la série n'y est pas pour rien. Si j'avais les pouvoirs de choisir, j'aurais viré bien des épisodes allant trop loin pour moi dans l'humour scato, afin de me concentrer sur le scénario et l'intensité dramatique. Mais je dois le reconnaître, faire une série qui tienne aussi bien debout avec un tel grand écart entre l'humour et le drame, ça mérite le respect absolu ! Je l'aime autant pour son humour que pour ses combats !

4/5

 

Je me permet de citer un forumeur tellement son analyse est pertinente pour résumer ce qu'est Gintama :

 

Gintama c'est une voiture de course ... avec 4 pneus lisses et pas de freins.

On carbure à fond dans les lignes droites, et au premier virage on se retrouve à faire des cabrioles dans les champs.

On navigue sans contrôle entre le spectaculairement grandiose et l'infiniment dénué d'intérêt.

(http://forum.animeka.com/viewtopic.php?t=4438)


Films :

Le premier résume l'arc Benizakura de la série, l'autre, sorti en 2013, est complètement inédit. "Kanketsu-hen Yorozuya yo Eien Nare" nous plonge dans une histoire relativement sombre où Gintoki est projeté dans un monde parrallèle et futur où il n'a pas existé. Les personnages, et l'Histoire même, s'en trouvent radicalement changés. La planète se meurt à cause d'une étrange maladie sans remède. Le désespoir règne. Gintoki pourra t'il changer les choses ?

Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas trop accroché, peut être parce que j'en avait trop entendu parler en bien. Autant je suis très fan de l'arc Benizakura donc j'ai adoré le premier film, autant le deuxième je n'ai pas accroché. Je l'ai trouvé un peu confus aussi sur ses explications. A vous maintenant de vous faire votre opinion !

Note : voici la liste des arcs de gintama (il manque les derniers). A noter qu'il y a aussi des arcs comique.

PS 1 : la bande son est plutot bonne, certains morceaux rapellant fortement Bleach (la guitare saturé). Et je surkiffe certains génériques, Does notamment est un groupe qui envoie du lourd, avec Donten que je vous ai mis au début mais aussi Shura (ending 5) ou le tout dernier Know know know (opening 17).

PS 2 : A noter que "gintama" signifie âme d'argent. A ne pas confondre avec "Kintama" qui signifie... testicule. Ne pas se tromper donc. Important^^

*Edo = ancien nom de Tokyo

**Love hotel : hotel particulier où l'on peut louer une chambre à l'heure. Il est donc fait particulièrement pour les rencontres amoureuses et sexuelles.

*** Un épisode d'anime et un chapitre du manga paraissent chaque semaine. Un épisode adapte souvent deux chapitres. Le calcul est vite fait !

**** un filler est une histoire "inédite" par rapport au manga, créé que pour l'anime

Commenter cet article

Sukakiyan 16/06/2016 16:30

Sympa ton article il résume bien l'anime! Et tu n'as rien mis de côté. ^^

Perso je trouve que tout l'intérêt est dans les personnages. C'est eux qui m'ont poussé à reprendre et continuer cette anime. On ne peut que les aimer. ><

Mais comme t'as dis c'est vrai que les épisodes pour certains vont un peu trop loin parfois dans leurs blagues. Et c'est pour cette même raison que les épisodes de l'arc Love Potion n'ont pas été inclus dans la version anime qui passe à la TV japonaise. Il y a eu pas mal de polémique parmi les fans japonais de la série. Il me semble tout de même que l'épisode va être vendu en quantité limité mais je n'ai pas de confirmation par rapport à ça. :/

Malgré ça Gintama est le 3ème manga le plus populaire au Japon après Dragon Ball et One Piece. Mais il n'est pas si populaire en occident à cause de la difficulté à transposer les blagues souvent typiquement japonaise que la population d'ici ne peux pas forcément comprendre. Il faut souvent trouver un équivalent lors de la traduction et c'est un exercice plutôt difficile. :< Ce qui est bien dommage. Aussi il faut se doté d'une assez bonne connaissance au niveau des séries du Jump car les blagues comme tu l'as montré fond souvent référence à ces séries, en quelque sorte "concurrentes", pour pouvoir comprendre la référence et donc d'en rire.

Je ne te cacherais pas que j'ai sauté BEAUCOUP d'épisodes xD
Je pense que le côté spécial de Gintama qui m'a donné du mal à démarrer cet anime si particulier Il faut le dire il est vraiment unique dans son genre... que sa peut être perturbant au début. :o

Enfin bref des petites infos en complément et mon propre avis à ce sujet! :D

P.S: Lael je crois que tu n'aimes pas du tout le mot "fainéant"? xD Je me permets de corriger parce que tu l'as fait plusieurs fois. Haha ^^

Lael 21/06/2016 00:12

Merci de ton long commentaire ça fait plaisir ! c'est vrai que la difficulté de traduction des blagues doit nuire en effet à la popularité de la série en France, je n'y avais pas songé, après c'est aussi je dirais des choix des éditeurs : ne pas licencier l'anime sauf la dernière saison (je sais de source sûre que c'est pour une histoire d'argent que crunchy n'a pas pu le faire, mais bon faut pas s'étonner après si tout le monde télécharge la série), et la traduction en manga qui a énormément de retard. Pour Love Potion j'ai crû comprendre que c'était un OAV ou OAD qui allait se faire. oO si tu dis que ça a été censuré c'est qu'ils ont du aller vraiment loin ça m'intrigue, c'est que ça parle crûment de sexe ? bon toute façon je voulais me faire les scans, la fin de l'anime laisse trop sur la faim avec une révélation WTF. (et merci pour fainéant, c'est vrai j'ai enregistré la mauvaise ortho dans ma tête, je vais tâcher de changer ça !)

DrAg0r 13/06/2016 14:39

J'ai justement fini de revoir l'arc du shinsengumi hier soir.

Je m'éclate trop devant cette série, même si parfois je râle un peu sur certaines vannes que je trouve un peu intolérantes, elles restent assez rares pour que je puisse passer outre.

Bravo pour cet article, qui explique plutôt bien cette série si difficile à décrire justement.

En général je la présente comme un "South Park" ou un "Fururama", mais à la japonaise avec des beaux dessins et avec parfois des arcs sérieux avec de l'épique et de l'action.

Lael 14/06/2016 21:25

Merci oui c'est pas facile, au final ça se voit l'article est long ! je ne me souviens pas de vanne intolérantes ?! merci du commentaire ça fait plaisir :)