Mars la Rouge : chronique d'un échec ?

Publié le par Lael

"Mars la rouge", premier tome d'une trilogie consacrée à Mars, de Kim Stanley Robinson : cents hommes et femmes sont envoyés pour un voyage sans retour. Leur but : fonder une première colonie. Mais il va falloir composer avec un milieu hostile à la vie, et surtout avec les bassesses humaines ! 

 

J'ai bien faillit arrêter le livre (que j'ai moi même proposé en LC... ), et j'ai finit par lire les dernières parties en survolé, sautant bon nombres de passages, juste pour connaître le fin mot de l'histoire. Donc on peut parler d'un échec.

 

omnib_mars.jpg

Il faut déjà dire que les conditions ont été plus que défavorables à ce livre, à croire qu'il ne voulais pas de moi : j'ai bataillé pendant plus d'un mois pour l'emprunter à ma bibliothèque (perdu puis déjà pris puis ré-acheté puis... et au final édition omnibus que je déconseille à cause des pages si fine qu'on voit le texte derrière, et l'écriture minuscule... hum XD). Quand enfin je l'ai eu dans les mains j'étais dans une période de grande fatigue, et je suis ensuite tombée malade, histoire de m'achever. Hors c'est de la hard science, donc très difficile à lire pour mon pauvre cerveau crachotant.

 

Enfin entendons nous : à mes yeux il y a hard science et hard science XD Ce sont des livres qui tous ont en commun de s'étaler en long en large et en travers sur les aspects scientifiques abordés, que ce soit en mathématique, en physique... en sciences sociales aussi. Mais ils sont ensuite plus ou moins abordable pour un esprit non-scientifique comme le mien. La trilogie de Nancy Kress realité partagée / les faucheurs / artefacts a été mon premier contact avec le genre : de la hard SF plus axé science sociale, et qui aborde les math et la physique... de manière littéraire si je puis dire. Voilà là j'aime, là c'est abordable, là je comprends. ça c'est la hard science que j'aime.

A l'opposée, je placerais "Voyage" de Stephen Baxter : il nous conte un voyage martien uchronique dans les moindres détails techniques, les personnages sont plus qu'à l'arrière plan et... bon bref j'ai pas trop aimé, là c'est de la hard science "scientifique".

 

mars-copyright-esa-reuters.jpgPour revenir à Mars la Rouge... KSR fait le grand écart XD D'un côté, il a un point de vue super scientifique, faisant de ces descriptions de la planète une longue liste des noms de cratères, assortis de tout un blabla géologique, bref bien loin à mes yeux de la poésie qu'il tente d'insufler. D'un autre, les personnages sont traités d'un point de vue social assez intéressant, il nous montre comment une société peut évoluer ainsi en dehors de toute attache habituelle, et quelles sont ses dynamiques internes. (Devinez ? le sexe et l'ambition !).

 

Bref ce livre a des qualités indéniables, simplement je n'accroche pas. Les descriptions me sortent par les yeux, trop scientifiques pour que j'arrive à imaginer quoi que ce soit, et c'est 80% du bouquin. Que reste il : les personnages ? ils m'indiffèrent, probablement à cause du point de vue pris pour raconter tout ça. Ensuite l'intrigue ? c'est magouilles, clans, trahison et compagnies, je trouve ça pas clair du tout et ininteressant. Reste la question de comment terraformer Mars et en as t'on le droit, comment créer une nouvelle société sans refaire les mêmes erreurs... mais la forme est trop aride pour que mon intérêt reste éveillé.

 

Conclusion ?

J'ai aimé le schéma de l'histoire, les thèmes, mais la façon de les traiter m'a horripilé. J'ai eu le sentiment de lire ce livre dans un langue étrangère ! ça peut être un bon livre, surtout pour quelqu'un ayant l'esprit scientifique (là je pense à toi Guillaume), mais pas pour moi. 2/5


LogoChalengeSfff2-copie-1

Autres critiques : chez Isil et Snow (et j'attends avec impatience les avis des autres participants à la LC : Endea, Julien, Tigger lilly, Thom et Kactusss)

 

Pour finir une citation :

"ce n'est pas seulement mars que nous devons terratransformer, mais nous aussi".

 

Edit : ce livre rendre dans le cadre du challenge de Snow ! +1 de fait youpi !

Commenter cet article

Sciamma 25/11/2014 18:11

Zut alors ! Il est dans ma PAL celui-là, j'attendais d'acheter les deux autres pour le lire, mais suite à cette critique finalement, je vais peut-être essayer de le lire avant d'acheter la suite...
(j'aime pas attendre la suite d'un bouquin...)
Et si c'est trop scientifique, ça ne me plaira pas non plus :(
Bon, en tous cas, c'est noté...

Lael 29/11/2014 21:28



acheter ou non la suite avant de lire, là est la question ! j'ai souvent eu ce problème je compatis !



endea 16/06/2011 21:46


Tu vas pourvoir lire ma chronique, je viens juste de finir de la rédiger :)
Si cela peut te rassurer, j'ai eu aussi beaucoup de mal à aborder ce livre, il a testé assez rudement mes propres limites d'accès à la science pure et dure !


Lael 19/06/2011 04:21



héhé ^^ oui oui je compte bien aller lire ta chronique et la linker, piuu j'ai encore pas pris le temps et regarde, jte répond à 4h20 du mat c'est n'importe quoi "-_- Il faudrait que, disons, une
fois par semaine, le temps s'arrête pendant disons une journée, comme ça cela nous donnerait 24h pour faire ce qu'on a jamais le temps de faire XD (y'a bien aussi la demi heure martienne mais une
demi heure par jour c'est pas assez lol)



GeishaNellie 15/06/2011 18:26


Celui-là je l'ai commencé et arrêté presqu'aussi sec. Hard sf + moi = pas bon mixte ;)


Lael 16/06/2011 02:31



oh oui je comprends ^^ merci d'être passée ;)



Val 15/06/2011 12:29


j'avais lu les 2 premiers tomes à leur sortie...Pas convaincue non plus. Je n'ai pas réussi à entrer dans cette histoire.


Lael 16/06/2011 02:31



pas évident en effet.



Guillaume44 11/06/2011 09:26


Oui cette trilogie fait partie des textes fondateurs de la hard science moderne, ce n'est pas le plus digeste (par rapport à un Zubrin beaucoup plus facile à lire). Déjà bien de t'y être intéressée
!