[Dramas] Sentiments et SFFF (1) : My holo love, Secret Garden et One more time.

Publié le par Marguerite

Aujourd'hui je vais vous parler de quelques dramas axés sentiments et SFFF (dispo sur Netflix). Et on commence avec un premier drama axé SF qui m'a bien plu :

My holo love

Présentation du système Holo

Présentation du système Holo

Série toute récente datant de 2020 et étant en ligne sur la plateforme depuis octobre, My holo love m'a surpris. Si la part de romance est très importante dans ce drama, elle se place dans un contexte de SF-anticipation qui m'a bien plu, nous plaçant dans une époque contemporaire avec une incroyable technologie débarquant sur le marché.

Il s'agit surtout  dans cette histoire de la rencontre improbable entre Han So Yeon, qui souffre de prosopagnosie la rendant incapable de reconnaître les visages, et de Holo, un... hologramme ! Holo est une IA révolutionnaire créé par Go Nan Do. De simples lunettes connectés permettent d'avoir accès à Holo. Il peut alors aider l'utilisateur dans pleins de domaines, comme le ferait un peu une sorte de Google très amélioré. Or Han So Yeon récupère les lunettes par hasard, car des hommes mystérieux veulent voler Holo. Tandis qu'elle découvre Holo, son créateur va vouloir le récupérer, mais à quel prix ?

les deux principaux protagonistes

les deux principaux protagonistes

Au début j'ai eu du mal à accrocher et j'ai bien failli arrêter, car le ton est emprunt d'une sorte de mélancolie et d'âmes brisées, et le développement est assez étrange. Je croyais regarder un drama de SF sur les IA, et c'est en fait un drama sur les gens meurtris dès leur enfance dans leur rapport à l'autre mais qui se construisent malgré tout. Une fois que j'ai compris ce que j'avais sous les yeux, je me suis vraiment mise à apprécier le show pour tout un tas de qualités.

Tout d'abord, le triangle amoureux marche bien, notamment grâce aux quiproquos dus au handicap de l'héroïne. Car bien sûr Holo est le portrait craché de son créateur, ce qu'elle ignore ! Cela a donné un peu de légèreté à l'histoire qui est quand même assez triste.

J'ai bien aimé la façon dont son handicap est traité, avec une émotion sincère entre sa mère et elle sur le fait que oui, son handicap l'isole et la rend malheureuse. Holo vient égayer tout ça.

On en vient au troisième point : ce que je retiens de mon visionnage c'est la douceur poétique avec laquelle Holo vient illuminer la vie de Han So Yeon. Je vais pas en dire plus pour ne pas spoiler, mais ces moments féériques sur le toit, où lorsqu'il veut la protéger de la pluie mais que son corps holographique ne peut pas arrêter les gouttes... C'est juste beau et sensible.

Holo et Han So Yeon sous la pluie

Holo et Han So Yeon sous la pluie

Les personnages sont tous dans la solitude à leur manière, et ce n'était pas inintéressant même si certains dialogues m'ont un peu échappés. Mention particulière au fils du PDG ennemi (d'ailleurs la rébellion larvé du fils brimé doit être un thème récurent car il y a aussi un personnage similaire dans le drama que je regarde en ce moment). Les personnages ne se révèlent vraiment que dans les dernières épisodes, et j'ai beaucoup aimé l'intensité que la série arrivait à dégager à partir des souvenirs d'enfances et des vies des uns et des autres.

Pour finir, parlons du côté anticipation qui est bien sûr un point fort du show. La technologie Holo fait bien sûr penser aux Google glass et tout le principe de la réalité augmentée, qui est une question on ne peut plus actuelle. Car oui, cela arrive de plus en plus dans nos vies. Comment y réagira-t-on? J'ai beaucoup aimé la réflexion sous-jacente sur le rapport que l'on peut avoir entre humain et IA. Jusqu'à quel point une IA est-elle humaine ? Qu'est ce qu'elle peut nous apporter dans notre vie ? Quel atouts et dangers pour une telle technologie ? Quelle liberté pour une IA ? Qu'est ce que les sentiments, et une IA peut-elle en avoir ? My holo love traite de toutes ces questions. Parfois avec science (si mes souvenirs sont bons les trois lois d'Asimov sont cités), parfois avec un brin de naïveté, mais toujours avec intelligence.

En "moins bon" je peux signaler l'action, anecdotique et assez caricaturale, heureusement peu fréquente. Cela dit, cela donne un ou deux moments intenses* avec des dilemmes moraux pour Holo. Enfin, j'aurais aimé que soit plus travaillé le côté SF purement sociétal (par exemple comment la société réagit avec le syndrome Holo à la fin ?) mais je fais la fine bouche. J'ai trouvé la fin fin fin un peu trop triste et injuste, mais c'était beau.

Je dois aussi signaler que la musique est discrète (bien que répétitive comme dans tout drama) ce qui est fort agréable.

*à la coréenne : comprenez par là que ça m'a aussi un brin agacé de voir par exemple un amoureux tellement inquiet pour son amoureuse qu'il lui gueule dessus comme si elle allait mourir alors qu'elle n'avait rien de grave "-_- lol

Conclusion : My holo love a été une bonne surprise. Il faut s'habituer au ton mélancolique et à la lenteur du show, et oui cela dégouline de romance, mais j'ai vraiment aimé et je conseille. Un drama sensible, poétique, et d'anticipation très actuelle : combo fatal ! 4/5

Article à suivre !

Publié dans dramas corréens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article