Inu x boku SS, secret service : un anime déluré sur fond de fantastique

Publié le par Lael

12 ep, 2012. Romance, fantastique, comédie.

 

Adapté d'un manga shonen*, en cours, septs tomes sortis en France (m'enfin l'anime fait vraiment shojo**. Il doit y avoir deux combats vite réglés... l'important c'est l'interaction entre les personnages).

 

inu-x.pngRirichiyo est une jeune fille un peu spéciale qui décide d'enmenager dans la Maison Ayashi, un endroit réservé aux gens comme elles. On lui adjoint un serviteur des Service Secret, Miketsukami, qui semble avoir ses raisons d'être fasciné par elle... (en dire plus c'est gâcher la surprise ! Le premier épi est très réussis pour cela.)

 

Cet série commence comme quelque chose de sérieux, et en effet elle possède des moments sérieux, voire triste, avec le passée de l'héroïne et son problème comportemental qui est au coeur de l'anime (c'est une tsundere, elle est agressive et n'arrive pas à réagir autrement avec les gens).

inu-x--4-.pngMais il ne faut pas se laisser abuser, en réalité c'est surtout de l'humour "gros n'importe quoi". Les personnages sont d'ailleurs tellement agaçants par leur excentricité extrême que j'aurai sans doute abandonné si l'anime avait été plus long. Bien m'en pris, car la fin est magnifique. C'est une sorte de renversement de situation lorsque le passé d'un perso est dévoilé, et cela redonne un nouvel éclat à tout l'anime.

 

Bref, au final y'a tout de même un fond intéressant dans le traitement de la tsundere (pourquoi elle est ainsi, comment s'en sortir...), et le final est très chouette. Et j'aime bien le design général. Enfin l'ensemble est plutot original et joue sur la sensibilité. Dommage que l'humour soit trop fou.

 

ps : Quelque part cela a marché magré moi, car un des perso est un sado-maso vraiment insupportable qui ne voit la vie que en sadochisme et masochisme, dès qu'il voit quelqu'un ou quelque chose il s'écrie, par ex pour le tapis " il est maso ! il aime qu'on lui marche dessus !". L'idée aurait pu être bonne si elle avait été savamment dosée, alors que là c'est une dose mortelle, bref, donc je me suis rendue compte depuis que j'ai finit l'anime qu'il arrive de me dire "maso ! car... sado car..." en voyant un objet, et ça me fait sourire malgré moi.

 

2,5/5

Spécial, mais un bon souvenir quand même.

(ma note est au niveau de mes goûts, on peut mettre plus si on considère que le spectateur aime l'humour bien extrême).

 

Note : n'oubliez pas de regarder les séquences post-génériques de fin, il n'y en as pas à chaque fois mais elles sont plutot capitales !

 

A signaler aussi quelques rares plans particulièrement beau, notamment sous les cerisiers au début :

inu-x-boku-2--3--copie-1.png

inu-x--1-.png

 

* shonen : "pour garçons", basé sur la baston et le sens de l'amitié, du courage...

** shojo : "pour fille", basé sur les personnages et les sentiments

 

(va falloir que je fasse un lexique parce que j'en ai marre de radoter ^^ )

Commenter cet article

Fánaríë 22/12/2013 10:56

Dans la série des humours très gros tu as aussi "Kill La Kill", qui passe en ce moment.
Sinon je ne connais pas cette série, mais en voyant ta première image d'illustration j'aurai misé sur du Shojo direct.