une certaine porte des étoiles... partie 1

Publié le par Lael

stargate2.jpgA l'occasion de la prochaine diffusion française de la dernière série Stargate, SG Universe, le 29 octobre sur Série club, je souhaite retracer avec vous l'histoire de LA saga de SF de ces dix dernières années. Tout comme Star trek, le phénomène Stargate se renouvelle avec le temps et ne semble pas près de s'éteindre.

 

Mais plutôt que de parler de tout ça de manière scolaire et impersonnelle, je vous propose une odyssée dans cet univers a travers les yeux d'un fan, en l'occurrence, moi même XD Donc vous êtes prévenus, tout ce qui va suivre est fortement subjectif XD Je vous invite a suivre ma propre expérience, un peu comme si je vous montrais l'album photo de famille. Franchissons ensemble la Porte des Etoiles

 

Note : cette article sera fractionné en 4/5 parties, à paraître chaque lundi.


Au commencement, il y a... un film

 

stargate1994
de Roland Emmerich
avec Kurt Russell (colonel O'neil), James Spader (daniel Jackson)                      

                                                                          

Lors de sa sortie en salle, en février 1995, j'avais tout juste huit ans. Je ne savais pas ce qu'étais la science-fiction, et encore moins que ça aurait un grand impact dans ma vie. A cette époque je chantais à tue tête Hakuna Matata et autre Soyez prêtes, passionnée par Le Roi Lion, le dessin animé de Walt Disney sortis un an auparavant. Bref, pour moi, ce film est passé totalement inaperçu, tandis que partout on célébrais avec enthousiasme le talent de réalisateur et de scenariste de Roland Emmerich qui signait là son premier grand succès. Il a confirmé par la suite son talent pour les blockbusters avec Independance Day (1996), Godzilla (1998), the Patriot (2000) ou Le Jour d'Après (2004).

Ce n'est que des années plus tard, une fois que j'ai connu la série qui en est issue, Stargate SG1, que j'ai enfin vu ce film.

 

filmstarg9

 

synopsis :


En 1928, à Guizeh en Egypte, les archéologues découvrent un bien mystérieux artefact : un immense anneau de pierre gravé de symboles qui n'ont rien d'égyptiens. Bien des années plus tard, l'archéologue Daniel Jackson, célèbre pour ses théories fumeuses comme quoi les pyramides seraient en fait des sites d'atterrissages pour vaisseaux spatiaux, est engagée pour traduire l'artefact. Il n'aurait jamais pu imaginer que cela allait l'amener à affronter Râ, l'un des dieux égyptiens les plus puissants...

 

En quelques mots : grandiose visuellement tout en restant sobre (pas besoin de grandes batailles spatiales), c'est avant tout un beau film. Outre une réalisation casi impeccable, c'est l'esthétique, soignée et envoûtante, qui frappe en premier. Et si le conflit ouvert militaire/scientifique est assez lourd, on se laisse charmer par l'aventure racontée. D'autant qu'au niveau historique par rapport à l'égypte ancienne, ça se tient ! Autant dire que c'est presque de la Hard SF.

 

Bref, je vous le conseille fortement.

 

Je vous laisse explorer le film plus en avant dans les articles que je lui ai consacrés sur mon site ici (accès revue Comtraya -> comtry on line. Ce site a plusieurs années, je vous prie d'être indulgents XD Ci-après je donnerais plus d'explication sur ce fanzine) Je vous conseille notamment la visite guidée du vaisseau de Râ 

 


Stargate : SG1

La porte des étoiles s'ouvre sur la Voie Lactée... et au delà

 

En 1997, une série est tirée du film : c'est très vite un très grand succès. Avec dix ans d'existence (dix saisons) Stargate SG1 est entré dans l'Histoire comme étant la plus longue série SF !


synopsis :

(La série est la suite du film)


O'neill retourne chercher Daniel : la Porte des Etoiles s'est activée, un méchant aux yeux brillants à fait son apparition. Ils découvrent alors que la Porte des Etoiles n'est pas restreinte à Abydos : elle peut faire voyager dans toute la galaxie ! Râ n'étant en fait qu'un méchant parmis tant d'autres : les goa'ulds dominent la galaxie, asservissant de nombreux peuples. Alors un programme est mis sur pied pour explorer la galaxie a travers la Porte, en espérant trouver des technologies et/ou des alliés en prévision de l'affrontement inévitable avec ces ET aux yeux lumineux. SG1 en est l'équipe phare.

 

125556802.jpg

Personnages :

 

Richard Dean Anderson    alias  Jack On'eill
Amanda Tapping                 Samantha Carter

 Michael Shanks                   Daniel Jackson
Christopher Judge              Tea'lc

Don S Davis                          General Hammond

Teryl Rothery                         Dr Janet Fraiser

Corin Nemec                       Jonas (saison 6)

Ben Browder                        Cameron Mitchell (saison 9&10)

Claudia Black                      Vala Mal Doran (saison 9&10)


Mon avis :


Vraiment dur de vous expliquer pourquoi j'aime tellement cette série, après tout c'est ça être fan lol mais je peux essayer. Quelques éléments qui me viennent à l'esprit :

- l'humour. Stargate c'est avant tout pour moi cet espèce de ton décalé, où la série se moque allégrement d'elle même. Avec bien sûr le personnage de Jack O'neill, particulièrement... cabotin. Mais pas que lui, les scénaristes s'en sont aussi données à coeur joie. 

- des scenarios très travaillés, des aventures palpitantes

- de l'émotion aussi bien que de l'action

- l'utilisation intelligente des mythes et légendes de notre planète, souvent méconnues injustement.

- les effets spéciaux de grande qualité

- une solide réalisation

sam-sapprete-a-sauter-les-faux-ami.jpg

A la base j'ai regardé SG1 pour son lien avec l'égypte ancienne et puis je me suis prise au jeu. Il est vite devenu vital pour moi d'être devant M6 le soir des diffusions ! C'est autour de la saison 5 que j'ai littéralement fondu : je me suis mise à enregistrer les épisodes (de bonnes vieilles casettes que j'ai dû jeter il y a peu, paix à leurs âmes) et j'ai passé une annonce dans un "série TV" (magasine) pour trouver une correspondante avec qui parler

 

de ma passion. J'ai été surprise d'être publiée, et encore plus de recevoir des réponses ! C'est comme ça que j'ai rencontré Jack (c'est une fille malgré le surnom) avec qui nos lettres sont vites devenues des doubles-pages... et on a finit par créer un webzine, "comtraya". Pendant deux-trois ans, c'était le pied, on a sortis deux numéros, que l'on envoyait par la poste aux quelques fans qu'on connaissait. Puis j'ai été à la convention de Nice 2004. J'étais mordu de Jonas (corin Nemec, alias parker lewis ne perd jamais) et j'ai connu un moment de grâce, dans ses bras (ou presque) le temps d'une photo (ci contre).

  Et puis on en était à la saison 8 de Stargate en france, et tandis que Jack s'interessait de moins en moins à SG1, j'ai alors fait un site pour la revue (stargate.forever.ifrance.com). Mais c'était trop tard, moi même je perdais mon interêt, trouvant qu'SG1 n'était que l'ombre d'elle même. Donc forcément, j'ai voulu continuer Comtraya en solo mais j'ai vite abandonné. Je suis passée à d'autres choses, j'ai fondé mon jdr "Imaginary" (qui n'a pas survécu lui non plus) et puis je me suis interessée à la SFF, en livres. Et je reviens doucement à Stargate, un peu comme on revient vers ses premiers amours. C'est pas comme avant, forcément, mais ça me fait toujours autant plaisir de passer de bons moments avec SG1 !

 

jack-to-be-continued-Promethee.jpg

A suivre, tout les lundis prochains :

décortication en règle d'SG1, Stargate Atlantis, Stargate Infinity, et la nouvelle série Stargate Universe

 

Note : J'ai malheureusement égaré mes codes d'indentification pour mon site, je ne peux donc plus le modifier... Mais je vais peut être reprendre les articles de Comtraya -heureusement que j'ai des copies- sur un nouveau site, vu que là avec ifrance c'est vraiment la galère de naviguer dessus. Affaire à suivre

Publié dans stargate

Commenter cet article