SGU 1x01 "air" 1 à 3/3

Publié le par Lael

large-FullSize-sgu0101-0008xx.jpg

Tandis que le Dr Rush et Eli Walace tentent de percer le mystère du neuvième chevron, la base est attaquée. Ils doivent fuir par la Porte des Etoiles. Ils se retrouvent sur le Destiny, un vaisseau Ancien, à des milliards d'années lumières de la Terre...

Très vite, un problème plus urgent que leur retour s'impose : le système de survie déraille, ils vont bientôt manquer d'air...

 

Par où commencer ? Peut être par dire que, bien heureusement, j'ai été prévenue du changement de ton (je me large-FullSize-sgu0101-2009xxconnais, j'aurais eu bien plus de mal sinon). C'est ce qui frappe dès les premières minutes, avec cette arrivée, pour le moins fracassante, à bord : ils sont projetés les uns sur les autres, les caisses de matériels volent, blessent certains au passage... Le tout dans une semi-obscurité, tout juste éclairée par la lumière du vortex. Et cette peur, cette panique qui se lit sur les visages. L'intro est parfaite pour ça, mettant immédiatement dans le ton. Nous voilà dans un huit clos, plus sérieux, plus dramatique, moins "léger" en somme, que stargate SG1 ou Atlantis. Mais plus réaliste.

Assez vite l'histoire se met en place, entre la survie du présent, et les souvenirs du passé. On est captée par une deuxième ambiance qui se dégage alors : celle de la découverte, du frisson de l'inconnu, portée par le Dr Rush et Eli, le geek embarquée dans l'histoire. Cet appel de la découverte, ça donne un souffle d'air qui efface le côté ettouffant du huit clos. La réalisation soignée, le rythme posée, rajoute à ce ton magique, cet émerveillement rêveur.

 

Bref, côté ambiance, je suis particulièrement conquise. Ce n'est pas du Battlestar Galactica, qui est bien plus oppressant, pour ne pas dire angoissant avec des espions et des ennemis partout. Cela rappelle l'émerveillement nostalgique de Star Trek face à "l'ultime frontière", et un peu de l'ambiance de Farscape (au niveau du ton, du rythme). Mais SGU se place d'emblée dans une dynamique bien à elle. A ce niveau là, félicitation.

 

large-FullSize-sgu0101-0547xe.jpgPassons aux personnages : c'est assez agréable de ne pas avoir une tête de pont qui se dégage, d'avoir cet espèce de flottement entre plusieurs personnalités qui se jaugent, s'affrontent, coopèrent. Bon y'a quand même des personnages qui sont plus présents, mais pas mis en avant de manière artificielle. Genre dans le pilote d'Atlantis, avec de looooooooong plans sur le Major Sheppard... pareil pour l'introduction du Lieutenant-Colonel Mitchell dans SG1... ça n'empêche pas de sentir dans le Lieutenant Scott le jeunot beau gosse et héros à la mitraillette, dans la droite lignée de ses prédécesseurs (dans l'ordre : On'eill, Sheppard, Mitchell). Il a les mêmes 'traits' : ne supporte pas qu'on conteste son autorité, se sent coupable d'une faute passée, le même brin d'humour et de dérision... Et on sent déjà qu'entre Scott et Chloé, ça a fait mouche (là y'a bien que Mitchell qui n'ai pas eut de ship ?!). Mais soyons honnête, ça n'a rien d'une copie (dois je citer encore Sheppard ou Mitchell ? lol ). Donc j'ai plutôt accroché.

J'ai apprécié aussi le Dr Rush, tout en "animal blessé" opaque. On se demande bien ce qu'il pense, et peu d'éléments percent de la coquille : le savant qui vit son rêve, qui souhaite s'imposer mais n'est pas à l'aise dans les rapports humains.

large-FullSize-sgu0102-0037xx.jpgMon préféré reste Eli, forcément. C'était THE rôle à rajouter à une série comme celle là ! Tout les fans comme moi, qui rêvent de passer la Porte, ne peuvent que s'imaginer à sa place. Je craignais que son côté geek soit vraiment qu'un coup marketing pour être dans le ton, mais il a un rôle plutôt intéressant pour l'instant. Il fait bien le contrepoids avec Rush, ce dernier n'a pas toutes les solutions, et si un personnage comme Eli n'avait pas été là, on aurait sûrement eu droit au énième génie Dr Jackson/Carter /Mc Kay -esque. Je suis ravie qu'Eli soit là pour donner le change, en espérant qu'il se montre aussi faillible que Rush (si c'est toujours lui qui a réponse à tout, je retire ce que j'ai dis).

 

Parlons guest-star. J'ai appréciée la présente d'O'neill, Sam et Daniel grâce à l'intégration de leurs présence dans large-FullSize-sgu0101-1077xel'histoire. Ils sont pas là "comme ça", sans avoir de rôle précis à part celui d'être l'invité d'honneur, les pieds sous la table... ce dont j'ai horreur. Ils sont là parce que Sam commande le vaisseau terrien Hammond (génial comme idée ! ça me fait un pincement au coeur de penser à l'acteur, Donc S Davis, malheureusement décédé. Bel hommage en tout cas), qu'On'eill est général de... comment on dit, la défense terrienne, un truc comme ça. Et Daniel en video qui explique aux nouveaux. J'ai vraiment aimé cet état d'esprit. Note qui n'a pas grand chose à voir : par contre qu'est ce qu'il a pris du gras RDA* ! Woo ça fait bizarre cf la photo.

 

A part ça j'ai trouvée l'intrigue, ou plutôt le mix d'intrigues, plutôt bien gérée pour ce triple épisodes.C'est peut être un peu long, mais pas tant que ça. J'ai plutôt bien aimé le troisième épisode sur la planète de sable, parce qu'on sent le temps passer, ça fait plus réaliste... même si les imaginer marcher douze heures dans le désert, c'est au delà de mes capacités. Et on peut pas dire que ce soit particulièrement réaliste pour un geek sans entraînement ! Mais disons que c'est plus réaliste que ce qu'on nous montre habituellement. (Enfin le retour en quatrième vitesse d'un homme victime de deshydratation, qui a dû mettre une heure ou deux pour le retour, alors qu'il a mis six heures à l'allée, heu... Ou alors j'ai rien compris XD

Edit : j'ai posé la question dans le sujet "incohérences" de stargate-fusion, et en fait il faut compter le fait qu'il a pu errer un bon bout de temps, tourner en rond, s'évanouir...)

 

destiny--air-.jpgCôté technologie j'ai bien aimé les caméras flottantes dites Kino, et le Destiny (Destinée en vf) est un vaisseau qui impose pas mal. J'ai l'impression qu'il est aussi -voir plus- grand qu'Atlantis ! Même si je regrette que les fx aient le même défaut que dans les dernières saisons d'SG1 ou d'Atlantis : ils mettent trop de choses dans un minimum de temps. Je préfère lorsque les plans sont plus longs, qu'on ait le temps d'apprécier. La bataille avec Anubis au dessus de l'antarctique fin saison 7 d'SG1 par ex. Ici j'ai trouvée l'attaque de la base trop fragmentée par petits bouts, avec des visuels trop gorgés d'effets.

 

Pour finir quelques remarques :

 

- la vidéo, ou plutôt les vidéos de Daniel... c'est fort dommage qu'ils n'ont pas laissés plus d'explications pour les spectateurs. Certes pour les fans c'est une redites, mais pour un nouveau public...

- enfin un homme politique honorable ! Moi qui craignais un énième Kinsey, pédant et égoïste...

- Ils disent "vsl" pour "vitesse sub-luminique". Il m'a fallut une petite réflexion pour comprendre, ils auraient pu donner la définition avant d'utiliser l'abréviation à tout vas. D'autant qu'il n'y a pas que des scientifiques à bord ! Et on sait combien les militaires ont dû mal avec les sciences

- très intelligent de ré-utiliser les pierres de communication ! ça m'a fait bizarre au début que ce ne soit pas le même appareil sur lequel ont les poses, mais après réflexion c'est logique, le système a été adaptée, en plus je crois que l'appareil original a été détruit.

- je me demande si les images du jeu video auquel joue Eli se serait pas du mmo Stargate World ?

 

large-FullSize-sgu0103-0008xx.jpgSpoiler fin troisième épisode :

-Le coup du bras pour pas que le vortex se forme, c'était déjà dans SG1. Certes pas avec cet enjeu mais bon, vu que Rush est un pro il devrait le savoir, et donc être sûr de ce qu'il dit (ou presque). ça fait un peu trop style "pour garder le suspens" (à moins de ne pas avoir vu SG1). Et puis Rush aurait pu dire à Eli pourquoi il doit faire ça (Eli peut pas avoir trop confiance en Rush vu qu'il a vu qu'il n'a pas toujours raison)

-Quand à la "révélation" de Scott, le fait qu'il trouve la source... normalement j'aime pas ce genre de flottement où chacun se fait son idée sur ce qui s'est passé. Mais la je trouve que ça va super bien avec ce côté réaliste. Parce que ce genre "d'intuition", ça arrive, et qui peut l'expliquer ?

Est ce qu'il a totalement halluciné ? Est ce qu'une entité l'a guidé ? Là est la question. ça fait partis des mystères de l'univers.

 

Conclusion ?

 

Ce début est très prometteur J'aime l'originalité dans le ton, ce réalisme qui se ressent aussi bien dans l'ambiance, que les personnages, ou le scenario. Et j'apprécie particulièrement Eli, un geek plutôt réaliste pour l'instant je trouve. De plus la réalisation est agréable. Un bon renouveau de la franchise en fait. A suivre !

 

A noter : je viens de découvrir le site officiel de la mgm avec tout un tas de photos d'épisodes, et en super qualité ! ça peut faire fond d'écran !!! Les photos de cet article viennent de là, en cliquant dessus vous les aurez en grand

 

Note 2 SPOILER: sur la polémique concernant l'incohérance possible de la bataille au début, je pense qu'ils faut tenir compte :

- du fait que les Hattak ont pu être améliorés eux aussi ! edit : en effet, il semblerait que Mallozzi a expliqué pour quelle raison le Hammond a été défait par trois Ha'tak : l'Alliance a effectué un mystérieux saut technologique.

- comme dit sur le forum de stargate-fusion, le vaisseau protège la base, et visiblement c'est pas compatible avec le fait de tirer sur l'ennemi.

- du fait que le niveau entre technologies n'est pas clairement établis et évolue beaucoup suivant  les choix scenaristiques (c'est le problème bien connu d'inventer une technologie trop puissante, va trouver ensuite une raison pour dire qu'elle n'est pas invincible !).

- enfin qu'on est loin de voir toute la scène. (M'enfin c'est vrai qu'à la reflexion que les vaisseaux ne se barrent pas avant l'explosion de la planète, alors qu'ils n'ont du subir aucun dégâts, heuuu...)


*Richard Dean Anderson, alias Jack O'neill

Publié dans stargate

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lina Carmen 05/11/2010 13:49


Bonjour ! J'ai terminé de visonner les trois épisodes, c'est vraiment génial ! J'adore. Je regarde la suite en streaming. Le cinquième épisode est épatant. J'en suis encore toute retournée, moi qui
devine souvent la fin, impossble cette fois-ci !
Bonne journée.
Lina


Lina Carmen 30/10/2010 19:36


Bonsoir ! Je n'ai pas encore vu les trois épisodes car je suis obligée de les regarder en streaming (je n'ai pas la chaîne sur laquelle SGU est passé hier soir). Je n'ai vu qu'une quarantaine de
minutes. Mais j'ai beaucoup aimé bien que je trouve que les retours en arrière soient pénibles. Etant donné que le décor est très semblable, on a parfois du mal à comprendre à quel moment on est.
De plus, comme on ne connais pas très bien les personnages, il faut vraiment faire un effort de concentration pour réussir à les reconnaitre et retenir qui est qui. Mais bon, je pense que tout cela
va se fixer au fur et à mesure, vu que je ne l'ai pas encore vu dans son intégralité. En tout cas, c'est un régal ! Merci d'en parler, j'aimerai que ces séries ne finissent jamais. J'aime beaucoup
et je ne me lasse pas de les revoir.
Bonne soirée !
Lina


Lael 31/10/2010 17:39



Il est tout à fait vrai que le début n'est pas évident avec ces flash back intempestif.


De rien et à bientot ;)