Mes doubles, ma femme et moi

Publié le par Lael

038170.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20000203_055226.jpgtitre VO : Multiplicity
1996
de Harold Ramis
avec Michael Keaton, Andie MacDowell

 

Doug Kinney est un homme débordé. Son travail sur les chantiers de construction lui prend tout son temps, il a une femme et deux enfants... il ne parvient plus à tout faire et n'a jamais de temps à lui. Alors que son travail devient de plus en plus ingerable, un généticien lui propose la solution miracle : faire un clone pour que celui ci travaille à sa place. Doug n'aurait jamais imaginé tout ce que cela va occasionner...

 

Ce film est avant tout une comédie délicieusement drôle, et franchement ça fait du bien ! Les situations rocambolesques s'enchainent. Un grand nombres de répliques font mouches, souvent tordantes, parfois émouvantes. On plaint amèrement Doug et les pitreries de ses clones nous font rires. A ce niveau l'acteur est remarquable, jouant très bien ces multiples 'lui' qui ne font que developper tel ou tel côté de sa personnalité. Sans être d'une réflexion poussive ou même vraiment poussée, j'aime les dilemnes évoqués dans le film, tout ce jeu avec la personnalité de Doug, et le fait qu'au final, il n'y a pas de solution miracle au stress à part de reprendre en main sa vie. Enfin les effets spéciaux sont très bon pour un film de 96, on a pas l'impression que c'est le même acteur. Seul bémol, le jeu très fade, pour ne pas dire limité, de l'épouse. Et parfois un scenario un peu trop facile.

 

J'oublais de dire qu'il n'y a pas vraiment de réflexion sur le clonage, qui n'est ici qu'un pretexte. Mais en même temps j'apprécie le fait qu'on entre dans la vie d'un parfait quidam, ça a un côté bien plus réaliste. Est ce que le premier venus se soucie vraiment du pourquoi du comment du clonage ? Tant que cela lui facilite la vie, il ne va pas chercher plus loin...

 

Bref, un bon film que je vous conseille. 4/5

Commenter cet article