Point culturel automne 2019 : des films avec Shazam, l'Agence, la 5ème vague, les Zintrus...

Publié le par Lael Marguerite

Attention, le blog passe à un rythme plus élevé de deux articles par semaine jusqu'à début janvier ! Cela commence aujourd'hui avec le retour de la critique ciné. Pleins de films pour des critiques plus ou moins rapides, c'est parti  !

Shazam !

Point culturel automne 2019 : des films avec Shazam, l'Agence, la 5ème vague, les Zintrus...
Un super-héros DC déluré.

2019- Billy Batson est en gamin de 14 ans passant de famille d'accueil en famille d'accueil, jusqu'au jour où il obtient des supers-pouvoirs. D'un simple mot (Shazam pour ceux qui ne suivent pas au fond), il peut devenir un adulte super balèze. N'est-ce pas l'éclate pour un paria ? Ce n'est pas si sûr, surtout lorsque des forces des ténèbres veulent conquérir le monde.

J'ai beaucoup aimé le concept du film et son développement : le fait qu'on se retrouve avec un "superman" à la mentalité d'un enfant qui ne veut certainement pas de responsabilités et juste de l'amusement. J'ai trouvé le personnage du héros réussis, touchant dans ses blessures psychologiques (son abandon) et son souhait d'agir en égoïste comme réaction de défense assez logique avec son vécu. Son duo avec l'un des enfants de la famille d'accueil, handicapé, est top, en fait les personnages sont tous assez bon (sa nouvelle fratrie comme les parents).

Malheureusement cela ne vole pas haut à cause d'une énième lutte contre le mal avec un univers "magique" assez faiblard. Il y a aussi une confusion au début induite par la présentation maladroite du supervilain puis du héros (ou l'inverse je ne sais plus) quand ils sont jeunes, avant de faire un saut dans le temps. La conclusion, bien moralisatrice, est quand même assez cool dans son sens profond, et si on aurait aimé plus de subtilité dans le film, cela marche.

Et puis pour les plus grands comme moi c'était plaisant de retrouver en héros Zachary Levi, alias Chuck de la série du même nom, dans cette comédie qui m'a fait sourire.

Je garde de ce film familial un souvenir amusé, une bonne comédie certes un peu pataude, mais qui n'a pas oublié de soigner la personnalité de son héros, avec une évolution de ce dernier porteuse d'un joli message. A voir en famille (enfin pas avec des trop jeunes, y'a quand même des démons effrayants, même s'ils ont censurés le sang lorsque ceux ci mangent des gens). 3,5/5

 

Point culturel automne 2019 : des films avec Shazam, l'Agence, la 5ème vague, les Zintrus...

On quitte les supers-héros avec de la SF :

l'Agence

2011- Sommes nous maîtres de notre destin ? David (joué par Matt Damon) décide de retrouver dans New York une femme dont il est tombé amoureux. Mais cela va être plus compliqué qu'il ne l'imagine...

Ce film est inspiré d'une nouvelle de K Dick, le pitch est court mais je préfère vous garder la surprise. Il y a presque un coté Inception en fait, avec la réalité qui n'est pas ce qu'on l'imagine. Je me souviens que la première fois que je l'ai vu, j'ai un peu pesté que la romance prenne le devant du film. Sauf que je l'ai revu, et c'était mieux que dans mes souvenirs. Intéressant sur nos choix de vies, le libre arbitre, l'amour... Le film offre des pistes de réflexion sur ces sujets. L'intrigue se tiens bien aussi. 3,5/5

la 5eme vague

2016- Une lycéenne doit survivre suite à une invasion extraterrestre.

Ben à moins de vouloir combler un après-midi mortel, ce n'est pas nécessaire de se l'infliger. C'est un young adult catastrophe qui suit tous les clichés du genre, c'est long, alors c'est bien filmé et trois scènes sont bien jolis, les effets spéciaux sont réussis, mais franchement c'est juste passable. Bien sûr on a le droit à quelques énormes incohérences qui viennent plomber le peu qui reste. Pourtant le suspense est (à peu près) là. L'héroïne en voit de toutes les couleurs le temps de deux/trois scènes, surtout celle d'ouverture, qui peut choquer les âmes sensibles. Seul un twist final sauve un peu le film, et encore, sur deux twist j'en avais deviné un, et j'imagine que j'étais un peu ramollie de ne pas avoir vu l'autre. Le film est tellement clichés que tout se devine d'avance. En prime il n'y a pas de vrai fin puisqu'on a encore affaire à une future trilogie avorté (film adapté d'un roman), et quand on fait les comptes on peut dire que le film était surtout rempli d'amourette et de "je marche dans les bois une arme à la main".

Bref passable, classique, bien filmé mais pas brillant 2,5/5

 Et encore un brin de SF avec :

-Les zintrus, nanar assumé de 2009, on se retrouve avec un film rétro type Gremlins, avec une bande d'ado qui tentent de se débarrasser d'aliens envahisseurs. C'est familial (cela n'a pas le trash des dit Gremlins), gentillet, et ça fait sourire. Si vous parvenez à mettre votre cerveau en pause et passer les inutiles 15premieres minutes c'est bien sympa (sans plus faut pas abuser). 3/5

-Une ligne aussi sur le navet Spectral dispo sur Netflix, c'est un basique film de chasse aux fantômes/aliens qui bouffent tout le monde, on suit des militaires en europe de l'est, à part les effets spéciaux qui étaient bien jolis je me suis ennuyé. 2/5

***

Je me dois de citer aussi Bohemian Rhapsody : le biopic nous raconte la vie de Queen (le groupe de rock) et plus particulièrement son chanteur Freddy Mercury. Je n'ai pas réussis a accrocher à cause d'un scénario raté, on a des bouts de vie mais l'ensemble n'a pas beaucoup de sens. Le seul intérêt c'est de voir la créativité de Freddy et son groupe.
2,5/5 (je note plus haut que mon ressenti parce que l'image est belle avec des choix esthétiques, dans une façon de narrer avec l'image aussi - comme l'échange avec les lampes allumées, ou l'émotion de Queen qui créé au piano les paroles de "Bohemian Rhapsody" sur sa mère. A noter que la plupart des paroles sont traduites dans des sous titres).

J'ai vu aussi le film Tomb raider (2018), mais je n'en ai aucun souvenir ! C'était du genre vite oubliable. Je sais juste que j'ai largement préféré le jeu (reboot de 2013) qui est un survival-aventure efficace sur PS3. D'ailleurs à part le fait que Lara va sur l'île perdue du tombeau de la reine japonaise, le reste est assez différent (y'a quand même une scène avec la cascade reprise du jeu si je me rappelle bien). Bref à moins d'être ultra-fan de Lara au point de ne rien louper de ses adaptations, ou être un mordu des alternatives ratés à Indiana Jones, le film n'est pas assez réussi pour être conseillable, regardez autre chose XD

Enfin j'ai regardé la moitié du Retour de Mary Poppins. Malheureusement on a affaire à un copié-collé du film d'origine, c'est beau, ça chante, mais il n'y a aucune âme, et le plagiat est un peu trop énorme au bout d'un moment. A éviter.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article