SGU saison 2 (épisodes 1 à 3)

Publié le par Lael

Retrouvez la saison 2 d'SGU sur Serie Club, le lundi à 17h40 (attention, cela a commencé dix à quinzes minutes avant !) et le vendredi soir à 20h40.

 

En ce début de saison, deux choses sont frappantes : une continuité parfaite de la saison 1, et un enchaînement qui ne laisse aucun répit, ni au spectateur ni aux personnages (enfin surtout Rush et Young).

On retrouve l'éternel dilemne de "la fin justifie t'elle les moyens", peut t'on sacrifier quelques vies pour en sauver beaucoup d'autres... Rush n'en fait qu'à sa tête, cache des choses, ment. Le colonel Young se prend le bec avec Camille ou Telford parce qu'ils ne sont pas du même avis. Bref, on est en terrain connu.

Les épisodes s'enchaînent, chaque fin donnant une piste pour la suite, et malgré quelques longueurs (notamment dans l'épisode trois), on retrouve l'espèce de "déconstruction" scenaristique propre à SGU, qui à la fois suit des schémas classiques et inove, laisse des 'blancs', alterne les moments de vies de manière presque réaliste. Cela se retrouve aussi sur la longueur de la série : le mystère de l'univers ne se dévoile que par petit bout et par le fruit du hasard ; on nous montre soudainement des alliens sans nous dire qui ils sont, on ne comprends pas leur langue, et on les quitte sans en savoir plus, on abandonne des personnages pour les retrouver longtemps après... J'aime cette audace narrative, pas toujours portée au bout, parfois destabilisante, mais vrai.

Il faut avouer que si SGU me fait parfois râler, la série possède son propre style : outre ce choix de réalisme (qui n'abandonne jamais pourtant les bonnes vieilles ficelles scenaristiques), chaque personnage a ses opinions et ses propres buts, il n'y a pas une voix unique (et c'est bien ce qui leur donne du fil à retordre). Visuellement, il y a une ambiance : des tons gris-chocolat, une caméra qui zoom et s'agite, et un vaisseau qui a la classe avec sa rouille et ses engrenages (une sorte de steampunk de l'espace en fait ! spacepunk ? lol ). Enfin des alliens, rares mais toujours aux fx exceptionnels.

Et je me surprend à apprécier de retrouver ce style particulier.

 

"Mainmise" 2x01

(en vo : intervention)

 

large-FullSize-sgu0201-0012xx.jpg

 

C'était avec une certaine méfiance que j'ai repris cette saison. J'ai loupé le tout début et il m'a été difficile de me remettre dedans, la situation étant assez complexe et l'épisode étant la suite totale du final de la saison 1 (comme si c'était les derniers chapitres d'un même livre). Rien de spécial à dire sur cet épi, je connaissais déjà l'histoire pour avoir lu des spoilers. Ah si, j'ai trouvé très sympa qu'on ait des nouvelles des gens laissés en plan dans la saison 1.

 

"Retombés" 2x02

(vo : aftermath)

 

large-FullSize-sgu0202-0004xx.jpg

 

L'équipe ne sait que faire des prisonniers Luxians. La famine menace à bord, il est urgent de trouver une planète où se réapprovisionner. Rush fait alors des cachoteries dangeureuses...

 

Un épisode assez complet que j'ai bien aimé. Pour plusieurs points :

- il y a des avis très différents sur le Destiny à propos des prisonniers de guerre, et tous se valent : s'ils doivent cohabiter avec eux vu la situation, difficile d'oublier qu'ils les auraient tous tués quelques jours avant !

- un Rush tourmenté : la série se permet de montrer les conséquences de tout ce qu'ils vivent, ce qui est très peu exploités toutes productions confondues (séries TV ou films surtout). Alors cela aurait pu être poussé plus loin, mais j'ai aimé comment aucune explication n'est donné (il devient fou ? c'est un tour du vaisseau ?) et les discussions entre Rush et sa femme qui mettent en avant les choix terribles que le scientifique prends au nom de tous.

- attention gros spoiler : la mort de Riley était superbe ! ce jeu de regard ! ce silence ! Et Young, abbatu. Waw.

 

"Miroir" 2x03

(vo : awakening)

 

large-FullSize-sgu0203-0002xx.jpg

 

Ils découvrent avec stupéfaction un vaisseau identique au Destiny, et encore plus vieux !

 

Cet épi souffre malheureusement de grandes longueurs, mais reste très sympa pour quelques détails originaux. Au début on s'attend au coup classique du "vaisseau fantôme pas si vide que cela". L'exploration du vaisseau est laborieuse, en gros tout les textes sont là pour dire "on a besoin d'untel", et hop untel les rejoint... ce qui rend malheureusement l'épi assez ennuyeux. Et brusquement, un élément vient changer la donne, et donne une fin épique. attention spoiler : c'était trop fort le coup de l'alien qui s'évanouit !

Côté visuel, j'ai bien aimé l'idée du Destiny qui s'arrime à l'autre vaisseau, et l'intérieur de celui ci avec tout ces vieux tuyaux rouillés et les passages toujours très étroits (là tu te dis c'était pas fait pour des humains). spoiler : et l'alien, superbe !

 

Ces épisodes seront rediffusés sur Serie Club ce vendredi !

Publié dans stargate

Commenter cet article

Rodney 15/03/2013 11:47

La saison 2 de Stargate Universe était de loin la meilleure de la série.

Lael 23/03/2013 00:20



ça c'est certain ! c'est dommage finalement qu'ils aient pas laissé la chance à la série pour une saison supplémentaire.


Merci pour ton passage et tout tes commentaires ;)



Malorie 01/09/2011 10:58


Je ne savais pas les dessous de l'histoire, mais bon, ce qui me plaisait chez Daniel c'était son côté "historien/archéologue"... Mais j'adorais Jonas aussi... Enfin, tu vois comme quoi parfois,
nous sommes finalement déçu par les décisions des producteurs !


Lael 01/09/2011 23:57



tout à fait



Malorie 31/08/2011 08:15


Je préfère SG1 ! Je suis fan de Daniel et j'adore l'humour d'O'Neil. Cependant, j'ai beaucoup aimé Atlantis... mais ce n'était pas pareil.


Lael 31/08/2011 20:15



héhé ^^ Daniel j'ai arrêté de l'aimer lorsque son acteur a pris la grosse tête... Je sais pas si tu le sais, mais si il est partis fin saison 5 (pour un final il est vrai terriblement émouvant),
c'était pour tenter une carrière solo. Il est revenu un an après lorsqu'il a vu que ça ne marchait pas. Ses apparitions en tant "qu'être supérieur" dans la saison 6 sont d'ailleurs assez
insuportables à mes yeux, le personnage aussi à pris la grosse tête. Pour finir, les producteurs ont virés son "remplaçant" temporaire Jonas de manière très déplacée (aussi bien pour l'acteur que
pour le personnage), donc au final cette histoire m'a sérieusement refroidit avec Daniel. Pourtant, au départ, j'aimai bien son côté indianna jones, et puis je voulais devenir égyptologue.


Sinon attention, la faute à ne pas faire : On'eill avec deux L, sinon tu parles du colonel froid et déprimé du film Stargate. (d'ailleurs RDA me fait trop rire lorsqu'il dit à Kinsey de ne pas
oublier de mettre 2 L, et avec ses doigts il montre 3 ! )



Val 30/08/2011 13:38


Ah ben on va presque être en phase pour cette seconde saison. Je n'ai pas encore regardé les 3 premiers épisodes, mais ça ne saurait tarder :)


Lael 31/08/2011 01:53



ah c'est cool ça XD



Ellcrys 30/08/2011 10:35


Malheureusement, je n'ai pas pu voir la première saison, je ne pourrais donc pas visionner celle-ci, mais ce n'est que partie remise, car j'adore l'univers Stargate !


Lael 31/08/2011 01:53



Bah comme tu dis ça attendra, mais par contre c'est une ambiance à part, bien différente d'SG1 ou SGA (d'ailleurs tu préfères SG1 ou Atlantis ?)