[cuisine] mangez des fleurs et plantes de votre jardin !

Publié le par Lael

Ces jours-ci c'est le moment ou jamais de profiter de votre jardin comme vous ne l'aurez sans doute pas imaginé : non pas à fainéanter sous le soleil de printemps entre deux averses, mais en cueillant et mangeant certaines plantes qu'on n'a pas l'habitude de voir dans notre assiette. Deux-trois idées rapides pour mettre un peu de nouveauté dans vos plats !

 

Les feuilles de pissenlit se mangent en salade, cela vous le savez peut être. Mais vous pouvez aussi les manger chaud, juste poêlées et réduites (cf après début 'omelette aux orties'). Le pissenlit peut être un peu amer.

 

glycine.JPGSi vous avez la chance d'avoir une glycine bien fleurie, c'est le moment de profiter de son parfum... et de ses fleurs ! Note importante : ne prenez que les fleurs, les feuilles sont toxiques.

 

- Comme avec les fleurs d'acacia lorsqu'elles s'ouvriront, vous pouvez en faire des beignets, en trempant directement les grappes dans la pâte puis cuits à la friture (perso je préfère les beignets d'acacia).

 

-Tisane de fleurs de glycines :

Rien de plus simple, 3 ou 4 grappes dont vous retirez les fleurs (elles doivent être bien ouverte pour avoir plus d'arôme) pour environ 1 litre d'eau. Mettez dans de l'eau presque bouillante (cela ne doit pas être trop trop chaud), touillez, couvrez, attendez 5 minutes. Filtrez et servez.

 

-Gelée / confiture :

un saladier de fleurs de glycines

300 g de sucre

2 sachets de 2 g d'agar-agar (ou autre gélifiant)

 

Faire une tisane de glycine (1 L) très concentrée (beaucoup de fleurs, un gros saladier). Passez la tisane dans un tamis, bien pressez les fleurs pour en exprimer les saveurs. Mettre 300gr de sucre dans une casserole avec 1/4 de litre d'eau. Le faire cuire à feu doux deux-trois minutes, rajouter la tisane. Mélanger 2 sachet d'agar-agar de 2g dans un verre avec un peu d'eau, ajouter un peu de tisane, et reverser le tout dans la casserole. Faire bouillir doucement quelques minutes pour faire prendre l'agar-agar. Verser chaud dans des bocaux, refermer tout de suite. Ne pas les bouger le temps que ça fige. Prêt à consommer 2 heures après. 

 

Pour finir je vais vous parler de cette plante qui a mauvaise réputation, l'ortie ! Une plante d'avenir sans aucun doute, vu que c'est un concentré de bonnes choses (vitamines, minéraux, et même protéines !) et qu'elle pousse toute seule. Vous savez peut être que l'on peut faire une soupe d'ortie. Mais on peut aussi la manger à la poêle, en purée (mélangée à un autre légume), etc. Alors oui, ça pique : prenez des gants (l y a quand même une méthode pour la cueillir sans les gants mais bon XD) , hacher là avec un bon couteau (vous pouvez enlever les grosses tiges), et hop dans la poêle ! Vous pouvez aussi la mixer.

L'ortie me rappelle en bouche l'épinard, avec un arrière goût "piquant" (ou plutôt irritant dans le sens où ce n'est pas un piment !). A ce propos, plus vous la broyerez, moins elle piquera : une bonne astuce si vous êtes fragile de la gorge (comme moi).

 

L'autre jour j'ai testé pour vous : omelette aux orties.

 

Après avoir haché les orties, mettez-les dans la poêle. Salez-les pour qu'ils sortent leur jus. Rajoutez un petit peu d'eau au besoin. Laissez-les réduire. Plus vous les cuirez, moins ils seront irritants. Rajoutez deux oeufs battus une fois que l'ortie a bien réduit... (j'ai mis aussi des dés de jambon, ce qui fait beaucoup -trop- de protéines en tout, mais pour les carnivores c'est appréciable -et peut aider les irréductibles à accepter de manger "des trucs verts". On peut toutefois bien s'en passer.) Un peu de gruyère pour les gloutons, et voilà !

 

omelette-aux-orties--1-.JPG

La quantité d'ortie dépendra des goûts de chacun, dans mon cas j'en ai trop mis ^^

 

Note sur ma 'source' : ma cousine travaille sur l'étude des plantes sauvages, elle en mange tout les jours ;) Je vous convie d'ailleurs à jeter un oeil sur la revue à laquelle elle participe. Il y a même des stages et journée découverte en Isère pour reconnaître et savoir cuisiner les plantes sauvages.

 

ps : Il y a aussi la possibilité de faire une tarte à la glycine ! Mais je n'ai pas la recette sous la main, ma gentille cousine tu nous donnes la recette en commentaire stp ? ou si c'est trop compliqué je la publierai une autre fois.

Publié dans divers et variés

Commenter cet article

lenoury 14/10/2014 23:04

Bonsoir,
tout les ans, avec ma fille c'est cueillette de fleur de pissenlit :)
Toutes les deux accro au miel de pissenlit, c'est notre plaisir annuel :)

Lael 27/10/2014 21:44



ah tiens comment vous faites du miel de pissenlit ?



Lucie 25/05/2013 10:27

Pour répondre à Fanarie et Lael : fleurs des orties se voient très peu à l'oeil nu. Alors je ne pense pas que tu parles des orties Fanarie, mais plutôt qu'un lamier ou quelque chose comme ça, que
l'on peut aussi appeler "ortie blanche". Est-ce que la plante dont tu parles pique ?

Lucie 12/05/2013 10:55

C'est les Jardins du Marais, pas les Gens^^

Christophe Monplaisir 12/05/2013 10:51

J'aimais bien la phrase d'Yves des Gens du Marais au sujet de l'ortie : "C'est un légume en temps de guerre, et une mauvaise herbe en temps de paix."
As-tu essayé la tarte sucrée au pissenlit? Ça vaut le détour!

Comme le disait Orwell, la fiction ne pourra jamais être aussi incroyable que la réalité!

Lael 25/05/2013 00:58



de bien belles phrases ! merci !



Lucie 12/05/2013 10:43

Salut cousine,
Super ton article ! Ça fait plaisir de voir des gens qui s'y intéresse d'une manière concrète :).
Je n'ai pas la recette de la tarte à la glycine sous la main, mais dès que je l'ai, je l'envoie.
Continue sur ta lancée, la prochaine fois, je te montre une autre plante, un peu moins "forte" que l'ortie, tu verras :).
À bientôt !

Lael 25/05/2013 00:57



ouaiii j'ai hâte ^^