Iron Man

Publié le par Lael

 iron-man-marvel-films.jpgDate de sortie : 30 Avril 2008   

Réalisé par Jon Favreau


Avec Robert Downey Jr., Terrence Howard, Gwyneth Paltrow 

 Fantastique   

Durée : 2h 05min.


Allociné le classe comme film pour enfants à partir de 10 ans : je ne suis pas d'accord, le début est trop dur pour un enfant de 10 ans, sans parler qu'il y a pleins de choses qu'il ne peut pas comprendre ! 

 

Vous ne trouvez pas que l'affiche a un ptit côté star wars ?!

 

Tony Stark est un inventeur de génie, playboy milliardaire... et vendeur d'armes sans état d'âme. Jusqu'au jour où tout bascule : kidnappé en Afganistan, on l'oblige à fabriquer son missile ultra-destructeur. Mais Stark a plus d'un tour dans son sac...  Prenant conscience de l'horreur de ses armes, il décide de fabriquer une armure révolutionnaire, pour s'échapper et, pourquoi pas, changer le monde dans le bon sens.


Ce film a été une excellente surprise. Je viens de le revoir et je suis toujours aussi charmée (même si je n’irais pas le voir dix fois). Pourquoi ? Pleins de bonnes raisons !


C’est avant tout un film axé sur un héros, et quel héros ! Déjanté, ne tenant pas en place, rebelle dans l’âme, génie hyperactif, cherchant toujours les défis les plus fous à relever… Stark se révolte contre la cruelle marche du monde, où la guerre est la seule chose qui compte (soit disant pour éviter le chaos). Rebelle au grand cœur, au regard sur la vie en même temps cynique et enfantin, il refuse d’être l’adulte qui dit « oui » à ce monde de brute et revêt l’armure pour défendre la veuve et l’orphelin.


Pourtant, Stark n’est pas un super-héros, mais un homme. Un homme émouvant dans sa modestie stark.jpgmaladroite à vouloir racheter ses fautes, sans tomber dans le pathos à l’excès. Dans sa solitude aussi, isolé dans sa cave de génie de la mécanique, avec comme seul amis des robots pas très fut-fut et sa secrétaire. On le voit bien dans la scène de soirée de gala : il a l’apparence, le sourire, mais à l’intérieur il est coupé du monde. Un homme qui plus est qui n’a rien d’un mutant, son « super pouvoir », il l’a fabriqué lui-même !

Le tout étant parfaitement joué par un –relatif- inconnu, Robert Downey JR, qui en impose, à la fois dans l’action, l’émotion, l’humour… et le charme !


C’est aussi un héros inattendu. Le comportement de Stark est bien souvent surprenant, donnant des situations cocasses et laissant briller l’humour. Ce qui fait que malgré des méchants stéréotypés (seul vrai faiblesse du film) Iron Man se montre assez dynamique et marrant pour ne pas lasser.

iron-man.jpgNotamment dans le duo, totalement improbable mais réussis, avec sa secrétaire, une belle fille à la fois mal dans sa peau et assez solide pour faire les trucs de dingue que lui demande son patron (de l’espionnage en passant par une chirurgie de pointe). C’est une relation très énergique et détonante, cela frise l’amourette parfois, mais le ton est alors  moqueur voir même carrément parodique du cliché du « coup de foudre du héros »


Que dire de plus si ce n’est que la BO déchire (Hans Zimmer aux commandes évidemment), que l’on ne voit pas le temps passer, que le rythme du film est très bien géré… et pour les geek un plaisir frémissant devant toute cette hight technology  (je kiffe particulièrement l’hologramme 3D tactile lorsqu’il fabrique son armure, et teste son ‘gant’ XD)

L’ensemble des effets spéciaux est d’ailleurs très réussis, et très clair visuellement (on ne passe pas son temps à se demander « c’est quoi ce truc » et autre « j’ai rien vu, j’ai rien compris, ça va trop vite »).

 

Au final Iron Man est plus réaliste*, plus honnête et moins niais que d'autres superproduction de super-héros, tout en restant léger et drôle (sauf le début assez sombre). De plus, ce super-héros atypique est vraiment attachant. Ce qui fait que je le place comme mon marvel préféré**.


On suit la naissance d’un super-héros qui porte le masque du comics mais reste profondément réaliste et humain. Et ça, c’est un coup de maître.

5/5


* enfin on oublie le combat final qui cède aux codes classiques du duel super-méchant contre super-gentil…

**Je ne connais les Marvel et autres super-héros qu’avec leurs adaptations cinématographiques récentes : les X men, les 4 fantastiques, spider man

Commenter cet article