Des dramas corréens comiques et fantastiques (2) : Mystic Pop up bar

Publié le par Lael Marguerite

Attention, gros coup de coeur en approche !

Des dramas corréens comiques et fantastiques (2) : Mystic Pop up bar

2020, basé sur un webtoon - 12 ep d'une heure. Weol-ju est une chamane qui peut lire dans les rêves et aide son prochain dans l'ancien joseon. Mais suite à un drame, son âme est contrainte de faire pénitence. 500 ans plus tard, elle tient un bar, le Mystic. Il lui reste à trouver 10 clients à aider pour racheter sa faute, mais à notre époque moderne les gens n'arrivent plus à se confier. Elle rencontre Han Kang-bae qui lui possède le don bien pénible de faire parler les gens au moindre touché. Elle passe alors un marché avec lui : si il l'aide à faire parler les gens, elle l'aiderait à se débarrasser de son don qui lui cause de la souffrance en l'isolant des autres.

Dès le premier épisode ce drama fantastique m'a beaucoup plu. Beaucoup de sensibilités, des acteurs qui ne surjouent pas, du drame mais surtout de l'humour léger qui fait sourire, des dialogues léchés... Il y a même un peu d'action, et les effets spéciaux sont top. Autant dire que j'ai du mal à trouver un défaut à ce drama ! Les personnages sont super, notamment Weol ju qui a un sacré caractère. J'aime aussi comment est fait le lien entre passé et présent dans les comportements.

Les thèmes du deuil, de la culpabilité, du péché et de la rédemption sont au cœur de la série, notamment par Weol-ju qui, en ayant maudit les humains lors de sa mort, se retrouve à devoir les aider, ce qu'elle ne fait pas toujours de bonnes grâces. On pourra noter d'ailleurs qu'elle peut être très dur avec les personnes ayant péchés, et la vision de l'enfer de la série est celle des 9 cercles bouddhistes, ça ne rigole pas. Mais cette intransigeance cache aussi beaucoup de bonté. D'ailleurs on visite avec Kang bae l'au-delà dans un épisode d'anthologie (ep4) où les ancêtres font des épreuves olympiques pour élire celui qui donnera les bons numéros du Loto à son descendant bien vivant ! C'est ce qui est géniale avec cette série, c'est à la fois une comédie avec des passages très drôles (les passages dans l'Au-delà m'ont un peu rappelé The Good Place), mais aussi avec du drame, de l'émotion, et même un peu d'action (j'aurais aimé qu'il y en ai plus d'ailleurs). La série parle de notre société et de ses travers, avec le monde impitoyable du travail et les difficultés à vivre, mais aussi le rapport avec l'au delà, la réincarnation etc. Les sujets sont actuels comme le harcèlement au travail et tout ce qu'une vendeuse doit supporter avec le sourire, (épisode 1) ou encore le problème de pistonage à l'embauche (ep3), la difficulté à avoir un enfant... c'est touchant sans être plombant c'est très bien fait. On voit bien la pression de la société, où ne pas avoir de travail, de femme, ne pas pouvoir avoir d'enfant... est rendu d'autant plus difficile à cause de la société. Les maris sont toujours assez idéal, même si ils travaillent trop, là où les femmes sont plus complexes, peuvent aller très loin par jalousie etc.

Et puis dans le fond la série parle surtout d'amour. Des liens entre les gens, des liens d'amitié avec le trio de tête de la série qui fonctionne à merveille. Et bien sûr de relation amoureuse proprement dite : celle de l'amour perdu de Weol-ju, et puis Kang-bae qui fait une sacré rencontre.

La première rencontre avec sa belle est plutôt musclée !

La première rencontre avec sa belle est plutôt musclée !

J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le personnage de cette fille, agent de sécurité et plutôt garçon manqué, mais qui a en même temps beaucoup de sensibilité. En fait tout les personnages ont beaucoup de sensibilité, comme dans Strong girl bong soon que je vous présentais l'autre jour, et c'est super agréable, ça donne de la profondeur aux histoires.

Et puis quelle équipe de bras cassés ! Leur plongée dans l'inconscient dans l'épisode 2 m'a fait beaucoup rire. J'ai adoré ces personnages. Et j'ai aimé la poésie que la série arrivait à tirer dans la représentation de l'inconscient justement, vu à un moment comme une salle de cinéma avec la projection des souvenirs.

Des dramas corréens comiques et fantastiques (2) : Mystic Pop up bar

Ou encore le magnifique l'arbre enflammés du premier épisode, qui m'a vraiment ému. C'était splendide.

Des dramas corréens comiques et fantastiques (2) : Mystic Pop up bar

Le drama a quelques plans comme ça très travaillés, très cinématographique. Bref c'est beau. Les moments de vie dans le passé sont aussi bien rendus. Niveau forme, quelques bruitages ponctuent l'humour de façon un brin too much (comme le fait qu'on entend une lionne rugir quand Weol-ju est en colère).

En mini malus, je dois vous signaler une vision grossophobe dans l'épisode 3 avec une femme se plaignant de grossir qui mange trop, c'est un détail mais c'est pas cool. La série fait des blagues limites aussi au sujet des homos, "je juge pas hein mais un peu quand même". Certes pour un hétéro faire un rêve homo ça peut être troublant, mais c'est un peu trop exagéré (j'avais eu le même malaise devant Strong girl bong soon).

 

En conclusion, Mystic Pop-up bar est un gros coup de coeur, rien de moins que le meilleur drama que j'ai pu voir jusqu'à présent ! C'est une comédie très réussie, je me suis bien marré, et en même temps le drama aborde avec doigté et pertinence des sujets sérieux pour aider les gens dans leur quotidien (notamment les difficultés au travail ou dans les relations amoureuses). ça fait chaud au cœur de voir des vies être guéries. L'aspect fantastique est bien rendu et la galerie de personnages est top. Ils m'ont éclatés. La fin réserve plusieurs révélations mais j'ai pas vu tout venir, le dernier épisode est particulièrement réussi quand tu sais que la plupart des dramas finissent mal (du moins il me semble). Ils m'ont bien eut.

Drôle, émouvant... un coup de cœur que je conseille vivement ! 4/5

Barème/dosage des éléments de cette série :

tranche de vie ++++
humour +++
fantastique +++
drame +++
amour ++
action +

Publié dans dramas corréens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article