en bref : 99F, l'affaire farewell

Publié le par Lael

99F


99f.jpgComédie

2007
de Jan Kounen
avec Jean Dujardin, Jocelyn Quivrin

 

Octave est un publicitaire, couvert d'argent, de filles faciles, et de coke. Mais des évènements vont remettre en cause son univers...

 

Film adapté du roman à succès de Beigbeder, en grande partie autobiographique, il a fait grand bruit et il y a de quoi. Superbe vision psychédélique de cette vie de fou où il ne faut surtout pas avoir de morale. A comparer avec "le diable s'habille en prada" pour la critique sévère d'un milieu où l'apparence règne sans partage. Mais en beaucoup mieux, grâce à une image originale, surprenante et renouvelée (comme ses "trips" qui devaient être juste terrible au ciné).

En bémol, une intrigue aussi olé-olé que la vie d'Octave, déroutante, choquante... et laissant une sensation de mauvais trip décousus, surtout sur la fin du film. Et un côté assez dégueu par moment (rajouté au sexe, c'est déconseillés aux plus jeunes). Bref, ça donne la nausée. Surtout la phrase de fin sur l'argent dépensée dans la pub qui pourrait servir à tellement mieux...

 

Je vous le conseille. 4/5

 

a noter : le film dure 99 minutes XD

De plus on voit à deux reprises Beigbeder dans le film.

 

l'Affaire farewell

 

19133409.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20090701_035321.jpgEspionnage

2009

Avec Emir Kusturica, Guillaume Canet

 

Pierre Froment est un jeune ingénieur français en poste à Moscou, au début des années 80, en pleine guerre froide. Il se retrouve malgré lui à jouer les contacts auprès de Sergueï Grigoriev, colonel du KGB décidé à faire tomber le régime.

 

Ce film est l'anti-film d'action. Il se base sur l'amitié entre ce français et ce russe et tente de nous brosser un portrait de l'époque. Je ne suis pas vraiment rentré dedans.

J'ai apprécié quelques idées sur ces familles qui vivent dans une URSS sur le point de s'éteindre, le fait qu'ils commencent à bien connaître les trucs du KGB et savent comment ruser pour avoir une vie 'occidentalité' en secret. Il ont tous hâtes de pouvoir passer à autre chose, de vivre pour de vrai, de pouvoir faire leurs choix librement. Rien de bien sorcier : des livres, de la musique... Mais c'est bien représentatif d'une époque. Ainsi le russe est amoureux de la culture Française, et son fils est passionné par les musiques occidentales comme Queen (joli passage lorsqu'il pique un trip avec "we will rock you", à fond dans son wakeman, seul dans la nature, enfin un peu de liberté...).

J'ai aimé aussi la reconstitution historique avec le jeu entre les français et les américains. On voit Reagan et Mitterrand, et leurs rencontres sont épiques. Pas mal de piques savoureuses à ce niveau, comme Reagan qui est dégoûté que Mitterrand soit passé au pouvoir : la France nous as trahis, ils vont prendre des ministres communistes ! Mais lol, inimaginable maintenant (enfin si mais le contexte est autre XD).


A part ça, malheureusement, le film n'a aucun intérêt. Il n'y a pas d'intrigue, c'est très lent, et au final on s'ennuie beaucoup.

 

Loin d'être indispensable... 1,5/5

Commenter cet article