C'est quoi Star Trek ? (3) : la première série, aux fondements du mythe

Publié le par Lael

C'est quoi Star Trek ? (1) : présentation générale

C'est quoi Star Trek ? (2) : par où commencer ?

A l'origine

vlcsnap-533653

Star Trek, la première série TV : The Original Series,  

1966-1969 / 3 saisons, 79 épisodes

 

Tout commence en 1964. Un certain Gene Roddenberry, ancien policier devenu scénariste, pose sur une simple feuille de papier quelques idées en vrac, et le propose à un producteur étonné. Si lui détecte tout de suite le potentiel de la série, ce sera une dure bataille pour convaincre la NBC de la produire. Gene parviendra, après deux épisodes-pilotes (le premier ayant été jugé "trop intellectuel" !), à accoucher de son bébé : un certain "Star Trek", que l'on rebaptisera plus tard "The Original Series" -abrégé par les fans : TOS.

(On peut aussi la trouver sous la dénomination "Star Trek Classic").

TOS raconte les aventures du vaisseau galactique Entreprise, envoyé explorer les confins de l'univers connu. Leur mission, pacifique donc : "Explorer de nouveaux mondes étranges, découvrir de nouvelles formes de vies, de nouvelles civilisations, et au mépris du danger s’avancer vers l’inconnu"

L'histoire se passe au XXIIIème siècle, dans un futur idéal où la Terre ne connait plus la famine, la maladie, la pauvreté ou le racisme.  

 

Le capitaine James T Kirk (1), qui aime autant faire parler ses poings que sa langue, est entouré d'une équipe de choix :
-monsieur Spock en second (2), extraterrestre mi-vulcain mi-humain qui incarne la Logique et ne ressent pas d'émotion, officier scientifique
-le docteur Leonard Mc Coy (3), dit "bones" (prof en VF). Il incarne le côté "voix de la conscience" du trio, il n'hésite jamais a dire ce qu'il pense, même s'il doit contredire son capitaine
-l'ingénieur en chef Montgomery Scott (4), dit "scotty", un fier écossais à la langue bien pendue, qui aime autant le scotch que l'Enterprise !

-le navigateur Pavel Chekov (5), jeune homme russe croyant que tout a été inventé par sa mère-patrie
-l'officier des communication Uhura (6), une africaine intelligente et sensuelle aimant la musique et la danse

-le timonier Hikaru Sulu (7), un chinois enjoué et dynamique

(Christine chapel (8) en bleu est l'assitante de McCoy).

 

tos.jpg

 

C'est un concept nouveau à la télé : de la science fiction, du space opéra... mais surtout autant, pour ne pas dire plus, de réflexions que d'action. Une science fiction "intelligente" est née à la TV. Voilà qu'une série TV n'est plus un simple divertissement, mais aussi un moyen de réfléchir sur l'Homme et sa société.
Ainsi comme on le voit avec le cast, Gene Roddenberry a démontré que quelque soit la nationalité on peut vivre ensemble, qui plus est à une période critique de l'histoire des Etats Unis (Rappelez vous le contexte des années 60 : lutte pour la fin de la ségrégation raciale, guerre froide, début de la guerre du vietnam... et on trouve sur la passerelle de l'Enterprise une black, un russe et un chinois ! Il fallait oser)

A noter que plusieurs écrivains de SF ont écrits des scénarios : Richard Matheson, Theodore Sturgeon...

 

Star Trek, c'est ringard non ? ils ne portent même pas de vrai uniformes !

 

image7A l'origine de cette réputation, Star Trek a joué de malchance pour sa diffusion Française. En effet, la série n'a été diffusé qu'en 82 ! Forcément, les décors cartons pâtes des années soixante ont fait totalement dépassés, surtout en comparaison du phénomène Star Wars, alors en plein boum.

Quand aux uniformes de couleurs vives, décriés souvent comme des "pyjamas", il faut savoir que c'était le début de la tété couleur. Dans le pilote de la série, les uniformes étaient simplement des sortes de pull à col roulé ocre ou bleu sombre avec des insignes discrets. Puis, se disant que les personnages seraient mieux distingués avec des couleurs bien nettes, les fameux uniformes ont été crées : rouge pour ingénierie et la sécurité, bleu vif pour les scientifiques, jaune mayo pour les officiers (et des insignes plus nets). Personnellement je pense que si l'on y voit des pyjamas c'est à cause de leur texture "velour" et du manque de coutures ou d'épaulettes différenciés.

Enfin, on en était au débuts des effets spéciaux... maquettes, costumes et décors en carton pâtes n'étaient pas au point, même s'ils étaient plutôt bons pour l'époque. Alors oui, c'est kitsch et c'est normal, il faut replacer Star Trek TOS dans son contexte, mais moi je trouve que ça donne un cachet "saveur d'antan" à la série.

 

Une série novatrice 

La série était vraiment novatrice pour l'époque, et l'aurait été encore plus sans la pression de la NBC (qui aurait arrêté la série sans le soutien des fans). Ainsi dans le pilote original "the cage" il y avait des femmes en pantalons (conservé dans les premiers épisodes), et le premier officier était une femme ! Surnommée "Numéro Un" et montrée comme un personnage plutot fort (dotée d'une puissance intelligence logique qui échouera ensuite à Spock, elle fera par exemple fonctionner une arme très puissante en tant qu'experte), il sera décidée de ne pas la garder, en "sacrifice" pour conserver Spock, le vulcain aux oreilles satanique (ce qui déplaisait fortement à la chaîne et fera polémique. Il faut dire que dans le script original, il n'avait pas que les oreilles, mais aussi la queue !). On verra quand même Numéro Un dans le double épisode "la ménagerie" qui reprend l'histoire du pilote original (et une bonne partie des images)

Mais les femmes feront tout de même partie de l'équipage à part entière. Bien que sanctifiant aux clichés de l'époque du "j'ai peur capitaine" et autre cri de terreur, elles sont considérés comme leur égal masculin, et ça ça fait du bien ! On les voit même parfois se battre (même si semble t-il elles doivent se contenter de coups de pieds plutot que de coups de poings, cf "la pomme"). Que Uhura soit sur la passerelle, ait le grade de lieutenant et puisse au besoin remplacer le pilote était extrêmement progressiste. (Par contre, c'est vrai que Uhura a quand même un rôle un peu trop potiche, et que les yeoman -intendante personnelle- de Kirk sont toujours de belles jeunes femmes).

Pour finir, la série est rentrée dans l'histoire en présentant le premier baiser interracial de la télé ! Il s'agit de Kirk et Uhura, dans l'épisode "la descendance". Il faut savoir que pour arriver à le faire accepter les personnages sont contraints de s'embrasser, manipulés par la force d'esprits d'êtres supérieurs. Cela a tout de même fait un sacré scandale !

 

Mon avis : une série des années 60 qui a un charme certain ! C'est quelque peu burlesque, non prise de tête tout en traitant de sujets sérieux parfois... c'est fun tout en faisant réfléchir. Même l'épisode le plus basé sur l'action aura toujours quelques phrases de dialogues donnant matière à penser. Eh puis la série ne vaut rien que pour ses personnages -et principalement le trio de tête-, ils sont à l'image de la série : kitsch mais excellent ! Certes il faut s'habituer au rythme bien lent et à la façon "théâtrale" de jouer et filmer de l'époque, mais j'aime beaucoup. L'humour est volontier sarcastique, donnant un contrepoint agréable au côté dramatique (faut dire qu'avec les "effets", genre la musique terrible avec gros plan brusque sur le visage exagérement expressif du capitaine... difficile de prendre tout ça au sérieux).

Je me les revois avec encore plus de plaisir, maintenant que je connais toute la saga. Cette série est d'autant plus indispensable que la plupart des références et bases mythologiques de toute la saga y sont posés ! Presque cinquantes ans plus tard, nos séries geek les plus récentes font encore référence aux Gorn, au Gardien du Temps, aux Tribules et j'en passe (un article y sera dédié, histoire d'être incollable même sans avoir rien vu ).

A noter qu'il s'agit exclusivement d'épisodes stand-alones donc là vraiment, peu importe l'ordre dans lequel vous les regardez (bien que l'on retrouve certains personnages et peuples, notamment les "classiques" qui seront développés tout au long de la saga : Klingons, Vulcains et Romuliens). D'ailleurs l'ordre de diffusion des épisodes n'est pas le même que celui de la production ! Vous trouverez les deux suivant votre source !

 

En +

- Les personnages

- La plupart des scénarios

- L'instalation de la mythologie

- C'est kitsch : oui cela peut être un vrai plus. Par exemple on ne pourrait plus faire aujourd'hui un cerveau vivant (oui uniquement le cerveau, pas de liquide rien, juste sous cloche). Et c'est tordant ^^

En -

- C'est kitsch ^^

- Les dialogues dans l'interaction entre personnage sont parfois un peu bizarre, mais c'est peut être la traduction (je penche quand même plus sur les codes de l'époque. Genre Kirk qui engeule Spock de l'avoir sauvé avec un humour étrange, cf "la pomme")

- le côté "fantastique" : beaucoup d'épisodes jouent sur les illusions et dérivés. Mêmes si elles ont une explication scientifique, ça donne un côté un peu trop "too much".

ps : Ce qui est marrant aussi c'est de les voir chercher à mettre en place un vocabulaire, on passe par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, surtout avec les traductions françaises assez catastrophique par moment. Ainsi les Romuliens s'apellaient à l'époque les Romulanais ou les Romulans, et au détour d'un épisode je me suis esclaffer à les entendre parler de "Télétransportation" au lieu de "Téléportation" (mais ici cela doit être la traduction : en VO c'est "transportation").

 

En coulisse :

- La très célèbre téléportation a été inventée par ce que la production manquait de moyens, les fx pour faire atterir le vaisseau auraient été trop coûteux !

- Le capitaine Pike (Jeffrey Hunter), présent dans le pilote originel, a été remplacé par Kirk, interprêté par un autre acteur (William Shatner). La femme de Jeffrey Hunter a déclaré à ce propos que son mari ne reviendrait pas pour le second pilote parce qu'il était "une star de cinéma", et pas de télévision.

- L'actrice Majel Barrett à incarné Numéro Un dans le premier pilote de TOS, puis l'infirmière Christine Chapel toujours dans cette série. On la reverra plus tard dans le rôle de Lwaxana Troi dans TNG et DS9. Elle sera aussi la voix de l'ordinateur de bord de l'Enterprise. Parce qu'elle est brillante, mais aussi parce qu'elle était la femme de Gene Roddenberry depuis 1969 !

 

Phrases cultes (vo/vf) :

beam me up scotty ! / énergie (signal pour la téléportation)

life long and prosper / longue vie et prospérité (les vulcains)

He's dead Jim / il est mort, Jim (Mc Coy vérifiant l'état d'un redshirt* et en faisant part à Kirk)

Fascinating / fascinant (Spock)

 

Autres articles pour aller plus loin :

-"arena" : comparaison entre la nouvelle de Brown et son adaptation dans TOS

-Revoir le doc d'Arte "True stories, Star Trek" (avant que la video soit supprimée de dailymotion...). J'en ai tiré certaines anecdotes pour mon article.

-épisode : 1x26 Les arbitres du cosmos

-Spock doit mourrir, roman

 

A SUIVRE :

C'est quoi Star Trek ? (4) : transition et renouveau. The Next Generation.

*officier de la sécurité en tenue rouge à l'espérance de vie très courte

 

Cet article compte pour le Summer Star Trek Wars de Lhisbei  87353641 p

Publié dans star trek

Commenter cet article

Ekho 05/10/2013 11:07

J'ai rédigé un article sur mon propre blog à propos de la première saison.

Avec des morceaux de ton blog dedans :
http://ekh.so/vo

Lael 16/10/2013 02:14



super je te réponds là bas !



Fánaríë 18/09/2013 19:57

Je viens de voir le reportage Arte, il est pas mal. Je ne connaissais pas trop la génèse de l'oeuvre.
Sinon pour ce qui est de la téléportation je ne suis pas étonné (même méthode dans Stargate avec les Zaks pour ne pas avoir à gérer les cadavres :) )

Lael 21/09/2013 04:22



eh oui ta raison, ils l'expliquent bien dans l'épisode parodique x treme mais j'avais pas pensé que c'était vrai lol