Séries télégramme épisode 3 : legend of the seeker / Warehouse 13 / Primeval New World (les portes du temps)

Publié le par Lael

Le télégramme était un message court envoyé par le lointain ancêtre du mail (m'enfin, c'était pas des signaux de fumées non plus). Donc, puisque je souhaite vous parler de plusieurs séries TV, et que je veux faire court... bam, nouvelle rubrique avec jeu de mot (foireux ?!). 

Pour aller jusqu'au bout et utiliser aussi la balance du terme "gramme", les séries auront leurs "poids" : poids léger, poids moyen et poids lourds ; ce qui vous donnera une indication globale du pire au meilleur.

 

Note : si je ne précise pas l'origine de la série c'est qu'elle est américaine.

 

*stop* legend of the seeker   *stop*  POIDS (très) LEGER

 

2 saisons. Fantasy, adaptation de L'Épée de vérité de Terry Goodkind. Terminé.

 

J'en connais plus d'un qui me dirons "mais pourquoi diable tu as vu ce navet ?". J'peux pas dire qu'ils aient vraiment tord XD A la base, je souhaitais découvrir la saga de l'Epée de Vérité sans avoir à lire les livres. Et puis j'étais dans ma périodes "séries-pseudo-épic-fantasy" (on ne peut pas vraiment dire qu'il existe une série TV de fantasy qui ne fasse pas kitsch. A part Game of Thrones mais de ce que j'en sais c'est bien trop violent pour moi). Au final j'ai vu la première saison (qui possède une "fin" et peut donc se voir seule). J'ai aimé les effets de lumières vertes données par les "barrières" magiques sur les combats qui s'y sont déroulés. J'ai aimé... les tenues de Khalan, surtout en cuir (même si se battre dans une robe à manche hyper longue c'est juste grotesque). J'avoue adorer les séries med-fan* pour ça J'ai aimé découvrir un peu la saga... et c'est à peu près tout. Même si l'adaptation est mauvaise, je n'ai pas du tout envie de lire la saga, rien qu'à cause du système des Inquisitrices donne envie de fuir tellement c'est... malsain. C'est vrai quoi, pouvoir effacer la personnalité des gens, les contrôler ? ça c'est de la justice ?

Dans la rubrique "WTF" y'a aussi les Mord-sith... Genre fantasme masculin de la dominatrice tout de cuir vêtue et qui aime châtier, c'est bon la souffrance humm... D'accord heuu J'ai zappé sur une chaîne porno ?

 

Bref. ça se regarde quand même mais ce n'est clairement pas une série à mettre dans le haut du panier. Cela a été produit par la même équipe de Xena, ce qui explique aussi bien des choses. Il y a les mêmes ficelles, même si la réalisation et l'image gagne en modernité : une alternances d'épisodes burlesques et d'autres dramatiques, des stand-alone saupoudré d'un fil rouge. Ce qui est particulier à Legend of the Seeker, et quand même très space, c'est le mélange de tortures et autres trucs violents avec... de l'amour nunuche et des persos encore plus nunuches. Apparement dans les livres c'est encore pire...

 

Souvenir : un épi a été carrément intéressant et très surprenant, venant mettre un peu de nuances dans ce monde tout en noir et blanc. C'est l'épisode 17 "Meilleurs ennemis", qui floute la barrière gentil / méchant en montrant le bien et le mal dans chaque camp.

 

*med-fan : médieval-fantasy

 

*stop*  Warehouse 13  *stop*  POIDS LOURD

 

SF/Fantastique. Des agents secrets doivent retrouver des artefacts aux propriétés étranges, le tout pour le compte d'un Entrepôt top secret... complètement barré. En cours de production.

 

La troisième saison cherchait clairement à renforcer la mythologie de la série et son aspect dramatique (et peinait un peu à trouver l'équilibre). La fin de la saison, pour le moins explosive, laissait envisager une suite passionnante. Pour cette quatrième saison ils ont en effet frappé très fort. Il fallait sortir de la routine pour ne pas que la série s'enlise, et c'est mission accomplie. Probablement parce que sa série soeur Eureka se déroulant dans le même univers (bien que les seuls liens soient deux cross-overs) a été annulée. Electrochoc salutaire donc, et réel succès puisque cette saison 4 s'est vue augmentée de 7 épisodes, et que la série semble partie pour continuer sur sa lancée.

Je n'ai pu voir que dix épisodes pour l'instant, la suite aux US à été diffusé à partir du 29 avril (notons que pour une fois la diffusion française a été très rapide avec à peine quatre mois d'écart). Quoi dire sans spoiler... ils ont osés changer les choses en partant dans une course contre la montre aussi dramatique que survoltée (et en restant très drôle). Course à l'artefact non sans un petit côté indianna Jones, retour dans le temps aux conséquences plus compliquées que prévus, surprises pas toujours positives... La saison est originale, le fil rouge ne nous lâche pas (pas de stand-alone pour le moment), et on suit tout ça en se demandant bien ce qui va arriver ensuite. Cerise sur le gâteau, Brent Spinner, alias l'androïde Data de Star Trek TNG, vient ici jouer un second rôle crucial.

 

Moi je dis vivement la suite. Et puis quand je vois que mon cousine a accrochée, alors qu'elle ne connaissait rien à l'univers, c'est que ça prouve la qualité du show !

 

note: attention (gros) SPOILER un personnage meurt et honnêtement j'ai plutot été soulagée que triste. Ils ont bien fait de se débarasser de ce perso qu'ils n'avaient jamais réussis à intégrer correctement à la série et dont je me demandais toujours ce qu'elle foutait là. FIN DU SPOILER

 

*stop* Primeval, new world  *stop*  POIDS MOYEN

 

1 saison (13 épisodes), SF, annulée .

Spin-off canadien de Primeval, les Portes du Temps. 

 

La course à la grosse bêbête, à se demander qui est le chasseur et le chassé, ça n'a jamais été mon truc. Cette série m'a fait confirmer mon pressentiment : un dino à chaque épisode, c'est trop de stress pour moi. Bon pourquoi j'ai été voir ça hein ? J'avoue, c'est pour la tête d'affiche, avec Niall Matter, alias Zane dans Eureka, il tient un peu le même rôle d'ailleurs, genre le génie mauvais garçon et séduisant *bave* Et puis par curiosité, les Portes du Temps de Nick Cutter ayant croisés mon chemin sans que j'arrive à vraiment m'y mettre. Le principe est le même : des failles temporelles surgissent, et ramènent chez nous leurs lots de dinos. Des gentils gentils les renvoient chez eux avant qu'on finissent tous en steak. Voilà. Parce que j'ai lu les spoilers sur la série originale, je pense qu'il y a la même ambiance assez sobre, voire réaliste, du genre qu'on peut se faire bouffer facilement quoi (pour le coup j'ai aimé la sad end d'un épisode parce qu'elle était bien surprenante). Après que dire... Ce spin-off présente une SF plutôt efficace, les dinos sont crédibles, et la Porte avec ces sortes de bouts de miroirs en mouvement est carrément belle. Les scénarios sont on ne peut plus classiques, et le (trop) léger fil rouge présente une ou deux surprises (convenues) (ben oui qui dit porte donnant sur le passé dit paradoxe temporel...).

Bref, à l'emballage, y'a tout les éléments typiques d'une pseudo série "avec l'équipe qui enquête sur des phénomènes mystérieux". Mais la sauce ne prends que très mollement. Faute, je pense, à ne pas avoir un ton propre à la série : le peu d'humour tombe à plat, on est à des milliers d'années d'un ton déjanté type Warehouse 13 (qui vient relever la sauce hystérique de la série en question). Alors le ton, trop sérieux ? Peut être. En tout le cas le ton dramatico-réaliste fait désespérément creux. Les personnages qui s'y rattachent n'arrivent à rien. Et je ne parles pas des faiblesses d'écritures qui font bien brouillons par moment. Au final on a là un squelette qui mériterait d'être sérieusement renforcé pour marcher.

 

J'allais abandonner, j'ai manqué un épisode, et puis j'ai bien fait de reprendre car il y a une amélioration visible dans la deuxième partie de saison (changeant le statut de la série de poids léger à poids moyen). Par exemple on quitte le schéma "attention le dino va nous bouffer" pour "la pauvre bête est juste perdue loin de chez elle" (et ce sans trop de mièvrerie). Enfin c'est difficile à expliquer mais la scientifique vient mettre de l'empathie et de la compréhension pour ces animaux sauvages, nous expliquant qu'ils ne sont pas 'méchants', ils agissent juste par instinct (à contrario de nous, comme on le voit si bien dans l'épisode dans la patinoire).

J'ai aimé aussi le personnage du militaire au projet oublié, et dont le jeu trouble donne un peu de suspens. Pour finir, ce que je retiens de la série c'est le traitement plutôt réussit du traumatisme du héros (qui a vu sa femme se faire bouffer par un dino), et Niall Matter donc, qui par son charisme évite le naufrage de la série.

 

En conclusion une série pas du tout au point mais qui fait preuve d'améliorations encourageantes. Dommage si elle se termine là, alors qu'elle commençait juste à trouver le ton...

 

20479693.jpg

Commenter cet article

JainaXF 09/07/2013 09:56

J'avoue que "Legend of The Seeker" ne me tente pas du tout, j'avais déjà trouvé le premier bouquin cliché...

J'ai suivi Warehouse 13 en saison 1 et début de saison 2, mais le manque de fil rouge m'a découragé...Tu me donnes envie de m'y remettre !

Enfin, Primeval a quelques bons moments, mais part vraiment en sucette sur la fin, je ne te conseille pas forcément de continuer !

Lael 24/07/2013 04:49



Legend of the seeker m'a permis d'éviter les livres lol c sur que comme ça je sais de quoi ça parles et j'ai pas besoin de me coltiner des gros volumes nuls.


Warehouse 13 oui je te conseille de continuer ! possiblement de reprendre à la saison 3. Ou d'entamner la quatre direct mais tu te fera spoiler sur le final de la saison d'avant.


Primeval je parles du spin off là, j'ai pas trop envie de voir la série originale. J'aime pas la chasse aux bébetes de toute façon.


au fait, félicitation et immense merci pour avoir commenté un article sur les séries, ça fait bcp de bien vu que j'ai jamais de com !! ça me redonne la motivation !