[jap] La saga Black Butler

Publié le par Lael

 

Titre original : Kuroshitsuji

Shonen, fantastique, policier, humour noir

 

Le jeune Comte Ciel Phantomhive, aristocrate anglais de l'ère victorienne, ressemble à un enfant gâté déjà lassé de la vie. Mais sous son apparence flegmatique se cache bien des secrets... que garde férocement son majordome Sebastian. Gare à la fourchette !

black-butler.jpg

Manga atypique à fort succès, Black Butler est bien parti pour devenir culte. Créé en 2006, depuis 2009 sur le sol français, le manga fait actuellement 16 tomes, a été adapté en anime (36 ep et 7 OAV), comédie musicale et bientôt film live. Pourquoi ce succès ?

Black Butler est un manga mêlant intrigue, action et humour noir dans une ambiance gothique, ère victorienne et enquêtes à la sherlock holmes (dans les méandres de la SFFF voilà une nouvelle étiquette : ce serait du "gadlam fantasy").

Le dessin est maîtrisé et limpide (voilà un manga dont les scènes d'action sont à la fois dynamique et facile à lire !), jouant à fond sur le contraste noir / blanc sans oublier les effets de trames - le design des pages de gardes avec les motifs à roses stylisées sont d'ailleurs parfaitement dans le ton. Bref c'est un manga qui a un ton propre et donne un effet "high quality". On se sent parfaitement emmené en Angleterre, et lorsque Sebastian cite les plats qu'il y a au diner on à l'impression d'être à table *bave*. Ciel et Sebastian sont des personnages qui paraissent traverser le papier pour prendre chair : marginaux plutôt attachants, bien que glaçants, on peut les "sentir" vivre (malgré leur froideur digne du papier glacé des pages du manga). Leur duo très spécial fonctionne à merveille et est sans conteste l'un des atout de la saga. A leur côté les employés de la maisonnée qui font les pitres sont un peu "too much". Ce qui n'est pas vraiment étonnant puisque la saga joue en permence sur un côté doux-amer où l'humour noir se marie avec des passages sanglants, où une enquête sordide rejoint le burlesque de situation (la robe de Ciel !! cute mdr).

Dans Black Butler il ne faut jamais se fier aux apparences...

black-butler--8-.jpg

 

Je n'ai pas été au delà du 5ème tome, mais je vous le conseille quand même. En effet je trouve que c'est vraiment bien réussit, il n'y a pas de fausses notes, mais c'est simplement que je suis moyennement fan de l'ambiance de plus en plus dark de la série. De plus les intrigues politico-policières à textes ne sont pas trop... my cup of tea.

So sorry Sebastian (ah dur de quitter son look de very bad boy !) and thanks to the tea.

 

Kuroshitsuji_Volume_1_cover.jpg

 

Maintenant deux mots de comparaison entre le manga et l'anime.

Curiosité étange que cet anime qui nous donne d'emblée tout le contexte plutot que de nous faire découvrir, part en une orgie de filler et se termine en un truc qui n'a plus grand chose à voir (dommage parce que j'adore le générique d'ouverture cela dit en passant)

 

Le premier épisode est particulièrement mauvais : le rythme est poussif, l'histoire de "punition des fantomes" est lugubre et rajoutée par rapport au manga (plutot contradictoire avec celui-ci, l'invité étant, si j'ai bien compris, un indic régulier). Rajout aussi le fait que Ciel envoie des flèchettes dans la tete de son majordonne (qui les rattrape) et de la servante (no comment... ). (Le genre d'humour basé sur la violence gratuite qui me fait criser)

Tout ça donne un sentiment de violence qui n'apparait pas aussi vite et différement dans le manga. En plus on perd la lente introduction du caractère étrange du majordome : dans le manga on ne sait rien au début (dans l'anime c'est donné dès les premières minutes), il y a juste un phénomène étrange à la toute fin, avec l'éclosion miraculeuse des iris, qui donne un indice.

 

Le deuxième épi montre encore la subtile différence mais importante, dans ce qui est cette fois l'histoire plutôt fidèlement adaptée : sur la deuxième partie avec le sauvetage de *bip* par le majordome, le manga est bien plus intéressant, en effet les combats sont dynamiques et les scènes plus drama que dans l'anime (qui se contente de raconter et manque sérieusement de travail sur l'image). Des détails, comme le sang sur les chaussures de l'homme à la cicatrice, ou le regard de Sebastian après "l'accident" de la voiture (et l'état de celle-ci -en pièces dans le manga, normale dans l'anime), font froid dans le dos. Enfin j'ai bien aimé le déroulement de l'entrée de Sebastian dans le QG (avec la flèche le désignant, là immobile...) et son regard sur sa montre en permanence, ce que l'on perd dans l'anime (c'est réduit à une scène).

 

black-butler--6-.jpg

black butler (12)

 

Le seul intérêt dans les rajouts de l'anime sera peut être de donner un peu plus d'épaisseur au personnage du serviteur de la dame en rouge (qui apparait un peu trop par enchantement dans le manga). 

 

Bref j'ai arrêté là et de ce que j'en ai vu la supériorité du manga est indéniable. Peut être l'anime est intéressant après avoir lu le manga, pour voir les réinterprétations et les 'bonus', et sur la suite de l'anime que je n'ai pas vu, mais tout seul il fait vraiment pâle figure. J'oserais même dire qu'il est raté. Et puis quoi, ne pas expliquer comment Sebastian fait pour se retenir de tuer les employés c'est un oubli gravissime ("le majordome est très occupé" (T2): on découvre comment il fait pour rester si stoique^^

 

Conclusion : je conseille vivement le manga (ma note : entre 3 et 4/5) et je vous invite à éviter l'anime (-pas de note-).


Si vous aimez l'humour noir, l'ambiance vieille angleterre à l'époque de Jack l'éventreur, les policiers, et des personnages sombres mais attirants, Black Butler est pour vous !

 

Critique du tome 4 :

 

On soumet une nouvelle affaire à l'attention de Ciel et son diable de majordome. Des anglais revenant des Indes se font humilier, pendus par les pieds. Y est joint une lettre anti-monarchie. L'occasion pour ce tome-ci de se plonger dans le contexte de l'inde coloniale, et d'en profiter pour faire un petit détour dans la culture hindoue. Comme à chaque fois que Black Butler fait enquêter ses personnages dans une ambiance de policier, c'est très bavards et fourmille de détails sur les industries (fictives ?) de l'Angleterre et les magouilles de tout genre. La dernière partie de ce tome là en est assourdissante (mais j'étais peut être trop fatiguée quand je l'ai lu).

bb-4--3-.jpgCiel fait aussi la rencontre d'un prince hindou et de son majordome, des personnages à fort caractères qui viennent mettre de l'ambiance (et des ennuis) au chateau des Phantomhive. Cela donne un certain peps humoristique, avec bien sûr les employés qui s'emmelent. Encore une fois le peu d'action est graphiquement parfait, lisible et esthétique. La classe anglaise quoi. D'ailleurs, le côté gothique de la saga ressort pas mal dans ce tome là avec des 'ambiances' indiennes à fleurs.

 

Tout ceci sans oublier le côté sombre de l'histoire : le prince ayant ses propres misères finit par se faire rabrouer comme l'enfant gâté qu'il est, Ciel étant intransigeant et cassant avec lui (bien qu'il y ai une lueur de compassion à la fin, il est en fait blessé par la même solitude et accepte de jouer aux cartes). Au début du tome le directeur de Scotland Yard explique à l'un de ses enquêteur qui est Ciel, et fait clairement comprendre que sous "l'enfant" se cache "un diable" impitoyable. On en sait un peu plus sur son rôle de "chien de garde de la Reine" (mais j'ai pas tout compris). Et à la fin, un flash-back très noir et sanglant nous en apprend plus sur ce qui s'est passé à la mort des parents de Ciel. Ciel dit aussi pourquoi il a choisit de continuer à rester au manoir (mais là encore j'ai pas tout capté.)

Bref un tome qui séduira (ou pas).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cassandre 06/10/2014 08:20

J'ai offert les premiers à mon frère, il faudrait que je lui pique

Lael 12/10/2014 19:50



tu lis un peu des mangas ?



Avenue Lecture 05/10/2014 23:21

Je suis une grande, grande fan de l'univers de Black Butler ! J'adore les personnages et les dessins (autant le manga que l'animé même si j'ai une large préférence pour le manga.). C'est un des
seuls mangas que j'aime (et pourtant j'ai des amies fan de manga qui ont essayé de me faire lire des dizaines de séries ^^).

Lael 12/10/2014 19:30



c'est ça les mangas, faut trouver chaussure à son pied ^^ As tu essayé Death note ? c'est pas ma came mais y'a quelques points commun avec BB.



Fanarie 24/06/2014 18:53

C'est bête, j'aurai plutôt tenté l'expérience en animé en fait.

Lael 29/06/2014 23:48



après tu fais comme tu veux XD pi je n'ai pas vu grand chose de l'anime (mais ce que j'ai vu m'a suffit ^^)


(j'en profite pour te remercier de tes commentaires régulier, sans toi ça serait vide ici, surtout du côté des animes !)