TNG 3x13 Déjà Q (Deja Q)

Publié le par Lael

Note : Non conseillé pour découvrir Star Trek car cet épisode mérite d'avoir suivi l'évolution de Q, et les questionnement de Data, pour pleinement l'apprécier.

vlcsnap-147871.png

L'Enterprise tente sans grand espoir de dévier un planétoïde qui menace de tomber sur une planète, lorsque Q apparait... nu ! Il prétend avoir perdu tout ses pouvoirs...
Quelle crise de fou rire !  Les épisodes avec Q sont toujours drôle, mais alors celui là, il est énorme ! Rappellons que Q est un être omnipotent et immortel en temps normal : il ne sait pas ce qu'est dormir, manger... et maintenant fait une crise pour rien.

Il découvre avec frayeur la nature humaine et tout ce que cela implique. Et pour cela, il a un "professeur " de choix : Data, l'androïde qui cherche à être le plus humain possible, incapable d'avoir une émotion. Leur duo est décapant : Q se rend bien vite compte que Data est plus humain qu'un humain.

« j’ai la curiosité des humains, mais il y a des questions auxquelles je n’aurait jamais de réponse.» explique Data.  «Qu’est ce que le rire ? ou la douleur ? enfin ressentir n’importe lesquelles de ces émotions.» Ce a quoi Q lui répond « vous ne perdez rien. Ces émotions humaines ne sont pas aussi sensationnelles qu’on le prétend ».

Leur duo finit même par devenir émouvant. Data est la seule personne à bord qui respecte Q, peut être parce qu'il n'a pas les a priori donnés par de mauvais souvenirs, émotionellement parlant. Q finit par le respecter, et même l'apprécier, au point qu'il lui dit le plus beau compliment qui soit : « ce serait vous faire affront que de vous rendre humain »

Ce que j'aime dans cet épisode, par dessus le rire, c'est l'évolution du personnage de Q. Toujours aussi égoïste bien sûr, son passage par la case "émotions humaines" finit par le rendre plus "gentil". Q parvient même a être émouvant, se rendant compte qu’il n’a pas les qualités pour être humain. Il a beau continuer à jouer le dramatique et le larmoyant, il est ému et nous aussi.

Sa relation avec Picard est géniale pour cette évolution. Q le considère comme un 'jouet' interessant au début. Puis le "drague" en se vantant son amitié (« dans tout l’univers j’ai trouvé en vous un véritable ami jean luc » Quand tu connais leur relation, tu comprends que Picard soit attéré ! -ci contre- ) et, carrément, en se comparant à une démoiselle en détresse (sa prison devient le "donjon" où Jean Luc l'a abandonné !).vlcsnap-126049.png

Il cherche à obtenir sa protection car il sait qu'il est loin de s'être fait des amis dans l'univers... et sait que le capitaine le protégera, malgré ses griefs, parce que c'est la "nature humaine". Picard se défendra de lui être attaché : il lui dira qu'il n'est pas son psy quand Q vient se confier, il ne le croit

pas une seconde, prétend qu'il veut sauver la navette et pas Q à l'intérieur... mais ce personnage hors norme l'intrigue et je pense qu'il aimerait qu'il évolue. Qu'il devienne plus "adulte".

vlcsnap-162946.png

Parce que dans le fond, Q ce n'est qu'un gosse mal élevé, piquant caprice sur caprice. L'autre Q qui apparait à la fin vient d'ailleurs le sermoner, comme un parent qui ne peut pas laisser son enfant cinqs minutes tranquile sans qu'il se passe quelque chose. Et Q considère ses pouvoirs comme un jouet. Son seul but, c'est de s'amuser...

Q, c'est surtout beaucoup de folie, parfaitement bien servis par l'acteur John de Lancie.

Bref, un épisode vraiment parfait : drôle, émouvant, developpant parfaitement les personnages, répliques excellentes... Seul l'intrigue est un poil en dessous.

L'un des meilleurs épisodes de TNG. Un parfait millésime à déguster sans modération !

10/10

Quelques citations :

Q « vous savez les humains ne sont que des créatures ordinaires. Ils parcourent la galaxie en quête de quelque chose, mais ils ignorent quoi » 

***

Data « pour avoir un role sur ce navire où dans n’importe quelle activité, il vous ai necessaire d’avoir des rapports humains »

Q « arf c’est trop dur »

***

Picard « Q il n’y a pas de dignité dans ce suicide »

Q « vous avez surement raison, mais dans la mort d’un lâche peut être… et puis en tant qu’humain je serais mort d’ennui de toute façon »

***

L’autre Q « je trouve ces humains interessants, je commence à saisir ce que tu vois en eux... parce qu’après tout ce que tu leur as fais subir ils tentent encore de te sauver la vie »

Q « c’est une simple tare génétique de la race »

 

Pour d'autres épisodes ou un complément d'information cf l'Index Star trek

 

Publié dans star trek

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

The Bursar 29/10/2010 22:52


Je ne suis pas très fan de Tng, je n'ai dû voir qu'un épisode avec Q(celui où Q donne des superpouvoirs à Riker), du coup j'ai du mal à voir ce que Q a de si exceptionnel.


Lael 30/10/2010 01:10



ah ben tout s'explique, tu as vu l'épisode le plus mauvais avec Q ! Il évolue vachement en fait, dans cet épisode avec les superpouvoirs pour riker, et globalement dans ces premières apparitions,
il est surtout irritant au possible. Mais après... on s'y attache parce que le personnage prend de l'ampleur, évolue. On sent son intelligence et sa curiosité. Il ne l'avouera jamais, mais petit
à petit il se prend d'affection pour l'humanité. A la toute fin de TNG il donne d'ailleurs une comparaison géniale, en fait il explique que Picard est en quelque sorte son animal domestique ! et
c'est ça que ça devient, cet espèce d'affection qu'il a où il s'inquiète de l'autre mais sans le considérer comme son égal !