Sherlock Holmes et Moriarty dans Star Trek TNG (première partie)

Publié le par Lael

Et oui, ça peut surprendre mais les personnages de Conan Doyle ont un rôle tout à fait particulier dans cette série deEye Steampunk SF. Oserais je même dire qu'on peut parler de steampunk ? eh ben oui XD En effet la présence de ces personnages de fiction, et l'ambiance victorienne reconstitué, rajouté à un décalage "punk" (après tout on est dans l'espace, dans le futur toussa) et au côté "savant fou" du Professeur Moriarty, il me semble que ça dénote une influence Steampunk. J'espère donc que ce billet rentrera dans le challenge de Lord Orkan Von Deck, mais à lui seul d'en décider

Attention, je vais spoiler !

 

J'espère que cet article vous donnera envie de regarder cette série, vous montrant qu'elle est bien plus que ce qu'on peut imaginer

 

 

Data découvre Sherlock Holmes

 

C'est au cours d'une mission à bord, alors que les mystères grandissent sans pouvoir être résolus (1x07 "le solitaire"), que le Capitaine Picard parle pour la première fois du détective privé. Le capitaine est en effet un homme cultivé, entiché de littérature et de poésie, et il évoque avec flamme Sherlock Holmes, regrettant qu'il ne puisse pas les aider. Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, et la curiosité de Data le pousse à étudier le personnage. Il devient très vite fasciné par ses facultés d'analyses, et adopte son comportement et sa pipe, au point d'exaspérer le Capitaine !

 

vlcsnap-25972.png

Guère étonnant en fait que Data se passionne pour le "plus grand détective de l'histoire". Data est un androïde, il ne connait que la logique, et il retrouve en Sherlock Holmes une sorte d'avatar du résonnement logique. Sans parler que tout deux ont une mémoire phénoménale.

 

"il nous faut nous pencher sur la vieille maxime : que quand toutes les éventualités ont faillit, quoi qu'il reste, même l'improbable, peut devenir la vérité"

 

vlcsnap-23796.png

"c'est élémentaire... mon cher Riker !"

 

(à part ça c'est un mauvais épisode malheureusement)

 

Incursions dans l'holodeck

 

Data finit par se passionner véritablement pour Sherlock Holmes. Il demande à l'holodeck de reconstituer l'ambiance des romans dans l'épisode 2x03 "élémentaire mon cher Data" (l'holodeck étant une grande pièce où peuvent être reconstritué des hologrammes plus vrais que nature). Data entre dans la peau du détective, prenant ses vêtements typiques et jouant de son violon, tandis que Geordi LaForge devient temporairement le Dr Watson.

 

vlcsnap-55374.png

 

L'ennui c'est que Data connait tout les romans par coeur, et donc il n'y a plus de plaisir pour Geordi à découvrir l'intrigue. Le docteur Pulaski, qui estime que Data n'est qu'une machine, le met au défit de résoudre une affaire qu'il n'a pas lu. Les trois compères se retrouvent donc dans l'holodeck pour vivre le frisson d'une aventure de Holmes, dans une Londre du XIXème sciècle, avec calèche et montre à gousset.

 

vlcsnap-59748.png

 

Mais Data reconnait des éléments des romans, et Pulaski l'accuse de tricherie. Alors Geordi demande l'Arche et modifie le programme pour que l'aventure soit totalement inédite.

 

vlcsnap-61059.png 

 

Sauf qu'il confond leur rôle présumé et ce qu'il sont, demandant à l'ordinateur de créer un "adversaire capable de mettre en échec Data". Sans le vouloir, il vient de donner la vie à un hologramme qui devient plus qu'un hologramme... En effet le professeur Moriarty les a espionné, voyant l'Arche (qu'il considère bien sûr comme magique). Et l'utilise alors à son profit !

 

vlcsnap-61803.png

Il dit lui même avoir eu la sensation "de devenir un autre homme". Il enlève le docteur Pulasky. Data s'amuse comme un fou dans son rôle de détective, usant de déductions comme Holmes.

 

vlcsnap-62603.png

Ils retrouvent Moriarty dans une joute verbale épique. Voilà que celui ci, en vrai savant fou avec les fioles d'alchimistes glougloutantes sur une étagère, a presque découvert où il se trouve réellement !


vlcsnap-73552.png

"c'est une forme étrange autant que gigantesque, sur laquelle je me sens comme une mouche collée sur le dos d'une tortue errant dans le vide immense".

 

La situation est grave. Moriarty est en passe de comprendre qu'il est à bord de l'Enterprise, il contrôle l'ordinateur, et détient Pulasky... Autant dire que là les officiers ne rigolent plus du tout !

 

vlcsnap-211274.png

"en programmant Moriarty pour me battre, moi et pas Holmes, il devait être capable d'acquerir une chose que je possède. (...) une conscience, sans laquelle il est moins fort que moi"

 

Picard décide d'aller lui même à la rencontre de Moriarty, accompagné de Data. Arriveront il à sortir le Dr Pulasky des griffes de Moriarty qui est devenu bien plus que le personnage de fiction ?

 

La suite ici

Publié dans star trek

Commenter cet article

wictoria 21/06/2011 01:55


c'est bien ce que je dis : tu expliques pourquoi tu as choisi ce film, donc ça rentre dans le défi :)


Lael 21/06/2011 02:52



ah oui ok jte suis XD



wictoria 19/06/2011 22:37


Elle est bien cette critique et entre certainement dans le cadre du défi, du moment que tu expliques pourquoi (focus sur les objets inventés par exemple)
j'ai vu cette série il y a trèèèèèèèès longtemps, mais je garde un bon souvenir de Data (que je trouve assez drôle) et bien entendu du capitaine Picard.


Lael 20/06/2011 23:23



oui data est fun ^^ heu je comprends pas bien par contre, que veux tu dire par "du moment que tu expliques pourquoi (focus sur les objets inventés par exemple)" ? Il me semble que j'ai justifié
cet article au tout début par une influence steampunk dans le savant fou + les personnages de sherlock holmes + Londres du 19eme + le côté "punk", décalage, avec le fait que cela se déroule dans
l'espace dans le futur grâce à une machine à hologramme !



The Bursar 14/06/2011 15:43


Je ne suis pas fan de Picard ou de Riker.
Oui, j'aime le first contact, car ça permet de découvrir des civilisations mais aussi d'offrir des alternatives comme dans TOS quand on découvre un monde qui suit les préceptes de Platon mais en
les ayant perverti. En plus, il y a la question de l'obéissance à la Prime Directive. J'aime aussi quand il y a des extra-terrestres dont ce n'est pas le first contact. J'adore suivre les efforts
pour affronter une menace inconnue.


The Bursar 14/06/2011 11:03


Je suis DS9 donc le first contact est important : c'est la première rencontre avec une race extra-terrestre.


Lael 14/06/2011 15:36



Certes mais pour toi c'est ce qu'il y a d'indispensable dans star trek ? Certes cela occasionne souvent de beaux épisodes, mais je trouve que la saga apporte d'autres richesses.


Sinon en premier contact y'a quelques épisodes très bon dans TNG : par ex "darmok" où Picard se retrouve avec un extraterrestre que le traducteur universel n'arrive pas à traduire, une très belle
idée sur le langage toussa. Et "premier contact" où Riker se retrouve coincé sur une autre planète où les habitants découvrent qu'il n'est pas de leur monde, il est vraiment considéré comme un
alien, les rôles sont inversés et c'est trop fun. "observateur observé" aussi est très bon (critique sur mon blog XD).



Efelle 14/06/2011 08:45


Lounge au sens salon/bar. La grande banquette centrale dans TNG me fait halluciner.
Pour le pack Borg on s'est mal compris à l'exception d'un épisode avec Q puis du double épisode faisant suite à Lou le Borg, l'ensemble est très bon (surtout ceux de Voyager) les plus faibles
épisodes proviennent bien de TNG. Par contre j'ai bien aimé Premier Contact.
Mon problème avec TNG vient de Data dont je ne suis pas fan.


Lael 14/06/2011 15:29



ah ok ! Oui c'est sur si t'accroche pas à Data cela n'aide pas. Mes deux persos préférés étant Data et le capitaine Picard.