Torchwood "les enfants de la Terre"

Publié le par Lael

torchwood-episode-301-enfants-terre-15-L-1-175x130.jpeg Une saison 3 de Torchwood qui a un format tout  particulier : 5 épisodes, une seule histoire. Comme  pour le Docteur Who saison donc toute particulière (le bon docteur nous livrant quand à lui quelques épisodes spéciaux pour faire la transition avec le nouvel acteur qui incarnera le doc dans la saison 5. "planet of the death" a été diffusé sur France 4, les autres devraient suivre). Bref revenons à Torchwood. Quand tout les enfants de la Terre s'arrêtent, et se mettent à scander les mêmes phrases à l'unisson, Jack et ses amis sont sur le coup. L'ennui, c'est que le gouvernement à ses raisons d'ettouffer l'affaire... et cherchent à détruire Torchwood !


19130517.jpg

Torchwood fait partie de ces séries qui m'accrochent, mais en même temps me font fuir. Que je m'explique : j'ai adoré le Docteur, j'ai donc naturellement suivis son spin-off. Mais le côté sombre, pessimiste, des deux séries et peut être encore plus pour Torchwood, me met franchement mal à l'aise. Pour être dans le drame ils y vont (enfin moins que le Battlestar que j'ai jamais pu supporter à cause de ça) et associent ça avec cet espèce de haussement d'épaule, rien n'est grave la vie et belle... Bon ben voilà quoi j'ai toujours trouvé ça très space. Le personnage de Jack est vraiment là, entre deux chaises, un "gentil" mais avec des facettes assez sombres (pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris, cette saison est explosive à ce niveau). Pas facile en même temps d'être immortel, et on voit bien les implications que ça a. Comme le Docteur, il partage cette solitude, cette impression qu'il amène la mort autour de lui. Le fait qu'il a beau être immortel, il ne peut pas sauver tout le monde...

C'est aussi le genre de série qui accroche : le suspens est souvent dense, y'a de l'action, de la vie, du rythme et une bonne dose de folie. Et comme avec le Docteur, j'aime souvent les intrigues, les extra-terrestres présentés à la sauce déjantée. Le paradoxe, côté personnage, c'est que même si leur psychologie dérange, ben zut,  ils n'en semblent que plus vrai. On est pas dans du formatage, du lisse, et ça a ses bons côtés. Reste que c'est souvent poussés trop loin, au point que c'est presque des personnages issus de l'univers malade -mais brillant- d'un certain K Dick. Comme pour les personnages de ce grand auteur de SF, on vire vite au cauchemar.

 

Revenons donc à cette saison. On peut pas dire qu'elle soit franchement réussie : beaucoup, tellement de longueurs... ça casse le rythme. Les enfants qui scandent les mêmes mots, scène répétée pendant les cinq épisodes... ça va cinq minutes, après ça devient vraiment pénible. Quand aux effets spéciaux, ils sont hypra-limité, alors ok on s'attache plus aux personnages, au huit-clos étouffant. Mais quitte à vouloir nous bluffer avec cette saison, autant le faire correctement. Parce que le côté exhibitionniste de mettre du nu et du gore fait clairement "on veut attirer des spectateurs", on peut pas vraiment dire que ça soit indispensable à l'histoire.

Côté histoire justement, si on passe les inepties du scenario qui font que l'équipe se retrouve vraiment très réduite pour combattre alors qu'il y avait tant de possibilités pour rameuter des guests (le Docteur bien sûr mais il y a Martha, qu'on nous dit partie en lune de miel ! Et les autres que l'on voit à la fin de la saison 4 du Docteur, dans une grande réunion de famille qui a donné un superbe final), bref, donc si on passe ces idioties, le scénario est lent, poussif, et pas franchement à rebondissements.

 

Bon mais y'a quand même des bons côtés. La relation entre le gouvernement et les ET, et les coulisses du pouvoir, bien que très longués, sont très intéressants. Le premier ministre place un pauvre gars, mis en avant pour essuyer les plâtres, et on suit la longue descente aux enfers de cet homme. Saisissant. Tout comme de voir les élus céder aux chantages des ET, presque sans avoir de scrupules. La seule chose qui leur fait peur, c'est que leur propre intérêt en pâtisse : soit dans leur popularité, soit que leurs enfants soient victimes. Mais si c'est l'enfant d'un autre, encore plus s'il s'agit d'un enfant défavorisé... on fait le bon choix pour la nation ! Réaliste. Effarant. Comme dit Gwen à la fin, voyant à quel point le gouvernement est lâche, on peut comprendre que parfois le Docteur n'ai pas envie de se décarcasser pour sauver ces personnes là.

Bien que les ET manquent de développement (quoi que, dans la réalité ça m'étonnerais fort que les ET nous donnent un résumé de qui ils sont, d'où ils viennent, où ils vont !) j'ai apprécié les longues séquences de "dialogues" entre l'ambassadeur anglais et l'ET. Flippant et intriguant.

torchwood_grand.jpgEt puis surtout, l'intérêt c'est un vrai développement des personnages. On entre dans leur vie intime, loin du boulot. J'ai adoré le beau-frère de Ianto, un "beauf", une vrai gueule mais au grand coeur. Le genre de mec pour qui "tafiole" est affectueux. En deux coups de pinceaux, le personnage est crédible, présent, intéressant. Bravo. (pareil l'ami de Gwen dans la police est un personnage super, et nous le fait sentir en deux secondes. Brillant) Les autres membres de leurs familles ? Ben je les ai trouvé fade, mais ils ont le mérite d'être là. Je passe sur la fin, hallucinante mais collant très bien avec le personnage de Jack : sa fille lui donne le beau rôle alors qu'ils sont en froid. Et coup du destin, il se voit forcé de la "trahir" pour le bien de tous (illustration magistrale du dilemme du un contre un million, que faire ? Ce que personnellement je trouve terrible c'est que le "un" en question n'ai pas eu son mot à dire)

Et que dire de la relation Jack / Ianto si ce n'est que c'est un couple homosexuel qui passe super bien à l'écran. Pas de superflu, ça fait juste crédible, et c'est chouette. Presque plus que Gwen et Ryse, bien que c'est touchant de voir comment il est prêt à tout pour elle, tout en restant très 'terre à terre'. 

Enfin je ne peux parler personnage sans évoquer la "méchante", une soldate sans pitié, mais qui avant tout fait tout ce qu'elle croit juste pour sa patrie. Une mentalité de soldat, qui a besoin d'ordres pour agir, mais qui sait penser aussi. Un personnage réussis, charismatique.

 

Pour finir, impossible de ne pas évoquer le vrai abbattement qui saisis Torchwood : pourchassés, meurtris dans leur corps et dans leur âme, il se sentent tellement dépassés par les ET qu'ils abandonnent. Du jamais vu ! Heureusement que leur famille est là pour les secouer. J'aime bien ce revers de la médaille. Encore une fois ils n'en font que plus crédible.

Ils se passe mine de rien de vrais bouleversements, et c'est ce que j'aime -tout en le redoutant- dans ce genre de série : ils osent aller loin, très loin (trop loin parfois).

 

Donc au final une saison qui se regarde, mais plus pour savoir comment évolue la série qu'autre chose, et pour les personnages. Pour une analyse en détail je vous conseille "analyses en séries" : mais attention aux spoilers !

 

Et pour ceux qui ont vu la saison, attention méga big spoiler (surlignez pour lire)

J'suis trop dégouté qu'ils aient tués Ianto, de manière assez idiote en plus, histoire de changer. Rah c'était chouette sa relation avec Jack, et puis c'était un perso qui méritaient d'être mieux developpé. Zut il me manquera. En plus je vois pas pourquoi Jack a pu faire revivre Owen, et pas lui ! Paix à ton âme Ianto Jones...

(note : au vu de l'énormité du spoiler, si vous voulez commenter sa mort prière de préciser "spoiler" pour ceux qui n'ont pas vu cette saison).

Commenter cet article

Caliope 28/07/2011 23:43


Hep, le bonsoir, tiens une série que je connais. Tu savais d'ailleurs que torchwood est l'anagramme de doctor who ? C'est la première chose qu'on m'ait dite quand on m'a refilé la série ! Waouh !
(moi qui demandais à ce moment ce que racontait la série, on ne peux pas dire que ça m'ait beaucoup renseigné !)

Donc, fan à mes heures de doctor who j'ai commencé à regarder. J'ai lâché à la moitié et ça m'a tellement marqué depuis que je ne sais plus du tout ce que ça raconte (bon, évidemment si puisque
j'ai lu ton article) mais là où je veux en venir : un jour, un ami me montre une scène de cabaret et je vois ce beau mec brun qui chante super bien, mais qui est-ce, je connais ce visage...

Bon eh alors, c'est qui ? Capitaine Jack Harkness alias John Barrowman. Il chante, mais alors trop bien, belle voix, bonne justesse, je suis fan depuis.
Pour info+, il chante une version de Your Song, chanson de Moulin Rouge.

Si tu connais pas sa voix, fonce sur youtube, il y a plein de vidéo. ;-) See you !


Lael 30/07/2011 02:51



Aouh, je connais pas mal de fans qui vont se pâmer alors XD


Oui c'est sûr que l'anagramme ça renseigne pas beaucoup lol



Elysio 13/07/2011 11:26


Plus âgé et plus mature oui. À la base DW est une série pour enfants, d'où l'heure de diffusion et même si ça fait peur y'a pas trop de violence, ce qui n'est pas le cas de TW. Et faire venir le Dr
dans TW ça obligerait les enfants à regarder la série, qui n'est pas vraiment adaptée à un public jeune. Et comme l'a dit Vert, déjà que Matt Smith se met dans tous ses états quand River
l'embrasse, il ferait sûrement une attaque en voyant la débauche de TW 8D


Lael 14/07/2011 00:50



c'est marrant, je ne vois pas du tout DW comme une série pour enfant. Les cybermen par exemple, ils ont réussis à me traumatiser XD ces gens qui se font transformer en machine sans même pouvoir
crier, c'était vraiment trop affreux pour moi... Oui je sais, je suis une âme sensible lol N'empêche. Enfin bref, c'est sur que TW c'est encore plus pour adulte.



Elysio 13/07/2011 02:31


Quoi personne n'a commenté ? D: Quelle honte !
Bon mon visionnage date un peu, mais je suis globalement peu d'accord avec toi dans le sens où j'ai complètement accroché à cette saison, je ne me suis pas ennuyé une seconde. Il y a de longues
scènes, mais elles sont essentielles (je pense aux débats entre les dirigeants, un morceau de monstruosité humaine, il fallait oser écrire un scénario comme ça). Et ça révèle vraiment l'âme humaine
(et pour ça pas besoin d'effets spéciaux). La série a vraiment gagné une étoile avec ce nouveau format.

Côté personnage ils évoluent tous, les interrogations floues de la saison 2 trouvent des réponses. Le dilemme psychologique ça peut faire lourd, je conçois, mais l'ensemble reste cohérent. De toute
façon, TW n'est pas DW, ça a été créé justement pour un autre public, il faut savoir séparer.

Tiens d'ailleurs, une info de première main de Moffat, à propos des guests : il a dit que, vu le public visé et le propos, le Docteur ne serait jamais dans TW, la question est donc réglée ! :D

On verra ce qu'il y a de nouveau avec la saison 4 qui commence !


Lael 13/07/2011 03:37



c'est cool d'avoir ton avis XD


jte suis pas trop, torchwood a été crée pour un public plus âgé ? en même temps le fantastique de DW fait flipper... M'enfin y'a moins le côté dilemne moral et "torture mentale" c'est vrai. Je ne
vois pas pourquoi le Docteur ne serais pas dans TW par contre ?



Lael 02/09/2010 13:33


En fait ça m'a assez traumatisé, j'y repense souvent. Les dilemmes moraux évoqués secouent vachement, on peut pas dire qu'ils y aillent avec le dos de la cuillère. Et vous ? L'avez vous regardé ?
Qu'en avez vous pensé ?