[livre SFFF] L'aube des spectres, les dossiers Dresden Tome 3 de Jim Butcher

Publié le par Lael Marguerite

[livre SFFF] L'aube des spectres, les dossiers Dresden Tome 3 de Jim Butcher

Harry Dresden a affronté son lot d'horreurs : des scorpions géants, des vampires obsédés, des loups-garous complètement tarés... Le pain quotidien du seul mage de l'annuaire. Mais même ses années passées à traquer le surnaturel ne l'ont pas préparé à cette affaire : le monde des esprits est devenu fou. Les fantômes harcèlent Chicago, et on ne parle pas de portes qui claquent ou de cris dans la nuit ! Non, on parle de spectres torturés, violents et... sanguinaires. Quelqu'un - ou quelque chose - les pousse à se réveiller de méchante humeur. Pourquoi ? Et pourquoi la plupart des victimes ont-elles un lien avec Harry ? S'il ne le découvre pas bientôt, il pourrait bien lui-même finir avec un drap et des chaînes... (résumé officiel)

Il m'aura fallu du temps pour revenir à cette saga de fantasy urbaine : après avoir lu les tomes 1et 2 il y a presque dix ans, j'ai tout simplement arrêté par difficulté à trouver la suite en papier tout en sachant que la saga n'est pas complètement traduite en français (snif). J'ai relu avec plaisir ces deux tomes l'année dernière, et ayant enfin trouvé le tome 3 en occasion, voilà donc que j'ai attaqué la suite fin août.

Je précise tout ceci car ce tome 3, bien qu'en ayant une intrigue indépendante comme de coutume, fait tout de même un tel effort de connexion avec les premiers tomes que j'ai été perdue. Je n'ai pas du tout aimé le début du tome, et j'ai eu du mal à rentrer dedans. En effet on nous largue en pleine scène intense qui a tout l'air d'une scène de fin, avec comme acolyte de Dresden un personnage du deuxième tome. Et là j'ai vraiment eu du mal, comment dire sans spoiler, ce personnage était plutôt un ennemi de Dresden, et on n'a pas pu vivre le renforcement de l'amitié qui les relie désormais, apparemment depuis un moment, et paf, on nous l'impose comme ça. Bref, l'entrée en matière a été difficile. Et puis Murphy m'a beaucoup manqué. L'inspectrice apparait peu, et leur duo était tellement savoureux (même si le fait qu'elle le rabroue tout le temps m'énervais), que voilà y'a un gros manque. En prime l'intrigue amène Dresden auprès d'un "copain" flic donc je ne me souvenais pas du tout et que j'ai confondu avec un mafioso (dire que j'ai relu tout ça il y a peu, Dory sors de ce corps !).

Mais comme d'habitude je me suis laissée emportée par l'intrigue savamment tissée, par l'univers qui se dévoile encore un peu plus avec l'Outremonde, et par l'action parfaitement maîtrisée et narrée. Car Dresden, c'est avant tout le plaisir de cette narration à la première personne par un magicien qui fait ce qu'il peut, ni vraiment héros ni anti-héros, juste un gars (presque) ordinaire. Son ton caustique est une merveille d'écriture à lire, un délice qui non seulement nous fait avaler les pages sans qu'on s'en rende compte, mais qui fait franchement rigoler. J'aurais juste aimé mieux cerner certaines références (voir les jurons de Harry). Comme dans le tome 2, c'est un peu abusé comment Harry s'en prend pleins la tronche, cela dit, j'aime les héros torturés gniac gniac, y'a un côté jusqu'au boutiste du cliffhanger (oui littéralement laisser le héros au bord de la falaise, à un cheveu de tomber, avant qu'il ne gagne) qui me plait bien.

Bref une réussite. Clairement, lisez Dresden. C'est super drôle, c'est bien écrit, ça se lit tout seul, c'est un régal. 4,5/5

ps : Je regrette juste que le passé de Harry soit tellement fragmenté dans ses confessions, entre le tome 2 et 3, que je ne pense pas avoir tout capté.

Publié dans livres et films SFFF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article