Le Peuple du Tapis, Pratchett

Publié le par Lael

Light Fantasy

(fantasy humoristique)

Sur tout le Tapis, règne la paix de l'empire Dumii. Aux marges de la civilisation, la tribu des Munrungues coule sous les poils une existence paisible. Mais un jour, un terrible cataclysme frappe à proximité du village. Une ville dumiie est broyée par l'ancien monstre des légendes : le grand Découdre est de retour ! Dans son sillage, des créatures féroces parachèvent son oeuvre de destruction. Cernés, les Munrungues s'engagent dans un périple à travers les poils, sous la conduite des frères Orkson. Un voyage qui les conduit à la découverte des merveilles de leur monde et changera pour toujours la vie des Fils de la poussière...


peupletapis.jpgPremier roman de l'auteur écrit à 17 ans (paru initialement en 1971), puis remanié plus tard (comme il dit lui-même dans l’intro, c’est une œuvre faite en collaboration entre le lui jeune, et le lui âgé !), le peuple du tapis est une petite perle d'humour et d'imagination qui préfigure la suite de l'oeuvre de Terry Pratchett.

 

Pas exactement le même humour que pour le Disque Monde, mais incontestablement de quoi sourire devant la vision burlesque de l’infiniment petit qu’il nous livre. Ce récit, relativement court mais passionnant, est proche d’un conte, mais rien avoir avec un conte à l’ancienne. C’est un conte… avec des boulons* !

 

Par contre, il faut le lire avec un certain regard bienveillant : c’était son premier bouquin, et comme il le dit lui-même, même réécrit, il est clair que l’écrivain qu’il est devenu n’aurait pas écrit ça de la même façon. On trouve donc des clichés issus des contes. Cela ne m’a pas dérangé car c’est revisité de manière si hilarante ! Mais ça peut surprendre donc je préviens.

 

Enfin bref vous l’aurez compris, je suis séduite ! Voilà encore un Pratchett à savourer, avec sa plume fluide et originale, son ton décalé, et son imagination débordante.

 

5/5

 

edit : Autre point fort, c'est que même s'il est court on n'a pas le sentiment de rester sur sa faim. Le récit se tient bien sans longueur ni manque.

 

*D’après Pratchett, la SF, c’est de la fantasy avec des boulons…

Commenter cet article

Caliope 30/07/2011 17:40


Il n'est pas disponible mais dès que quelqu'un le mettra dans la bibliothèque virtuelle, il sera pour moi. J'essaie de diversifier mes lectures. Quand j'apprécie un auteur, j'ai envie de lire tous
ces livres et du coup, je ne lis plus que ça. Je me fais un break Brussolo, même s'il y en a 3 qui m'attende pour lire Prisonniers du Passé de Michael Crichton.


Caliope 28/07/2011 19:59


Héhé, je vais suivre ton conseil et allez sur trocpoche voir s'il est disponible ! Bises et merci.


Lael 30/07/2011 02:48



de rien en espérant que tu trouves ton bonheur autant que moi



Spocky 04/08/2010 09:21


C'est un Pratchett qui me fait de l'oeil depuis un moment. J'ai lu Le Grand Livre des Gnomes qui parle aussi de petits êtres et je l'ai beaucoup aimé. Du coup Le peuple du tapis me disait bien
aussi. Par contre, je ne savais pas que c'était son premier roman. Merci pour l'info, je garderai ça en tête quand je le lirai ;)


Lael 04/08/2010 19:29



De rien c'est un plaisir ;)


Oui les gnomes ça me tente aussi... enfin j'ai déjà maurice et ses rats savants dans ma PAL chaque chose en son temps XD