l'Histoire devant nos yeux, le futur quelque pas plus loin...

Publié le par Lael

1422456699.jpgJ'ai découvert la crise égyptienne par le pillage du musée du Caire... j'en ai pleuré. Peut être pas beaucoup de dégâts mais deux beaux trésors de Toutankhamon, parmis ceux que je trouve les plus beaux, de casés (voir ici)


Dire qu'ils s'étaient transmis intacts jusqu'à nous depuis des millénaires... Comme les bouddhas immenses d'Afghanistan dynamités ou le pillage du musée de Bagdad, qui m'avaient aussi beaucoup émus, je n'arrive pas à comprendre une telle folie. Je revois encore cette conservatrice du musée, le regard déboussolé devant les vitrines brisées, partout, partout... Soulagée malgré tout -et moi aussi- devant les trésors d'Uruk mis en coffre fort, sauvegardés miraculeusement. Et les bouddhas détruits... C'est le symbole de la paix et la serenité d'esprit, pour tout les hommes, qui a ainsi été bafoué. Dans quel but ?!

 

BOUDDHA.jpgVous comprenez, vous, ce qui peux pousser l'Homme a détruire les trésors de son passé ? Moi, ça me dépasse totalement... L'Homme certes est destructeur et nihiliste, alors quoi, c'est un geste inconscient de destruction sauvage ?  De colère devant le sentiment d'un passé meilleur et révolu ?

L'Histoire est en marche et se vit en direct (ou presque). Cette crise, comme la Tunisie, me fait réfléchir sur nos sociétés et leurs évolutions. Comment une révolte peut elle être couronnée de succès, ou pas ? Et pour quel futur ?

Comme lors de la deuxième guerre en Irak, qui a marqué pour moi une prise de conscience du monde qui change et qui évolue, parfois brutalement, dans le temps, ou l'effondrement des deux Tours, je me sens témoin d'un évènement important. Presque embarrassée d'être chaudement derrière mon PC, à n'avoir aucun lien direct avec l'évènement, aucun moyen d'agir (ou presque, l'information est un puissant outil). Drôle de monde que celui ci !


1191556_9027080-fdjfoule-20110131-t103a.jpgC'est impressionnant aussi de voir le rôle des médias, aussi bien dans le déclenchement des manif (pour une fois on peut remercier le 'vilain' facebook) que dans la diffusions des informations. Les médias reflètent bien la politique de leur pays. Chez eux, coupure d'internet et des réseaux de téléphonie mobile, retrait des autorisations de diffusions pour Al-Jazerra qui se montre trop ostensiblement anti-gouvernement. Et chez nous ? la révolte égyptienne est "une surprise"... alors que cela fait trente ans qu'ils vivent sous la dictature, et qu'il y a eu déjà des manifestations !

 

J'ai sû le principal grâce à internet. Par exemple ce blog de témoignages. Comme souvent, le problème est de savoir où s'arrête la vérité et où commence l'élucubration. Mais autant dire que cela colle parfaitement avec ce que j'ai entendus des chaînes d'informations de minuit du câble (i tv, LCI, euronews etc).

 

Et cela fait froid dans le dos. Cela me rappelle toutes ces dystopies de SF. On oublie ce que signifie une dictature. Ce n'est pas seulement la liberté de parole qui n'existe pas. C'est aussi la répression policière. Ce n'est pas juste brandir une pancarte. C'est le risque de se faire tuer. On parle de 125 morts et de milliers de blessés.

On parles aussi de tortures et de viols, ce que ne relaye pas les informations officielles : doit on y croire ? Tout comme à la police secrète, et au fait que le pillage de musée du Caire a été orchestré pour faire porter le chapeau aux manifestants ? C'est malheureusement le problème de l'information, difficilement vérifiable.

 

Mais je n'oublie pas que l'Histoire nous a prouvé qu'on ne nous dit jamais tout... et j'y crois (au moins en partie).

 

Encore l'autre jour, je lisais le détails des horreurs du projet MK Ultra. Où comment la CIA a pu en toutes impunités expérimenter, de façons qui n'ont rien de scientifiques, des drogues violentes, notamment le LSD, à rendre fou voire tuer leurs cobayes... généralement non volontaires... y compris, ce qui m'a le plus choqué peut être, des enfants... ?!

 

Internet change vraiment les choses mine de rien. Et sera probablement, je crois, le moyen de bien d'autres (ré)-évolutions dans le monde. J'irais même jusqu'à dire qu'il sera -qu'il est déjà- vecteur d'un nouvel ordre mondial basé sur le partage et l'échange de valeurs (et pas monataires !). Raison de plus pour rester vigilant quand à la liberté de nos droits sur Internet. Et ce, partout dans le monde... y compris chez nous.

 

A mes yeux, il y a deux schémas généraux, d'avenirs possibles pour notre monde, deux grandes tendances, qui se dessinent :

-le "pessimiste" où s'instaure un big brother géant et la dictature, bref on se retrouve en pleine dystopie, dans les pays du Nord. Le Sud ne parvient pas à s'émanciper (j'ai envie de dire c'est ce qu'il fait en ce moment, il se libère) et stagne. Par endroit, au nord comme au sud, j'insiste là dessus, l'extrémisme religieux prend le pouvoir. En fait le pouvoir serait tenu par l'évolution extrême de ce qui se passe actuellement, à savoir une sorte d'union des lobby politique, pharmaceutique, agro-indutriel (et sectaire-religieux par endroit). Principale source d'énergie : le nucléaire... (autant dire que dans ce schéma, on finit tous par crever).image1.BIRDS-EYE-VIEW-ON-CHINESE-LANDSCAPE2-copie-1.jpg

- le "fleur bleue" réaliste (?!) où le capitalisme cède enfin la place à un monde plus égalitaire de commerce équitable, on revient à des valeurs plus humaines, au bio-logique dans tous les sens du terme. Sans en oublier la technologie mais en l'utilisant avec sagesse : plus d'industries agro-alimentaires ou de nucléaire, développement de vraies énergies renouvelables, et pour le net un réseaux de partage de savoir encore plus développé. Regardez donc ce projet de ville-verte (image ci contre).

 

Evidemment ce sont de grands traits exagérés (enfin pas tant que ça). Bien sûr je pense que ces deux extrêmes seront plus ou moins fort, ils y aura des nuances, et ils trouveront à cohabiter, à évoluer, à créer des mouvances parallèles. Ainsi peut être que "le sud" deviendra unis, libre et indépendant du "nord". Peut être que le sursaut qui nous sauvera tous viendra du sud. Mais ce dont je suis sûre, c'est que l'on se doit d'être très vigilant et de tout faire pour tendre vers la deuxième option et non la première !

 

Je crois que l'on est dans une période charnière où plus le système actuel s'accroche bec et ongles pour ne pas tomber, plus on comprend qu'il n'a plus rien à nous apporter de bon et plus on cherche à developper un autre système. Ce qui fait que les deux tendances deviennent de plus en plus extrèmes et présentes. Je crois que l'on arrive à maintenir le cap vers le deuxième cas de figure (oulà, j'ai retrouvé mon optimisme XD). Mais on ne doit pas ménager nos efforts !

 

Je pense que la démarche doit vraiment venir de nous, et non des politiques. (faut quand même continuer à voter hein !) La politique accompagnera l'évolution, de gré ou de force, mais c'est à nous de la faire ! Tout comme ces tunisiens ou ces égyptiens qui prennent leur sort en main en descendant dans la rue, malgrés les menaces.

 

On doit continuer de lutter, à notre niveau, pour le droit à la culture et à l'information.

Pour le partage et la tolérance qu'ils véhiculent. C'est ce qui fera le monde de demain.

Publié dans actu du monde réel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caliope 31/07/2011 19:40


Malheureusement des trésors et des secrets nous échapperont toujours, je ne sais pas si c'est possible de sauvegarder la culture humaine car il y aura toujours des personnes pour essayer de se
l'approprier.
Un maître japonais parlait un jour d'art martiaux aux rouleaux à jamais perdus, il faisait référence à des techniques pour manipuler les énergies du corps afin de rétablir l'ordre énergétique. Dans
sa famille, ses anciens lui racontaient que leurs illustres anciens étaient capables de choses extraordinaires mais les secrets ont été perdu dans la destruction de temples et les pillages.
On ne peut que se souvenir et rêver à ces secrets...

J'espère la tendance fleur bleue mais je suis septique.


Ellcrys 31/01/2011 09:39


La dictature est un fléau terrifiant et, je comprends la révolte des peuples. Mais comme toi, j'ai été choquée par la destruction de vestiges du passé. J'en ai pleurée.


Lael 02/02/2011 20:12



eh bien me voilà donc pas la seule à en avoir pleuré