SG1 2x11/12 la Tok'ra (1 et 2/2)

Publié le par Lael

vlcsnap-76040.png

 

Alors que Jacob Carter se meurt d’un cancer, un souvenir de Jolinar ressurgit chez sa fille : elle sait où se trouve les Tok’ra. SG1 est donc envoyé en mission pour faire alliance. Mais ça risque d’être plus compliqué que prévu…


Un épisode en deux partie qui, bien qu’un peu long, est fort intéressant. Il présente avec brio la tok’ra, les « rebelles » goa’ulds dont on nous a parlé brièvement dans « la tête à l’envers » 2x02

 

vlcsnap-25646.pngResistance cachée, jouant sur l’infiltration pour marquer des points contre les Grands Maîtres, ils sont donc extrêmement méfiant pour assumer leur survie. Au point que l’alliance avec les terriens auraient tournés courts sans deux alliés de choix : Jolinar et Jacob.

 

Jolinar de Malkshur  était un symbiote tok’ra qui a pris Sam Carter comme hôte pour s’échapper (cf « la tête à l’envers »). Grâce aux souvenirs que Sam a d’elle, les terriens parviennent à retrouver la Tok’ra. Puis c’est grâce à la liaison amoureuse entre Jolinar et Martouf que celui-ci est poussé à faire confiance à SG1.

Quand à Jacob, le père de Sam, le fait qu’il soit sur le point de mourir, et son patriotisme, le pousse à accepter ce qu’aucun n’autre humain n’accepte, et qui dégoûte les tok’ra : accepter de devenir un hôte. Jacob/Selmak deviendra un trait d’union parfait entre la Tok’ra et la Terre.

Rajoutez à cela le fait qu’O’neill démasque un espion au sein de la Tok’ra, et enfin on finit par gagner assez de points pour que les Tok’ra, si frileux, envisagent une alliance. Il faudra malgré tout encore du temps pour qu’elle devienne effective.

 

Ce traitement là, d’une alliance qui ne se fait pas trop facilement, où la méfiance et les préjugés doivent êtres vlcsnap-63190.pngdépassées, est assez réaliste. L’épisode serait quand même bien fade sans Jacob : le développement de la relation entre Sam et son père est assez fort, plein de fierté mal placée, de façade soldatesque cachant un grand cœur. Beaucoup d’amour mais en même temps une distance glaciale, d’incompréhensions et de colères inavouées (Jacob en veut à sa fille qu’elle se refuse à ce qu’il la pistonne à la NASA, . Hammond a un rôle sympa, j’aime le fait qu’il serve d’intermédiaire, paternaliste, et qu’il finisse par dire à Jacob qu’il exagère à ne pas vouloir voir sa fille.

Jacob… et Selmak, bien sûr. Réaliste et agréable de voir le général tentant de faire son devoir bravement tout en étant dépassé par les évènements, découvrant tout un monde en si peu de temps. Puis la rencontre avec Selmak/Saroosh, dans des dialogues qui ne manquent pas de piquant et d’émotions. 

 

Il faut avouer que c’est un double-épisode pleins d’émotions entre Jacob agonisant, sa relation confuse avec sa fille, et puis la relation qui s’instaure entre Martouf et Carter. Encore des dialogues assez forts, où l’on revient avec talent sur la « possession » de Jolinar, qui a été traumatisant pour Sam, mais qu’elle parvient à mieux comprendre grâce à Martouf.

vlcsnap-79902.png

Bref un bon scenario, une mise en place phare pour la série des Tok’ra, de Jacob et de Martouf, assaisonné d’émotion et de suspens.  A noter aussi un effort dans les effets spéciaux, et quelques piques humoristiques qui relèvent le tout.

En bémol, l’épisode est assez lent. De plus l’entêtement des Tok’ra et l’énervement d’O’neill est pénible à la longue.


9/10

 

Note : Par contre la VF s’emmêle les pinceaux entre la voix du symbiote et celle de l’hôte, comme Cordesh dans le tunnel qui n’a pas une voix de goa’uld puisque c’est l’hôte qui parle. Comme Jacob, il faut croire que les traducteurs ne savaient plus où donner de la tête !

Publié dans stargate

Commenter cet article