The man from earth

Publié le par Lael

19117522.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20090604_042608.jpg

Ce film, c'est un OVNI a intercepter de toute urgence. Il faut aller le chercher : sortis directement en DVD aux Etats-unis, aucune sortie en France... Donc à moins de l'importer des US, pour le voir ici, une seule solution, le piratage. Hors, le réalisateur lui même nous y encourage, ayant compris que c'était la seule façon de faire largement connaître son film.

Et ça vaut le coup : The Man From Earth, c'est 'simplement' une discussion au coin du feu... mais totalement passionnante. Une de ses discussion où l'on refait le monde, et où l'on se dit "et si".

 

En l'occurrence, le sujet est le suivant : et si un homme de cro-magnon avait survécu jusqu'à nos jours ? Quelle aurait été sa vie ?

Vous avez une heure trente.

 

the-man-from-earth.jpg

 

Je vais maintenant m'attaquer à la tâche ardue d'en parler sans spoiler. Ardue car c'est un film qui mérite d'être vu en se jettant le bain comme ça, sans idée préconçue, sans savoir où on va.

 

Le début peut surprendre, car tout est fait pour nous donner le sentiment que l'on surprend une discussion entre amis : rien de superflus, pas d'explications sous-entendues à notre égard. On entre dedans in medias res , et bien vite on se sent captivé, le suspens arrive presque de manière tactile. Les regards échangés, les propos dit juste pour occuper la conversation... Dès le début, la question se pose : pourquoi ce professeur à qui tout réussit, décide de partir si soudainement ? Déjà les indices sont là, mais ils passent presque inaperçus : le Van Gogh, l'impression qu'il ne vieillit pas... On sent le professeur réfléchir, enclin a donner la vrai raison mais se demandant comment ses amis vont réagir. Il finit par leur dire, à moitié sur le ton de la plaisanterie, qu'il est un homme des caverne et qu'il ne vieillit pas...

 

C'est le premier "choc", et pas le dernier. J'aime particulièrement le traitement des personnages avec leurs réactions qui en disent long sur la nature humaine. Ils hésitent entre le rire et les larmes, et tout en ne voulant pas croire une telle absurdité, ils sont irrémédiablement pris dans le tourbillon du doute. Et si... La discussion qui s'enclenche rebondit à droite à gauche, on est pendu à leurs lèvres, ça va presque trop vite pour réfléchir, cela ouvre à tant de réflexion ! La compréhension de l'Homme du monde qui l'entoure, le regard des autres face à l'anormal et l'inconnu, la vérité et le doute, l'évolution des religions...

C'est l'Homme et sa pensée, la nature humaine, que l'on nous décortique dans tout les sens, et toutes les sciences présentées sont passées aux cribles. Anthropologie, biologie, psychologie... aucune ne parvient à répondre à ce "et si", à se décider pour un oui ou pour un non.

 

Le spectateur lui même, pris aussi dans la tourmente, ne peut s'empêcher de s'interroger sur ses propres croyances, et de se poser cette même question vertigineuse. Et si c'était vrai...

 

Autant dire que c'est un huit-clos efficace, de la vrai SF qui fait cogiter les neurones et qui ne laisse pas indemne. En plus, c'est bien réalisé (et pourtant avec peu de moyens, comme quoi le scénario, s'il est solidement bâti comme ici, peut se suffire à lui même) avec un art, sobre et maîtrisé, du suspens et des coups d'éclats.

 

Seul reproche, une heure et demie, c'est trop court ! Beaucoup de pistes auraient mérités d'être exploitées. Un livre ou une série peut être, combleraient ce vide ?

 

Aussi bien pour les thèmes abordés, que la façon dont c'est fait, le suspens solide, et les personnages, c'est un petit bijou à apprécier. A ne pas louper ! Un grand film de SF.

5/5+

 

Note sur la fin, attention spoiler ! (surlignez pour faire apparaître le texte) :

 

La fin est terrible au niveau de la "révélation" qu'il ne s'agit que d'une plaisanterie. La nature humaine n'est pas faite pour supporter le doute : toutes les personnes présentes sont en proies à un tel dilemme intérieur qu'il en est destructeur. Elles sont toutes angoissés, sur le point de rupture, leurs convictions ébranlées à leurs bases. La seule façon de les en libérer, c'est donc d'admettre que c'est une supercherie, ainsi elles reviennent à leurs convictions solidement établies. C'est terrible pour John, qui comprend alors qu'il ne pourra jamais les convaincre, qu'il est condamné à la solitude de son secret. Mais bien parlant sur la nature humaine... Je pense d'ailleurs que c'est pour ça que la fin du film nous donne l'explication que oui, c'est bien un homme de cro magnon. Le film aurait pu nous laisser dans le doute, mais cela aurait été nous laisser dans cet état de tension intérieure extrême, comme les personnages.

 

ps : incroyable comment "la chevauchée des valkyries" à la côte en SF ! c'est au moins le 3ème ou 4ème film récent que je vois qui utilise ce morceau de musique classique !

edit : ah non je me suis trompée, c'est la 7ème symphonie de Beethoven qu'on entend. J'y connais rien en musique classique mea culpa

Commenter cet article

HAd 11/07/2011 00:16


Voila, je viens juste de voir ce filme. Je cherchai sur le net si'il n'y avait pas un livre. (Malheureusement mes recherches n'ont rien donné.) Et je suis tombé sur ce site.
Je voulais poster un commentaire, vu que se filme vaut vraiment la peine. Je me suis fais absorber par l'histoire quand lui a commencé a raconter la sienne. Ce film ne possède aucun effets spéciaux
ou quoi que se soit. Mais le sujet est extrêmement passionnant. A voir.
Bon film ;).


Lael 12/07/2011 02:58



oui c'est un très bon film en effet. merci d'être passé



Val 15/10/2010 11:29


Hummmm j'ai arrêté de lire ta chronique pour ne pas trop en lire. A voir donc :)