[manga] Shaman King tome 1 à 9

Publié le par Lael

1998-2004, 32 volumes. Shonen nekketsu.

Manta est un collégien très ordinaire. Un jour, traversant un cimetière pour gagner du temps, il rencontre Yoh, un shaman. Yoh peut voir les fantômes et fusionner avec eux pour utiliser leurs compétences. Mais c'est surtout un rêveur qui adore regarder les étoiles !

Le premier tome est vraiment extra de bout en bout, et nous montre la vie ordinaire du shaman Yoh, qui est là pour aider les fantômes, mais surtout, estime que ce sont des potes, et cherche un fantôme puissant (on saura dans le tome 2 pourquoi). Ce tome met en place toutes les rencontres qui seront capitales pour plus tard, que ce soit le fantôme Amidamaru, ancien puissant samouraï, Manta, simple collégien qui se prend vite d'amitié pour Yoh, Ryû, chef de petites frappes, et Ren, autre shaman pour qui la fin justifie les moyens.

Ce qui m'a frappé dans ce premier tome, outre une narration qui s'enchaîne avec logique et coule toute seule, c'est le graphisme, qui certes, reste du shonen "classique", mais possède aussi un côté caricatural (influence BD franco-belge ?) et des formes fluides (ça rappelle un peu l'actuel Dreamland, global manga français de Reno Lemaire) :

(je rappelle que les bulles se lisent de haut en bas et de droite à gauche)

[manga] Shaman King tome 1 à 9
[manga] Shaman King tome 1 à 9

Regardez les look de Manta, petite boule humaine, et de ses camarades de classes, pas un n'a des proportions "classiques" !

Pour en revenir à l'histoire, j'aime beaucoup ce principe de "passeur d'âme", de personnes reliant l'au-delà et le monde physique, qui rappelle de bons épisodes de la première saison de Bleach, ou d'un autre shinigami, Rinne.

Le personnage principal Yoh dénote tout de suite par son caractère, et on sent que ce sera là une originalité qui fera merveille au fil des tomes : on n'a pas ici un personnage-type au sang chaud, toujours battant etc, non, en gros... c'est un glandeur ! Cela vient apporter un calme apaisant, une philosophie de vie de l'instant présent qui est agréable à suivre, et beaucoup d'humour.

[manga] Shaman King tome 1 à 9

Les autres personnages se révèlent tous aussi bons, et leur évolution au fil des tomes est un grand bonheur à lire. Chaque personnage a un background soigné, et comme dit Yoh, toute personne capable de voir des fantôme n'est pas fondamentalement mauvaise. Ainsi Ryû, chef de bande minable qui se fera ridiculiser à maintes reprises avec sa chevelure en banane, n'est pas juste là pour la caricature et l'humour, il cherche avec obsession sa "best place", et finira par donner une explication assez touchante.

[manga] Shaman King tome 1 à 9

Le tome 1 peut être lu comme un one-shot, ne laissant pas de cliffhanger. Le reste de la saga suit l'évolution entamée à la fin du tome : maintenant, place au Shaman Fight qui permettra de désigner le Shaman King.

Mais c'est quoi au juste, le Shaman King ? Je laisse le grand père de Yoh vous l'expliquer :

[manga] Shaman King tome 1 à 9
[manga] Shaman King tome 1 à 9
[manga] Shaman King tome 1 à 9

Avec ces trois planches, on a l'essence de la saga : beaucoup d'humanisme et de respect envers une nature maltraité, et un Yoh... qui veut juste profiter de la vie en en faisant le moins possible !

Avec le Tome 2 on entame donc des confrontations entre Shaman pour devenir Shaman King, délaissant le côté "vie ordinaire" du Tome 1, ce qui m'a beaucoup déçue à la première lecture. On entre dans un Shonen Nekketsu classique, avec combat sur combat. SAUF QUE. Sauf que j'ai relu ce début, et maintenant je me délecte de chaque tome malgré l'aspect un peu répétitif des combats, savez-vous pourquoi ? Parce que les combats nous réservent des surprises grâce au style de combat (différentes techniques de shamanisme et au final plus un combat d'esprit que de force), aux personnages inimitables et à l'humour surprenante et tordante. Parce que j'ai pris plaisir à voir la philosophie distillée de-ci de-là.

La première confrontation "officielle", lors des combats de pré-sélection, avec Horohoro dans le tome 4, résume tout ça en une planche :

[manga] Shaman King tome 1 à 9

(Ah oui, la folle qui débarque à la fin, c'est la fiancée de Yoh, assez stéréotypée tsundere malheureusement)

Au final, le but, être Shaman King, ne m'intéresse vraiment pas, mais je trouve que suivre les personnages dans leur évolutions se révèle passionnant. Et je me répète, mais l'humour aide beaucoup, le tout ayant aussi les caractéristiques d'un nekketsu réussis (tensions, moments de bravoures, combativité).

[manga] Shaman King tome 1 à 9
[manga] Shaman King tome 1 à 9

Sur ces 9 tomes, deux petits "arcs" notables m'ont marqués, le premier avec le combat contre Faust. Autant dire que c'est un combat épique qui m'a fait froid dans le dos, avec ce Shaman manipulateur de morts prêt aux coups les plus bas, dire qu'on le reverra, brr. Le mangaka en a profité pour y aller sur un dessin assez macabre, qui sans être gore, m'a bien fait frémir (d'accord j'suis une petite nature, mais je me suis mis à la place de Manta quoi !).

[manga] Shaman King tome 1 à 9
[manga] Shaman King tome 1 à 9

L'autre arc qui m'a marqué, s'attarde sur Ren et son père. Bon là, j'ai presque envie de dire que le mangaka n'a pas osé y aller franco, car on nous parles de torture, mais on ne voit rien. N'empêche, l'arc est assez impressionnant sur le développement de Ren et sa famille. Je regrette juste la fin, presque trop facile, pour ne pas dire un peu absurde, avec l'apparition de deux personnages où tu te dis «wtf pourquoi ne sont ils pas intervenus avant ?». Jveux pas dire mais ils sont vraiment pas net dans cette famille et ça m'a choqué qu'ils se la jouent l'air de rien ! Le père n'est pas le seul monstre, même si c'est lui qui s'est égaré, «qui ne dit mot consent» comme on dit.

J'arrête ma critique avec le 9ème tome qui marque la fin des présélections et le début du Shaman Fight proprement dit, et ne laisse pas sur un cliffhanger énorme. Cependant il met mine de rien un nouveau personnage, Hao, qui se révélera central et lancera une grosse intrigue dès le tome suivant. A vous de décider si vous continuez ou non, mais moi oui :) A noter que la saga est très facilement trouvable en occasion.

En conclusion, je vous invite au moins à tenter le premier tome, qui est vraiment génial de bout en bout. Ensuite on entre dans un shonen nekketsu original qui m'a vraiment ravi par ses personnages, son humour et sa philosophie.

4/5

ps 1 : les seuls personnages qui ne m'ont pas fait rire sont les esprits pervers de Tamao.

ps 2 : l'évolution finale de Ryû m'a parut hyper rapide et un peu trop forcée par la main de l'auteur !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article