[manga] Love Hina, l'art des quiproquos amoureux

Publié le par Lael

 shonen 'pantsu', amour et amitié

14 volumes (adapté en anime 25ep, assez éloigné du manga)

 

Love-Hina-Cute-Wallpapers-For-Iphone.jpg

On suit l'histoire d'un garçon qui, après une promesse à la seule fille qui a été gentille avec lui quand il était petit, chercher à rentrer à la prestigieuse Todai (université de Tokyo). Il espère l'y retrouver. L'ennui c'est qu'il est mauvais élève, et rate le concours d'entrée chaque année... Voulant se faire héberger par sa grand mère, il s'inscruste sans le vouloir... dans une pension pour fille !

 

Love Hina est LA référence du pantsu. Le principe est des plus simple : mettez un garçon maladroit au milieu d'un groupe de jolies filles et accumulez-les quiproquos pour donner des gags en séries ! Ajoutez-y de l'amour et secouez le tout ! Simple et efficace.

Il faut dire qu'ici, la qualité est au rendez-vous. Certes, on trouvera parfois facile de faire tomber le héros dans le bain des filles, mais il faut reconnaitre que la narration est maîtrisée, on s'ennuie rarement et on s'amuse beaucoup. La saga ne tombe pas dans le piège de faire du fan-service outrancier : oui il y a souvent des filles assez dénudés, mais l'histoire avance et présente pas mal de surprises. D'autant que ce n'est jamais voyeur à proprement parler, le héros est une bonne pâte qui attire la sympathie, et il respecte les filles (et les crains surtout vu les cas XD). Les psychologies des personnages sont bien développées et on se prends d'affection pour cette bande de filles assez barrés et originales en leur genre. Personnellement ma préférence va à Motoko, adepte du kendo (version moderne de l'art du sabre des samourai).

 

14 tomes c'est à la fois trop long et trop court. Trop long parce qu'il ne faut certes pas lire tout à la suite, et que parfois la situation du héros stagne un peu trop -mais trop court aussi parce que lire un tome de temps en temps c'est un peu comme un pêché mignon, et on regrette de ne plus rien avoir à se mettre sous la dent ! Dans l'ensemble, je dirais qu'on pourrais enlever l'équivalent d'un tome ou deux, ce qui est plutot faible sur le tout (et surtout dans ce style là où il est facile de tomber dans la répétition de fan-service sans contenu derrière).

 

Au final je garde un très bon souvenir de cette série qui a sû m'amuser et m'attendrir. Et puis j'aime beaucoup le dessin, joli et lisible. En prime la série nous présente plusieurs traditions japonnaises et présente un dictionnaire du vocabulaire utilisé, elle est donc tout à fait adapté pour les novices. Le seul "défaut", tout à fait subjectif, que j'y vois c'est l'incursion de touches légèrements fantastique avec Sû et le sabre maléfique, je n'ai pas trop aimé ces chapitres là.

 

Je la conseille !

Note globale : 4/5

 

Voici le détail de mon avis, tome par tome, écrit au fur et à mesure de la découverte.

 

love-hina-capa-completa.jpgTome 1

Le début m'a vraiment beaucoup plût. Le contexte est bien retranscrit, ainsi que les pensées du garçon, et on le plaint. C'est surtout très drôle, car bien sûr les quiproquos ne cessent de se produire avec les filles de la pension. L'histoire ne stagne pas (spoil : il aurait pu faire croire qu'il est de Todai pendant des tomes et des tomes), bref, c'est chouette, et en plus le dessin est classique mais moderne, avec des fonds assez travaillés.

Mais. Mais ensuite on devine LE truc dès le début (il est le seul a pas capter sans doute spoil qu'il a devant lui la fille à qui il a promis, je n'en ai pas encore la preuve mais j'en suis persuadée), et son secret étant éventé ben il n'y a plus d'intrigue à part un classique jeu de séduction involontaire "je te déteste mais en réalité tu m'attires". La deuxième moitié du volume étale donc trop situation embarrassante hasardeuse sur situation embarrassante hasardeuse... alors c'est marrant mais lassant. 

 

A noter que la saga comporte un lexique des termes japonais utilisés et conservés dans le manga, un plus appréciable (par ex un Rotenburo est un bain thermal extérieur. Il est agréable d'avoir le terme conservé plutot qu'une traduction à ralonge) Cette saga est aussi très agréable par sa lisibilité avec des cases bien délimités, il faut le dire !

Bref un must pour débuter.

 

"verdict" : c'est fun et je demande à voir la suite, mais la deuxième moitiée m'a un déçue. La série plaira peut être plus à un garçon (qui risque de fantasmer comme un dingue ^^) 3/5

 

tome 2

Celui ci évite la surdose de quiproquos coquins, à mon soulagement, et se concentre sur les relations entre personnages et l'avancement de l'histoire. Très bon tome qui nous fait parcourir les traditions japonaises de la nouvel an et du White Day (st valentin), avec comme thème prédominant les études et notre héros qui passe ses concours pour Todaï...

Très sympathique. Vivement la suite. 4/5

 

tome 3

Excellent tome une fois encore, et surtout la série arrive a être surpenante ! Il y a bien sûr les examens de Todaï, leurs résultats et conséquences, et on en apprend plus sur "la fille de la promesse" ! Je dois aussi m'être bien habitué au style pantsu : le gars qui se fait des idées, les quiproquos, la fille tsundere qui le rembarre à coup de pieds... Mais c'est bien dosé. J'ai vraiment aimé le voyage de Keitaro et Naru (difficile d'en dire plus sans spoiler), le quiproquo du train était très drôle tout comme la nuit à l'hôtel, et l'île bien sûr. J'ai adoré aussi voir les autres membres du pensionnat s'inquiéter pour eux et partir à leurs recherche (et quelles aventures mdr). En fait ce tome fait vraiment voyager. Et puis un nouveau personnage est introduit, et ça promet !

Que du bon, cela s'améliore de tome en tome. 4,5/5

 

tome 4

love-hina-4.jpgUn tome un peu inégal suivant les histoires. Sur certains passages de transitions je me suis ennuyées, surtout au début. Par contre j'ai aimé l'évolution de Motoko, le fait que le héros chercher un baito (petit boulot pour jeune, ce qui nous fait découvrir un peu plus le Japon une nouvelle fois), et bien sûr l'arrivée hum, comment dire sans spoiler ? D'un nouveau personnage très important pour Naru. J'ai détesté par contre sa fille petite peste, mais leur arrivée a forcé Naru et Keitaro a se positionner sur ce qu'ils veulent vraiment, c'est un peu un coup de pied dans la fourmillière et ça a secoué un peu tout ça. Pi c'était trop drôle de voir toutes les filles de la pension comploter pour que le nouveau perso et Naru ne se rencontrent pas.

 

 

Inégal mais intéressant, à suivre. 3,5/5

 

tome 5

Les pensionnaires vont à la plage pour tenir la version "paillote" japonaise (Hamachaya), et notre duo continue de ruminer les conséquences de l'arriver du dernier laron. Les autres filles continuent de s'immiscer dans leurs affaires, et se rajoute deux anciens copains de Keitaro qui veulent le motiver à conquérir Naru... Bref, bien sûr c'est gaffe sur quiproquo, même la petite torture (adorable faut avouer) s'y met !

Le chapitre 37 est une sorte de parodie d'une histoire célèbre au Japon, avec notre équipe qui joue la pièce au théâtre, le fait de ne pas la connaitre a été plutot handicapant et j'ai eu du mal à plonger dedans, si ce n'est que j'ai ri d'une référence visuelle à Star Wars avec Naru.

Ensuite ben on continue avec les gaffes de Keitaro, j'avoue que j'ai trouvé ça répétitif. Puis les filles du pensionnat qui piquent en délire sur les premiers baisers... un chapitre très intéressant sur Motoko (le meilleur de ce tome), et le dernier vraiment bisarre sur Sû (j'ai pas accroché au délire).

 

love-hina-5--1-.jpgCôté dessin c'est toujours aussi agréable à regarder et à lire, si ce n'est que les derniers persos ont un peu trop les mêmes têtes que les autres pensionnaires. Messieurs vous prendrez plaisir sans doute à voir les pensionnaires en maillots de bains puis kimonos.

 

Vraiment inégal et je me suis pas mal lassé, sans doute parce que j'ai lu trop de tomes à la suite. 3/5

 

tome 6

Ce tome contient son lot de mésaventures, quiproquos... Keitaro va t'il arriver à inviter Naru ? qu'arrive t'il à l'adorable tortue ? Un retour attendu... Enfin et surtout, l'intrigue qui avance beaucoup sur la fin du volume !! Je veux la suiiiite

 

 

Love hina reprend du poil de la bête ! 4/5

 

*A partir de là je spoile un peu*

 

lovehina7_g-copie-1.jpgtome  7 et 8

Comme l'auteur le dit lui même, avec le tome 6 ces trois tomes se suivent et bouclent enfin une partie de l'histoire (mais chut ^^) donc je vous conseille de ne pas trop attendre entre chaque (ou alors vous resterez sur un cliffhanger à chaque fois ^^). On retrouve donc notre trio, keitaro prit entre deux filles, et tout en ne sachant plus trop comment faire entre la promesse du passé et ses sentiments, il passe l'examen pour Todai... J'ai beaucoup aimé ce trio improbable qui se soutient pour l'exam, sans oublier la question sous jacente de qui aime qui et qui est la fille de la promesse... Le chap 58 est une bonne poilade par un quiproquo terrible, Keitaro se réveillant avec une fille à ses côtés !!

Le tome 8 est excellentissime ! C'est très agréable de les voir dans un autre contexte, ici perdu sur une île, et puis y'a un compte à rebours, le suspens du résultat des exam, un nouveau perso, un ptit côté indiana jones... avec aussi un passage où l'auteur rompt le 4ème mur et où Naru accuse les scénaristes de casser son mythe auprès des garçons !!

 

Bref autant le tome 6, même s'il faisait bcp avancer l'intrigue, avait quelques lenteurs dans des péripéties inutiles et répétitives, autant ces deux là c'est du bon à 1000 % ! Les personnages sont approfondis, leurs relations sentimentales enfin -presque- mises au clair, l'intrigue de Todai est conclue, est bien sûr on se marre bien ! 5/5

 

tome 9

Keitaro entre à Todaï ! ou pas, parce que bien sûr notre héros malchanceux est du genre à se prendre des imprévus qui retardent tout. Ce tome est un peu inégal, on se lasse un peu que Naru ne lui donne pas une réponse, mais j'ai beaucoup aimé l'arrivée de la terrible grande soeur de Motoko, ils auront bien du mal à se dépatouiller de la situation, et on vera un peu de fantastique au passage ! l'occasion d'en savoir plus sur Mokoto. Puis c'est au tour de shinobu d'être plus developpé, et enfin, dernier chapitre, le retour de Seta cause un petit cataclysme pleins de rebondissements. Il était temps !

4/5

 

tome 10

Après les derniers rebondissements, Keitaro et Naru se posent beaucoup de questions. C'est le temps des rapprochement, enfin ! ...ou pas ?! J'ai bien aimé ce tome, il fait intelligemment trainer le suspens avec "le" truc qu'on attend avec impatience. Et puis Mutsumi sera bien sûr de la partie, avec un moment finalement assez émouvant où l'on découvre enfin leur enfance commune (et qui a promis à qui). Après y'a un chapitre avec Su que j'ai pas trop aimé (j'aime surtout pas quand elle se transforme, ça met une touche de pseudo-fantastique qui n'a rien à voir là dedans je trouve). Enfin Keitaro a encore des soucis avec Todai, et agit étrangement... avant l'ultime révélation. J'aime bcp cette dernière évolution, et l'idée que l'on reste maître de sa vie, ça fait toujours du bien à dire.

4/5

 

tome 11 : 20060326202924_t14.jpg

Naru a bien du mal à laisser Keîtaro partir pour d'autres horizons, puis un nouveau personnage débarque et met la pension en danger !

Au début j'étais pas très chaud à cette idée de la soeur de K qui débarque, mais finalement elle s'intègre bien et cela donne des situations toujours très drôle. Avec un suspens cette fois, car on se demande vraiment ce qui va arriver, la pension va t'elle fermer... et sous l'humour le personnage de la soeur developpe de manière intéressante le "brother complex", et si son passé est à peine évoqué on sent qu'il y a de quoi faire. bref son perso a su me séduire.

4/5

 

tome 12 à 14 :

du bon et du moins bon, mais globalement j'ai beaucoup aimé la fin ;) J'ai bien aimé l'utilisation finale de la civilisation de la tortue et Sû (je m'en doutais XD).

Commenter cet article

Fanarie 17/10/2014 18:24

Une série que j'adore, j'étais en plein exam quand je l'ai découverte.

Lael 27/10/2014 22:41



hihi c'est sûr que si en plus tu étais le nez dans les bouquins ça devait être fun. sacré souvenir XD


tu connais Negima du même auteur ? je l'ai feuilleté l'autre jour et j'étais trop déçue parce que c vraiment pareil, les dessins, les quiproquos de pantsu... genre ça aurait été un autre auteur
on aurait dit que ct un plagiat !