SGU 1x04 et 05 "ombre et lumière"

Publié le par Lael

Voilà les nouveaux épisodes, tout frais tout beaux, d'hier sur Series Club.

 

Rediffusions :

samedi à 13h20, dimanche à 18h, mercredi à 20h40, et jeudi à 22h15 !

 

Note : il se trouve qu'SGU ayant une histoire qui se suit beaucoup, il est difficile de ne pas Spoiler. Attention donc, je tâche de ne pas en dire trop, mais j'en dis quand même...


De plus je ne compte pas -pour l'instant, je peux changer d'avis XD- donner de notes, mais plutot un avis global. Tout simplement parce que c'est mon premier visionnage et mon avis peut, rétrospectivement, évoluer.

 

"Ombre et lumière" 1 et 2/2

 

en VO ce sont deux épisodes distincts, Darkness et Light

large-FullSize-sgu0104-0003xx.jpgAlors que le docteur Rush est de plus en plus hors de lui, un grave problème se manifeste : les réserves d'énergie du vaisseaux arrivent à sec ! La solution est peut être dans les planètes habitables -en théorie- vers lesquelles se dirigent le Destiny. Mais tout le monde ne pourra pas embarquer sur la navette... quand au vaisseau, il fonce dans le soleil !

 

large-FullSize-sgu0104-0032xe.jpgJ'ai eu assez de mal à me replonger dans cette ambiance assez sombre d'SGU. De sortes que le début m'a paru très lourd, avec Rush à bout de nerfs, ces plans de caméras qui bougent, et au final un double-épisode assez long.

Mais il faut avouer que j'aime toujours ce ton réaliste, assez juste. La scène des bouts de papiers (pour pas en dire plus) est très forte pour ça, tout ces gens qui tentent de se montrer brave tout en ne pensant qu'à leur pomme. J'ai particulièrement aimé le comportement du colonel, droit dans ses bottes. Et la scène du "petage de plomb" final de Rush, à la Porte, où le colonel essaye de le calmer, forte aussi émotionnellement.

 

J'ai aussi trouvé touchant le triangle large-FullSize-sgu0105-0415xe.jpgamoureux entre Scott, chloé et Eli. C'est tout en douceur.

 

Encore une fois, malgré le contexte dramatique assez pesant, la soif de l'inconnu, de l'émerveillement face à l'univers, donne une bouffée d'air frais. J'ai adoré les vues du belvédère, où comme eux on se retrouve à faire "woah". Les fx de ce double-épisode sont particulièrement bluffants, toutes ces vues de l'espace, du Destiny, du soleil... On a vraiment le temps d'admirer la vue et, Ciel, qu'est ce que ça fait du bien ! (c'est ce que je reproche en général aux fx actuels, trop rapides. Comme la bataille dans le pilote "air")

 

Donc si j'ai fort apprécié les fx et que l'histoire m'a émue, dans la façon dont elle large-FullSize-sgu0105-0005xx.jpgest présentée -avec grande justesse, presque une certaine candeur- les plans de caméra qui bouge m'ont fait grincer les dents, et j'ai été blasée de deviner ce qui allait se passer (Je pense que tout mordu de SF s'attendait aux solutions proposées : faire la fronde, grâce à la gravité d'une planète, pour amplifier sa vitesse c'est de plus en plus classique.  Et le vaisseau qui fonce dans le soleil pour recharger ses batteries j'ai deviné en me disant que les Anciens ne pouvaient commettre une erreur de pilotage !)

 

Bref un bon, voire très bon, double-épisode, mais qui m'a moins emballé que "air".

 

ps : le coup de parano du colonel à la fin a été pénible. Rush avait vraiment pas l'air de savoir que le vaisseau ferait ça et ça gâche cette scène conviviale du mess. Dommage.

 

Pour le dernier épisode, "eau", je vous invite à patienter jusqu'à demain

Publié dans stargate

Commenter cet article